Le site officiel du football européen

Bini mène la France vers de nouveaux sommets

Publié: Jeudi, 23 juin 2011, 10.13HEC
"Ce sera une grande aventure humaine", estime le sélectionneur de l'équipe de France Bruno Bini avant la Coupe du Monde féminine.
par Markus Juchem

Ce contenu est transféré de telle façon qu'il est protégé et disponible uniquement au format Flash. Votre appareil ne semble pas être compatible avec notre lecteur de vidéo Flash.

Publié: Jeudi, 23 juin 2011, 10.13HEC

Bini mène la France vers de nouveaux sommets

"Ce sera une grande aventure humaine", estime le sélectionneur de l'équipe de France Bruno Bini avant la Coupe du Monde féminine.

Bruno Bini a dirigé le premier triomphe d'une équipe de France féminine, en 2003 au Championnat d'Europe féminine des moins de 19 ans de l'UEFA. C'était à Leipzig, et le charismatique sélectionneur vise désormais la Coupe du Monde Féminine de la FIFA, qui débute dimanche également en Allemagne. Les Bleues retrouveront dans leur groupe le Nigeria et le Canada et le pays hôte tenant du titre.

UEFA.com : La France a obtenu de très bons résultats ces derniers temps, avez-vous beaucoup progressé ?

Bruno Bini : Plusieurs jeunes joueuses ont intégré l'équipe, deux ou trois filles de la même génération, comme Marie-Laure Delie et Eugénie Le Sommer. Je pense que nous sommes plus forts qu'à l'EURO. Quatre ou cinq des filles ont engrangé de l'expérience ces deux dernières années, elles ont disputé beaucoup de matches internationaux. Les filles de mon groupe viennent de quatre clubs : beaucoup évoluent à Lyon, des joueurs professionnelles. Elles ont disputé la Champions League, tout comme celles de Juvisy.

UEFA.com : Que pensez-vous de votre groupe au tournoi ?

Bini : On dit que c'est le groupe de la mort, mais j'ai toujours dit que c'était le groupe de la vie. Il y en a beaucoup qui voudraient être à notre place. Mon seul regret, c'est que j'aurais préféré affronter d'autres pays, d'autres continents, et que nous sommes tombés dans le seul groupe avec deux équipes européennes.

En dehors de ça, le tirage au sort nous a offert trois champions de confédération. L'Allemagne est championne d'Europe, le Canada championne de la CONCACAF et le Nigeria championne d'Afrique. Mais j'ai vérifié le règlement de la FIFA, et les autres équipes joueront avec 11 joueuses, comme nous...

UEFA.com : Êtes-vous impatient de découvrir l'ambiance de cette Coupe du Monde ?

Bini : Lorsqu'on a visité les stades, M. Reiner Bonhoff, qui représente beaucoup pour ma génération, nous a fait faire le tour (du stade Monchengladbach où la France affrontera l'Allemagne), et à un moment donné, il m'a tapé sur l'épaule et m'a dit : "Coach, il y a 48 000 places, et le match sera à guichets fermés." Ce sera fantastique pour les filles ! La plupart de mon travail pour cette Coupe du Monde, l'aspect technique et tactique, sera fera en amont, donc les filles ne crouleront pas sous la pression.

Les choses commencent à se mettre en place en France, on reçoit plus de sollicitations. C'est complètement inédit... Alors il nous faudra prendre de la distance, pour que les filles se concentrent sur le match et profitent de l'évènement. Mais avant d'être une aventure sportive, ce sera surtout une incroyable aventure humaine !

Mis à jour le: 12/11/12 17.54HEC

En relation

Profils des entraîneurs
Équipes

http://fr.uefa.com/womensworldcup/news/newsid=1646467.html#bini+mene+france+vers+nouveaux+sommets

  • © 1998-2014 UEFA. Tous droits réservés.
  • La désignation UEFA, le logo de l'UEFA et toutes les marques liées aux compétitions de l'UEFA sont protégés en tant que marques et/ou droits d'auteur de l'UEFA. Toute utilisation de ces marques déposées à des fins commerciales est interdite. L'utilisation de la plate-forme UEFA.com implique que vous acceptez les Conditions générales et les Dispositions en matière de vie privée.