Les Bleuettes à la fête

La France entraînée par Bruno Bini a dominé l'EURO des moins de 19 ans en Allemagne.

Bruno Bini (France) with trophy
©UEFA.com

L'Allemagne, tenante du titre, était favorite lors du Championnat d'Europe féminin des moins de 19 ans de l'UEFA 2002/03, face à un nombre record de 36 engagées.

A l'instar des compétitions de jeunes masculines, le format du tournoi était modifié, avec la création de deux tours préliminaires. Au premier tour qualificatif, les groupes étaient remportés par la Finlande, la Suisse, la République d'Irlande, l'Angleterre, demi-finaliste en 2002, l'Ecosse et l'Ukraine. La Slovaquie, invaincue et meilleure deuxième, était également qualifiée.

Comme en 2001/02, les quatre vainqueurs des groupes et les trois meilleurs deuxièmes atteignaient la phase finale. L'Espagne et l'Angleterre totalisaient chacune 7 points dans le Groupe A1 qu'elles dominaient devant l'Irlande et le Danemark. La Suède et la France obtenaient respectivement 7 et 6 points dans le Groupe A2, devançant la Suisse et la Finlande.

Dans le Groupe A3, l'Italie était la seule nation à remporter tous ses matches, tandis que les Pays-Bas battaient l'Ukraine et la Slovaquie et, comme La France, passaient grâce à une meilleure différence de buts. La Belgique totalisait 6 points dans le Groupe A4 derrière la Norvège, mais était éliminée avec deux buts inscrits et deux concédés.

Le tirage au sort de la phase finale mettait aux prises l'Angleterre, la Suède et l'Italie dans le Groupe A et donnait lieu à une belle série de rencontres. Fara Williams offrait une première victoire 2-1 à l'Angleterre devant la Suède, tandis que l'Italie surprenait l'Allemagne 2-0. Deux jours plus tard, les Allemandes quittaient la compétition après un nouveau revers 2-1 face à la Suède et à Nilla Fischer, auteur du but victorieux dans le temps additionnel. Les Anglaises s'étaient déjà qualifiées en dominant les Italiennes 3-1.

L'Allemagne surclassait l'Angleterre 6-0, Shelly Thompson réussissant un quadruplé et s'emparant de la première place du classement des buteurs. Le véritable choc avait lieu à Borna, où la Suède et l'Italie démarraient la partie à égalité. Menée 1-0 à la pause, la Suède prenait les devants 2-1 grâce à un but de Hodan Siid-Ahmed qui semblait avoir assuré la victoire à la 83e minute, mais c'était sans compter sur Giulia Domenichetti qui égalisait dans le temps additionnel. Le règlement imposait dès lors une séance de tirs au but. A ce petit jeu, la Suède s'imposait finalement, Siid-Ahmed réussissant le tir victorieux (4-1).

Dans le Groupe B, les Pays-Bas dominaient l'Espagne 2-1 lors du premier match grâce à un but en fin de partie de Marjan Brouwer pendant que la France et la Norvège faisaient jeu égal 2-2. Les Néerlandaises enchaînaient avec une défaite 2-1 face à la Norvège et l'Espagne tombait la France 3-2. Les Bleuettes terminaient par un succès sur les Néerlandaises 2-1 mais semblaient toutes proches de la sortie avant que Guro Knutsen n'offre la victoire 2-1 à la Norvège devant l'Espagne à la 85e minute, permettant ainsi à la France de terminer deuxième.

La Suède semblait sur le chemin des demi-finales grâce à deux buts en première période de Fischer devant la Norvège, mais des réalisations signées Stine Frantzen puis Tone Heimlund dans le temps additionnel permettaient aux Norvégiennes d'arracher les tirs au but et de s'imposer finalement 4-2. Victorieuses de l'Angleterre 2-0 grâce à Cécilia Josserand et Nonna Debonne, les Françaises se qualifiaient elles aussi pour la finale.

Bruno Bini entraînait les Françaises depuis le premier tournoi des moins de 18 ans en 1997/98, où elles avaient échoué en finale. Son équipe allait faire mieux, Amélie Coquet et Lilas Traïkia frappant chacune en début de période. Pour de nombreuses Bleuettes, l'équipe A n'était plus très loin.