Le site officiel du football européen

Introduction

Introduction
Rapport technique

Introduction

Le développement et l'expansion du football féminin a été l'un des thèmes clés du Championnat d'Europe féminin des moins de 19 ans de l'UEFA, la première phase finale à se dérouler en Israël.

En préparation de ce tournoi, le pays organisateur avait décidé d'affecter son équipe des moins de 19 ans au centre national de formation où elle s'entraînait neuf fois par semaine de manière à perfectionner ses qualités. L'équipe a ensuite été inscrite dans le championnat national féminin. Avant son dernier match de la phase de groupes contre le Danemark, l'équipe a reçu la visite de l'internationale française Laura Georges qui a assisté à la séance d'entraînement pour offrir une source d'inspiration à ces jeunes joueuses.

©Sportsfile

Laura Georges s'adresse aux jeunes joueuses en Israël

L'Association de football d'Israël a accueilli les huit équipes et les huit délégations de même que le personnel de l'organisation de l'UEFA et du Comité local d'organisation dans la ville côtière d'Herzliya, dans le nord de la région de Tel Aviv. L'organisation de ce tournoi a profité de l'expérience emmagasinée au cours de l'organisation du Championnat d'Europe des moins de 21 ans de l'UEFA deux ans plus tôt, au cours duquel Netanya avait été l'une des quatre villes à accueillir le tournoi. C'était là que se déroulait la finale entre la Suède et l'Espagne, une réédition de la finale 2012. Les trois autres stades, situés à Lod, Ramla et Rishon Lezion, étaient tous à moins d'une heure de route du quartier général de la compétition.

Quelque 48 équipes ont été inscrites dans ce tournoi, record de participation égalé, et les capacités des équipes présentes en phase finale ont pu être appréciées par une foule nombreuse. Plus de 2 000 personnes ont assisté aux trois matches de l'équipe d'Israël et 7 230 personnes étaient dans les tribunes pour la finale, c'est un record pour cette compétition.

Si les joueuses et les entraîneurs tirent grand bénéfice de ces expériences en compétition internationale, on peut dire de même des arbitres féminines. Le corps arbitral était composé de 16 femmes, dont six arbitres, sept arbitres assistantes, deux quatrièmes officiels et une arbitre assistante de réserve. La Finlandaise Lina Lehtovaara a été désignée pour arbitrer la finale.

L'équipe technique de l'UEFA regorgeait d'expérience internationale. Hope Powell (Angleterre) et Hesterine de Reus (Pays-Bas) ont livré leurs observations qui ont servi de base pour ce rapport technique qui constitue la mémoire de ce tour final ainsi qu'un indicateur des évolutions techniques et du développement des joueuses à travers l'Europe. Il souligne également les grandes tendances qui ont cours à ce niveau de la compétition. Outre l'action qui se déroulait sur la pelouse, le tour final incluait des réunions avec les équipes sur la sensibilisation au dopage et au trucage de match de manière à faire en sorte de garder au football des valeurs morales aussi fortes que ces valeurs tactiques.

Éditorial
John Atkin
Martyn Hindley

Administration/coordination
Stéphanie Tétaz

Observatrices techniques
Hesterine de Reus
Hope Powell

Photographie
Pat Murphy (Sportsfile)

Multimedia
Noah Broad
James Mason

Graphique
Twelfth Man

http://fr.uefa.com/womensunder19/season=2015/technical-report/index.html#introduction