L'Allemagne, l'Espagne et la France mènent la danse

L'Allemagne, l'Espagne et la France sont bien parties pour se qualifier pour l'EURO M21 2013. UEFA.com fait l'état des lieux des groupes qualificatifs.

L'Allemagne a bien profité des huit buts de Peniel Mlapa en éliminatoires
L'Allemagne a bien profité des huit buts de Peniel Mlapa en éliminatoires ©Getty Images

L'Allemagne, l'Espagne et la France, trois équipes à avoir gagné toutes leurs rencontres, mènent la danse dans le Championnat d'Europe des moins de 21 ans de l'UEFA 2013. UEFA.com fait le tour des dix groupes alors que les quatre meilleurs deuxièmes peuvent aussi prétendre à une place en barrages.

Groupe 1
L'Allemagne est pratiquement qualifiée après avoir remporté ses sept rencontres grâce notamment aux huit réalisations de Peniel Mlapa. Les hommes de Rainer Adrion comptent huit points d'avance sur la Bosnie-Herzégovine et le Belarus, qui ont cependant un match en retard mais qui luttent sans doute pour la deuxième place avec la Grèce. On y verra plus clair le 29 février quand le Belarus se déplace en Bosnie, surprise 2-1 par Chypre le 12 novembre avant de se reprendre face à la Grèce, un point derrière après six journées.

Groupe 2
La Slovénie et la Suède sont dos à dos en tête du groupe mais les Scandinaves pourront prendre trois points d'avance en gagnant leur match en retard contre l'Ukraine (4e) le 31 mai. La Finlande (3e), cinq points derrière, voudra se relancer le 5 juin en Slovénie qu'elle a déjà battue 1-0 à Pori en août.

Groupe 3
La République tchèque est première d'un groupe serré puisqu'un seul point sépare les quatre premiers. Cependant, les garçons de Jakub Dovalil, vainqueurs d'Andorre 8-0 et qui affrontent le Monténégro (2e) le 1er juin, ont un match en retard. Le Pays de Galles (4e) et l'Arménie (3e) affrontent tous deux Andorre avant de se rencontrer en août.

Groupe 4
La Serbie est plutôt tranquille avec 11 points en cinq matches mais son avance de trois et six points sur le Danemark (2e) et l'Ancienne République de Macédoine (3e) est menacée par le match et les deux matches en retard de ces équipes respectivement. Mais l'une de ces équipes lâchera forcément des points le 5 juin, quand le Danemark accueille les hommes de Boban Babunski. Le même jour, la Serbie rencontre les Îles Féroé qu'elle a battues 5-1 à Užice en septembre.

Groupe 5
Comme l'Allemagne, l'Espagne, championne en titre, n'a jamais failli et compte cinq points d'avance depuis son succès 3-0 sur la Suisse (2e). Elle pourrait s'envoler en battant l'Estonie, le 31 mai, une équipe qu'elle a déjà humiliée 6-0. Deux jours plus tard, les Suisses se rendent en Croatie (3e), battue 4-0 à Sion en septembre.

Groupe 6
La Russie a démarré sur les chapeaux de roue en remportant quatre victoires sur quatre. Elle compte même quatre points d'avance avec un match en retard. Les leaders vont tenter de poursuivre sur leur lancée face au Portugal (2e) le 1er juin. La Pologne espère doubler les hommes de Rui Jorge en battant la Moldavie, dernière, le même jour.

Groupe 7
L'Italie, l'une des cinq équipes encore invaincues, a continué sur cette voie en battant la Hongrie en novembre, grâce notamment au sixième but de Manolo Gabbiadini dans cette campagne. Les Azzurini ont trois points d'avance et un match en retard sur la Turquie (2e) et peut confirmer sa première place le 4 juin face à la République d'Irlande qui est six points derrière mais compte un match en moins sur les leaders.

Groupe 8
L'Angleterre allait bon train avec quatre victoires de suite avant un revers de dernière minute face à la Belgique. L'équipe de Stuart Pearce conserve sa première place, avec quatre points d'avance sur les hommes de Francky Dury qu'elle accueille le 29 février, et cinq sur la Norvège qui compte un match en retard.

Groupe 9
La qualification n'a jamais été aussi proche pour la France qui a confirmé sa domination du groupe avec une victoire 2-0 contre la Slovaquie, sa cinquième de suite. Mais rien n'est perdu pour les hommes d'Ivan Galád (2e) qui peuvent se relancer dans la course aux barrages en gagnant leur match en retard contre la Roumanie (3e) le 1er juin.

Groupe 10
Les Pays-Bas sont premiers mais comptent un seul point d'avance sur l'Écosse et la Bulgarie. Les Oranje et les hommes de Billy Stark ont un match en moins que les Est-Européens, qu'ils disputeront les uns contre les autres le 29 février. Après cinq journées, l'Autriche, trois points derrière la Bulgarie, est encore dans le coup.

Haut