Tout sur le Groupe B

Allemagne et Suède se retrouvent dans le Groupe B de l'EURO féminin, alors qu'Italie et Russie voudront évincer les finalistes des JO 2016.

Group B coaches (Women's EURO Final Tournament Draw)
©Sportsfile
  • Les équipes : Allemagne (tenant du titre), Suède, Italie, Russie
  • Les matches

Lundi 17 juillet
Italie - Russie (Rotterdam) 18 heures
Allemagne - Suède (Breda) 20h45

Vendredi 21 juillet
Suède - Russie (Deventer) 18 heures
Allemagne - Italie (Tilburg) 20h45

Mardi 25 juillet
Russie - Allemagne (Utrecht) 20h45
Suède - Italie (Doetinchem) 20h45

  • Trois choses à savoir

• L'Allemagne lancera sa quête d'un septième titre consécutif face à la Suède, qu'elle a battue 2-1 lors de la finale olympique en août à Rio de Janeiro.

• L'Italie a toujours atteint les quarts de finale ; la Russie ne s'est jamais extirpée d'une phase de groupes de l'EURO féminin de l'UEFA.

• L'Allemagne a battu la Russie 2-0 et 4-0 en éliminatoires.

  • Réactions
Steffi Jones (Germany Coach)
Steffi Jones, la sélectionneuse de l'Allemagne©Sportsfile

Steffi Jones, Allemagne, sélectionneuse
Nous connaissons bien la Suède. C'est un classique, si vous voulez, mais il arrive beaucoup trop tôt. J'ai un peu hâte car ce sont des adversaires différents, chacun avec son propre style de jeu. On ne peut pas les comparer entre eux. Chaque équipe possède ses propres caractéristiques.

Pia Sundhage, Suède, sélectionneuse
Nous avons joué (l'Allemagne) quelques fois, nous avons perdu quelques fois et quand je regarde le tirage au sort et que nous avons la chance de retrouver l'Allemagne, nous allons en profiter et faire de notre mieux. Nous nous rapprochons d'une victoire sur l'Allemagne et espérons que nous saisirons cette chance l'an prochain. Ce sera un groupe compliqué. Mais je pense que les quatre groupes sont assez compliqués, à vrai dire.

Antonio Cabrini, Italie, sélectionneur
C'est probablement le groupe le plus compliqué de l'EURO. Nous tombons sur l'Allemagne, qui est championne du monde et championne olympique en titre, et sur la Suède, qui a livré un super tournoi aux JO. Nous savons combien ce sera difficile, mais nous ne devons vraiment pas baisser les bras ; nous devons tout donner et jouer au même niveau que les autres équipes. Le message que je veux donner, c'est que, sur le papier, les autres équipes sont probablement meilleures, mais elles devraient également se méfier de l'Italie.

Elena Fomina, Russie, sélectionneuse
Nous espérions éviter l'Allemagne car nous les avons souvent affrontées et nous nous connaissons très bien. Nous ne sommes pas au même niveau en ce moment, c'est certain. Nous allons faire de notre mieux pour passer la phase de groupes. C'est un très bon groupe.