Le site officiel du football européen

2005 : L'EURO salué en haut lieu

Publié: dimanche, 19 juin 2005, 11.42HEC
La FA reçoit ce soir les félicitations du gouvernement britannique après le succès du Championnat d'Europe féminin.
par Kevin Ashby
2005 : L'EURO salué en haut lieu
Germany 2005 ©AFP
Publié: dimanche, 19 juin 2005, 11.42HEC

2005 : L'EURO salué en haut lieu

La FA reçoit ce soir les félicitations du gouvernement britannique après le succès du Championnat d'Europe féminin.

Le gouvernement britannique organise mardi soir une réception à la Chambre des Communes pour féliciter l'Association anglaise de football (FA) pour son organisation du Championnat d'Europe féminin de l'UEFA 2005. Un évènement qui permet de prendre la mesure du succès de la compétition, qui a attiré un public record dans les stades et devant les écrans.

117 384 spectateurs ont assisté aux 15 rencontres disputées à Manchester, Blackpool, Warrington, Preston et Blackburn. Le match d'ouverture - la palpitante victoire de l'Angleterre 3-2 contre la Finlande au City of Manchester Stadium, dimanche 5 juin - a attiré 29 092 supporteurs, ce qui constitue un record pour un match international féminin en Europe. En outre, la finale qui a vu l'Allemagne remporter son quatrième titre successif face à la Norvège (3-1) s'est déroulée devant plus de 21 100 personnes à Ewood Park - un record pour une finale.

La chaîne Eurosport a retransmis la totalité des matches en direct, et la BBC a diffusé les trois matches de groupe de l'Angleterre plus la finale. Plus de 3,5 millions de téléspectateurs ont regardé la nation organisatrice s'incliner face à la Suède le 11 juin, soit 20 % de l'audience britannique un samedi soir. "Les chiffres du public et de l'audience télévisée sont excellents", a déclaré Lars-Christer Olsson, le directeur général de l'UEFA. "Le fait que nous ayons eu du succès dans le pays qui a vu naître le football aura également des effets positifs dans tous les autres pays d'Europe. Je suis certain que le football féminin va franchir un nouveau cap."

Les compliments pleuvaient avant même le coup d'envoi. "On sent le football dans l'air - nous adorons", s'était enthousiasmé le sélectionneur du Danemark, Peter Bonde, avant le match d'ouverture de son équipe contre la Suède. "C'est ici que le football a commencé, et le football émane de tout." La rencontre s'est soldée par un nul, et l'Angleterre a pris dès le début la tête du Groupe A en s'imposant face à la Finlande.

Par la suite, le Danemark a battu l'Angleterre 2-1, tandis que la Suède faisait match nul 0-0 avec la Finlande. Les Danoises et les Anglaises avaient donc besoin d'un nul pour se qualifier. Mais aucune des deux sélections n'y est parvenue. Les Suédoises se sont imposées 1-0 face aux Anglaises, et les Finlandaises ont sonné les Danoises en remportant une victoire 2-1 à Blackpool. La qualification pour les demi-finales représentait un exploit fantastique pour la Finlande - un pays qui ne compte que 19 000 joueurs licenciés, l'effectif le plus faible du tournoi avec celui de l'Italie.

L'Italie a été la plus grosse déception de cet EURO 2005. La sélection italienne s'est inclinée 3-1 face à la France, 4-0 face à l'Allemagne et 5-3 face à la Norvège dans le Groupe B. L'Allemagne a eu raison de la France et de la Norvège en conservant une cage inviolée et s'est qualifiée en remportant le groupe. La Norvège a obtenu son billet pour les demi-finales en tant que dauphine de l'Allemagne en devançant la France après un nul 1-1. Cette rencontre marquait l'arrivée sur la scène internationale d'Isabell Herlovsen, un prodige de 16 ans qui allait également trouver le chemin des filets lors de la victoire 3-2 en demi-finale contre la Suède.

La demi-finale scandinave a été le plus beau match de ce tournoi. Hanna Ljungberg a brillamment égalisé pour la Suède à deux reprises après des buts de Solveig Gulbrandsen et d'Herlovsen, obligeant à jouer la prolongation. En marquant à la 109e minute le but de la victoire, Gulbrandsen a ménagé une sortie en forme de déception pour la sélectionneuse suédoise Marika Domanski-Lyfors. "J'aurais vraiment aimé pouvoir remporter une médaille d'or avec les filles, mais malheureusement, ça n'a pas été le cas", a-t-elle regretté.

Quant à Tina Theune-Meyer, son mandat de sélectionneuse de l'Allemagne allait se terminer dans la joie. Après une victoire 4-1 en demi-finale contre la Finlande, l'Allemagne s'est en effet imposée 3-1 en finale face à la Norvège. Inka Grings a ouvert le score en marquant le quatrième but qui allait lui permettre d'être désignée meilleure buteuse du tournoi. Renate Lingor et Birgit Prinz ont inscrit les deux autres buts allemands. Côté norvégien, Dagny Mellgren a trouvé le chemin des filets pour une équipe qui a fait preuve de belles qualités offensives sous l'égide de son nouveau sélectionneur Bjarne Berntsen.

"Ce qui fait de nous une équipe qui gagne, c'est que nous avons un groupe de joueuses inflexibles, âpres au jeu, qui veulent tout gagner", a expliqué Theune-Meyer. Depuis neuf ans, la sélectionneuse a fait de l'équipe allemande un groupe qui ne cesse d'élever le niveau du football féminin.

Mis à jour le: 18/06/13 13.38HEC

En relation

Équipes

https://fr.uefa.com/womenseuro/season=2005/overview/index.html#2005+leuro+salue+haut+lieu

Résultat final

La finale - 19/06/2005
Allemagne3-1Norvège
 
  • Stade: Ewood Park
  • Ville: Blackburn (ENG)
demi-finalistes
Finlande
Suède
 

Calendrier

Éliminatoires

Barrages

Phase de groupes

Phase à élimination directe

Finale