À la rencontre des sœurs Hegerberg

"C'est sympa d'avoir ma sœur en équipe nationale". Les Norvégiennes Ada et Andrine Hegerberg parlent de leur relation avant le match d'ouverture.

Ada (à g.) et sa grande sœur Andrine Hegerberg
Ada (à g.) et sa grande sœur Andrine Hegerberg ©Getty Images

La Norvège se lance dans le grand bain de l'EURO féminin de l'UEFA 2017 dimanche, face au pays hôte, les Pays-Bas, pour un match d'ouverture qui se jouera à guichets fermés au stade Galgenwaard d'Utrecht.

Pour se libérer de cette pression, les finalistes 2013 peuvent compter sur la patronne de leur attaque, Ada Hegerberg (22 ans), la prolifique attaquante de l'Olympique lyonnais et Meilleur joueuse UEFA la saison dernière. Surtout qu'elle sera soutenue par sa grande sœur, Andrine.

En effet, la milieu de terrain Andrine (24 ans) a elle aussi été convoquée en équipe de Norvège. Elle évolue au Birmingham City en Angleterre et a déjà joué aux côtés de sa sœur Ada à Kolbotn, Stabæk et au Turbine Potsdam jusqu'en 2014. UEFA.com s'est entretenu avec les deux Norvégiennes.

Ada à propos d'Andrine

2015/16 : saison de rêve pour Ada
2015/16 : saison de rêve pour Ada

C'est vraiment particulier de pouvoir jouer avec sa sœur. J'en profite à 100 %, c'est vraiment génial. On a toujours joué ensemble, on est amies, on se soutient et maintenant on est en équipe nationale ensemble. C'est un rêve. On connaît les qualités et la personnalité de l'autre alors on essaie de transmettre ça à l'ensemble de l'équipe pour aller le plus loin possible.

On parle souvent football - pas tout le temps non plus - et on se donne des conseils sur nos postes respectifs. On a une certaine relation sur le terrain, mais on doit encore progresser. C'est sympa de se revoir avec l'équipe nationale et de pouvoir voir ma sœur.

Andrine sur Ada

Andrine et Ada en 2011
Andrine et Ada en 2011©Sportsfile

C'est ma meilleure amie et ma meilleure partenaire sportive, donc c'est génial de vivre cette expérience ensemble. On essaie de savourer ce moment aussi. On s'amuse beaucoup avec les autres filles, mais on vit quelque chose de spécial en étant sœurs.

Elle gère très bien la pression, elle connaît ses valeurs et elle parvient à les communiquer. J'aime la façon dont elle parle football et je suis impressionnée par la façon dont elle gère l'attention des médias. Il y en a beaucoup parfois. Les autres équipes vont se concentrer sur elle et c'est une joueuse importante pour nous, mais en même temps l'équipe doit bien jouer pour qu'elle aussi joue bien."