Analyse de l'équipe

Spain

Espagne

Spain squad
JoueurNé lePos.GERAUTSUINEDFRABMClub
1Yolanda Aguirre23/10/1998Gardien 24+ FF La Solana (ESP)
2Andrea Sierra15/05/1998Défenseur 18+901+ Athletic Club (ESP)
3Beatriz Beltrán10/12/1997Défenseur90* 909090 Club Atlético de Madrid (ESP)
4Aitana Bonmati18/01/1998Milieu909010+90*45*1 FC Barcelona (ESP)
5Marta Cazalla05/04/1997Défenseur9090 9087*1 Club Atlético de Madrid (ESP)
6Nuria Garrote10/06/1997Défenseur9045*909090 FC Barcelona (ESP)
7Nahikari Garc��a10/03/1997Attaquant9065*9090903 Real Sociedad de Fútbol (ESP)
8Patricia Guijarro17/05/1998Milieu9090 9090 FC Barcelona (ESP)
9Laura Domínguez12/08/1997Attaquant 90 Madrid CFF (ESP)
10Andrea Sánchez28/02/1997Attaquant90*90 90902 FC Barcelona (ESP)
11Carmen Menayo14/04/1998Attaquant909066*9090 CD Santa Teresa (ESP)
12María Vázquez17/11/1997Défenseur1+9024+ 3+ Club Atlético de Madrid (ESP)
13Amaia Peña22/11/1998Gardien909066*9090 Athletic Club (ESP)
14Sandra Hernández25/05/1997Attaquant9072*80*90904 FC Barcelona (ESP)
15Maria Ángeles Carrión22/02/1997Milieu1+45+90 21+ Fundación Albacete (ESP)
16Maite Oroz25/03/1998Milieu74* 902+69* Athletic Club (ESP)
17Lucía García14/07/1998Attaquant16+909088*45+4 Athletic Club (ESP)
18Laura María Pérez15/06/1998Attaquant 25+ Granada Club de Futbol (ESP)
Pos. = Position; BM = Buts marqués; * = Titulaire; + = Remplaçant
©Sportsfile

Le sélectionneur de l'Espagne Pedro López

Sélectionneur : Pedro López
06/05/79
"Avant, des équipes comme l'Allemagne nous dominaient grâce à leur supériorité physique. Mais la condition physique des joueuses s'harmonise à travers l'Europe. Notre but est d'être en supériorité numérique aux quatre coins du terrain."

Espagne, analyse

Espagne, analyse

  • 4-3-3 classique avec une sentinelle nommée Patricia Guijarro (8), leader dans le jeu de position et de possession.
  • Bonne construction de l'arrière et bon jeu de passe, capacité à faire circuler le ballon d'une aile à l'autre et à se créer des espaces pour attaquer. Capacité des arrières latérales à rentrer, ce qui donne de l'espace aux joueuses situées sur les ailes, pour des dédoublements en fonction de la situation du match.
  • Très importante contribution d'Aitana Bonmati (4) en attaque. Elle se faufile entre les lignes et trouve toujours de l'espace pour recevoir le ballon.
  • Très bon pressing à la perte du ballon, rapide et efficace.
  • Pressing défensif haut, dans la moitié de terrain adverse. Guijarro se positionnant devant le quatuor défensif pour donner un équilibre à l'équipe lorsqu'elle n'a pas le ballon et, parfois, se positionnant entre les défenseures centrales en phase offensive pour donner le tempo de son équipe dans la construction.
  • Rôle-clé joué par Sandra Hernández (14) dans l'attaque espagnole, toujours prête à donner une passe décisive, à prendre sa chance de l'extérieur de la surface de réparation ou à partir en dribble vers la surface.
  • Utilisation de longues ouvertures partant des arrières latérales comme une option alternative dans l'éventail offensif, comme cela s'est vu sur le deuxième but contre l'Autriche. Une manière typique de l'Espagne de briser les défenses compactes.
  • Côté gauche particulièrement dangereux avec la très technique Beatriz Beltrán (3) combinant bien avec la vitesse d'Andrea Sánchez Falcón (10).