Le site officiel du football européen

Introduction

Introduction
Rapport technique

Introduction

Pour sa neuvième édition, le Championnat d'Europe féminin des moins de 17 ans de l'UEFA mettait aux prises un nombre record de 47 nations pour se conclure avec une troisième phase finale à huit équipes de l'Histoire de la compétition qui fit tomber de nombreux records.

La phase de qualification, composée du tour de qualification à l'automne et du tour Élite au printemps, permettait de passer de 44 participants (rejoints par la France et l'Allemagne, têtes de série, à mi-parcours) à huit, dont le Belarus pays hôte, en phase finale.

La Fédération de football du Belarus (BFF), chargée de l'organisation de son deuxième tournoi après la phase finale féminine des moins de 19 ans en 2009, accueillait les huit équipes, leurs délégations respectives, le staff organisationnel de l'UEFA et le Comité d'organisation local sur trois sites situés dans la capitale nationale.

Minsk (Stade Traktor) faisait également partie des quatre villes hôtes de la compétition, aux côtés de Zhodino (Stade Torpedo), Slutsk (Stade municipal), et Borisov (Stade Gorodskoi et Borisov-Arena).

©Sportsfile

La Borisov-Arena a accueilli la finale

À 90 minutes de route de Minsk, Borisov avait l'honneur d'accueillir la finale du 16 mai dans son arène de 13 121 places. La finale pour la troisième place, organisée au Stade Traktor, permettait de définir le demi-finaliste qualifié, aux côtés des deux finalistes, pour la Coupe du Monde féminine U17 de la FIFA en Jordanie en fin d'année.

©Sportsfile

Le public est venu nombreux au Belarus

Le public répondait à l'appel dès le coup d'envoi des groupes, le 4 mai. La météo était clémente, l'horaire des rencontres, principalement organisées en fin d'après-midi, n'y était pas pour rien non plus. Un total record de 44 653 spectateurs (plus du double du précédent record) assistaient au tournoi, dont les 10 200 personnes présentent en tribunes de la finale d'une compétition durant laquelle le record d'affluence pour un match unique aura été battu à trois reprises.

Récompensés de leur présence, ces spectateurs ont assisté à 58 buts durant la phase finale, nouveau record de la compétition, alors que 12 buts étaient inscrits lors d'une unique rencontre de groupes, une première en phase finale UEFA.

Cinq des huit équipes engag��es logeaient dans des écoles locales, mettant l'accent sur l'aspect éducatif de la compétition. Les jeunes joueuses assistaient durant ces deux semaines à des séminaires de prévention contre le dopage et le trucage de matches organisés par l'UEFA au siège de la BFF. La Fédération de football du Belarus fournissait également l'un des quatre centres d'entraînement, tous situés à Minsk, utilisés par les qualifiées.

Alors que l'Allemagne disputait sa huitième phase finale et l'Espagne sa septième – Angleterre, Norvège et Italie étant elles aussi expérimentées à l'EURO U17F – les débutantes du Belarus, de la République tchèque et de la Serbie ont porté à 20 le nombre de pays à avoir disputé la phase finale de cette compétition.

©Sportsfile

Les officiels pour le match pour la troisième place

De plus, Andorre enregistrait à l'occasion de la phase de qualification sa première participation en compétition féminine de jeunes organisée par l'UEFA. Ce tournoi fut également une superbe occasion d'apprendre pour l'équipe des 16 officiels de matches constituée de six arbitres, deux quatrièmes arbitres locaux et huit arbitres assistants – seulement trois d'entre eux ayant déjà officié à l'occasion d'une phase finale avant ce Championnat d'Europe.

L'équipe technique de l'UEFA présente sur place était composée de Hesterine de Reus (Pays-Bas) et Béatrice von Siebenthal (Suisse). Leurs observations forment la base de ce rapport technique qui, en plus de servir d'archives, offre aux entraîneurs de cette catégorie d'âge l'occasion de préparer au mieux l'édition 2016/17 en République tchèque.

https://fr.uefa.com/womensunder17/season=2016/technical-report/index.html#introduction