Le site officiel du football européen

Sandell Svensson parle de l'EURO suédois

Publié: Mercredi, 23 janvier 2013, 14.28HEC
Victoria Sandell Svensson, qui a disputé quatre Championnats d'Europe féminins avec la Suède, parle de son nouveau rôle à l'EURO 2013.
par Paul Saffer
de Göteborg

Ce contenu est transféré de telle façon qu'il est protégé et disponible uniquement au format Flash. Votre appareil ne semble pas être compatible avec notre lecteur de vidéo Flash.

 
Publié: Mercredi, 23 janvier 2013, 14.28HEC

Sandell Svensson parle de l'EURO suédois

Victoria Sandell Svensson, qui a disputé quatre Championnats d'Europe féminins avec la Suède, parle de son nouveau rôle à l'EURO 2013.

Victoria Sandell Svensson a pris part aux quatre dernières phases finales de Championnat d'Europe féminin de l'UEFA et l'attaquante suédoise, qui raccrochait les crampons au lendemain de l'édition 2009, aura une nouvelle fois un rôle important à jouer lors du tournoi organisé dans son pays natal en juillet.

Le Championnat d'Europe féminin de l'UEFA 2013, pour lequel la billetterie ouvrira le 14 février, aura lieu du 10 au 28 juillet dans sept villes suédoises différentes et Sandell Svensson est non seulement l'une de trois ambassadeurs nationaux, mais occupe également le rôle de responsable des relations publiques pour le comité d'organisation local (LOC). Elle s'est confiée à UEFA.com au sujet de son nouveau statut, de ses souvenirs en tant que joueuse dans cette compétition et des attentes de la nouvelle sélectionneuse nationale Pia Sundhage.

UEFA.com : Quel est votre rôle pour ce tournoi ?

Victoria Sandell Svensson : Je suis l'ambassadrice pour le comité d'organisation local, et responsable de tout ce qui touche aux équipes, comme les hôtels par exemple. Toutes les équipes savent qu'elles peuvent me contacter à tout moment, et j'essaierai de répondre à leurs questions et interrogations.

UEFA.com : Étant donné que vous avez déjà participé à un tournoi comme celui-ci, pensez-vous savoir ce que les joueuses veulent ?

Sandell Svensson : C'est pour ça qu'on m'a confié ce rôle. Parce que grâce à mon expérience, les organisateurs savent déjà ce que les joueuses et les équipes désirent quand elles séjournent dans un hôtel par exemple. C'est un avantage bien sûr, mais d'un autre côté c'est quelque chose de tout nouveau pour moi que de me retrouver dans les coulisses. Cela n'a rien à voir avec mon passé de joueuse, malgré mes dix compétitions internationales majeures disputées (dont quatre EURO).

La vie de joueuse est plutôt simple : vous allez sur le terrain et vous donnez le meilleur de vous-même pendant 90 minutes. Je savais que c'était un événement important, mais je n'avais aucune idée du nombre de personnes impliquées dans son organisation.

UEFA.com : Allez-vous trouver ça bizarre de vous retrouver dans les tribunes et non sur le terrain cet été ?

Sandell Svensson : Je commence à m'habituer à ne plus jouer. Mon dernier tournoi était l'EURO 2009 en Finlande, ça commence à dater, et à l'époque je commençais à me lasser du foot. J'ai redécouvert ma passion pour ce sport quand j'étais en Allemagne pour la Coupe du Monde féminine de la FIFA 2011. Je vais apprécier prendre place dans les tribunes. Je suis fière à l'idée de voir la Suède évoluer à domicile lors d'une compétition internationale majeure. J'espère avoir le temps d'en profiter.

UEFA.com : Que pensez-vous de la nomination de Sundhage ?

Sandell Svensson : Le premier match de Pia aux commandes de la sélection était très encourageant, mais ce n'est pas pour cela que la Suède va commencer à tout gagner. Il y a beaucoup de travail à effectuer avec l'équipe. Thomas Dennerby était un super sélectionneur pour la Suède et les joueuses doivent maintenant s'adapter aux méthodes de Pia.

Pia ne va pas tout changer, mais elle va essayer de nouvelles choses, de nouvelles joueuses. Je sais que c'est une adepte du 4-4-2, qu'elle est très exigeante envers ses joueuses et envers la fédération de football suédoise (SFA). C'est une très bonne chose.

UEFA.com : Lotta Schelin est la véritable star de la formation suédoise. En tant qu'ancienne attaquante de cette équipe, pouvez-vous voir des ressemblances avec elle ?

Sandell Svensson : Lotta Schelin est une super joueuse, elle a beaucoup progressé durant les deux ou trois dernières années. Nous ne sommes pas très similaires sur le terrain, elle est beaucoup plus rapide que moi, j'étais plutôt une passeuse, mais bien sûr j'adorais marquer également. Mais Lotta est devenue beaucoup plus complète, elle sait désormais se mettre au service du collectif, elle est très dangereuse devant le but.

C'est pour moi l'élément clé de cette formation, mais aucune joueuse ne peut remplacer un collectif, tout le monde a son rôle à jouer. Mais bien sûr elle attirera beaucoup d'attention.

UEFA.com : Pensez-vous que le fait d'évoluer à domicile ajoutera une forme de pression supplémentaire sur les épaules suédoises ?

Sandell Svensson : Il faudra s'habituer à être sous pression. Mais c'est génial de pouvoir jouer à domicile, c'est un avantage et j'espère que nous saurons tirer avantage de la "12e femme", le public. Nous voulons que ce soit une véritable fête. Je ne pense pas que les filles se sentent sous pression. En plus, c'est un vrai plus de jouer sur son terrain.

UEFA.com : Vous avez participé à plusieurs Championnats d'Europe féminins de l'UEFA. Comment la compétition a-t-elle évolué au fil des années ?

Sandell Svensson : Mon premier EURO était en 97 en Suède et en Norvège, et il est évident que la compétition est beaucoup plus importante aujourd'hui. À l'époque, on avait demandé à ces deux pays de l'organiser. Maintenant, il faut se porter candidat, et la Suède a coiffé les Pays-Bas sur le poteau. L'EURO féminin a beaucoup changé sur et en dehors des terrains.

Mis à jour le: 07/02/13 11.35HEC

En relation

Équipes

http://fr.uefa.com/womenseuro/news/newsid=1913502.html#sandell+svensson+parle+leuro+suedois

  • © 1998-2014 UEFA. Tous droits réservés.
  • Les désignations UEFA et EURO féminin, le logo et le trophée du Championnat d'Europe féminin de l'UEFA sont protégés en tant que marques et/ou droit d'auteur de l'UEFA. Toute utilisation de ces marques déposées à des fins commerciales est interdite.