Les Russes et Yakovlev y croient encore

L'attaquant russe Pavel Yakovlev explique que la défaite devant l'Espagne est une déception, mais il espère mieux contre les Pays-Bas et l'Allemagne.

Pavel Yakovlev a foi en la Russie
Pavel Yakovlev a foi en la Russie ©Getty Images

L'attaquant russe Pavel Yakovlev explique sur UEFA.com que la défaite devant l'Espagne en ouverture du Championnat d'Europe des moins de 21 ans de l'UEFA est une grosse déception, mais qu'il espère un bon résultat contre les Pays-Bas et l'Allemagne.

La formation de Nikolai Pisarev a défendu bec et ongles face au tenant du titre mais a fini par craquer sur un but d'Álvaro Morata à huit minutes du terme. Un revers que Yakovlev a du mal à digérer.

"Je suis déçu car on est passé tout près", lâche Yakovlev sur UEFA.com. "En règle générale, on a du mal à trouver le sommeil après un match. De retour à l'hôtel, je me suis repassé le match à la TV. Quand je me suis réveillé le lendemain matin, je pensais encore à ce coup de pied arrêté fatal qu'on a concédé. Alors, je suis allé prendre l'air du côté de la Méditerrannée pour me laver la tête."

Le joueur de 22 ans estime néanmoins que la Russie a croisé l'équipe la plus redoutable du Groupe B. "L'Espagne nous a baladés, mais elle fait ça avec tout le monde", ajoute-t-il à quelques heures de rencontrer les Jong Oranje. "Il est impossible de jouer contre eux. C'est dur à avaler car on était bien en place, et puis on a pris ce but sur coup de pied arrêté. Au moins, contre les Pays-Bas ou l'Allemagne, on pourra développer notre jeu. (Lewis) Holtby est un super joueur."

La Russie pourra compter sur les renforts d'Alan Dzagoev et Fedor Smolov, qui arriveront samedi, après avoir affronté le Portugal avec l'équipe senior. "Ce n'est pas grave si on ne s'entraîne pas avec Dzagoev", conclut-il. "Lui et Smolov sont de grands joueurs et ils seront prêts tout de suite."

Haut