Lair : "Je suis très satisfait"

Les réactions des deux entraîneurs, Patrice Lair et Vladimir Vvedenski après la victoire 9-0 de l'Olympique Lyonnais sur le terrain du FK Zorkiy Krasnogorsk.

Patrice Lair et Lyon quasiment en quarts de finale
Patrice Lair et Lyon quasiment en quarts de finale ©Sportsfile

Les réactions des deux entraîneurs, Patrice Lair et Vladimir Vvedenski après la victoire 9-0 de l'Olympique Lyonnais sur le terrain du FK Zorkiy Krasnogorsk, en 8es de finale aller de l'UEFA Women's Champions League, mercredi.

Patrice Lair, entraîneur de Lyon
Je suis très satisfait de ce résultat bien qu'il ait été très difficile à obtenir en raison des conditions météorologiques. Jouer sur la neige est quelque chose auquel nous ne sommes pas habitués. Cependant, je suis très heureux des efforts que mon équipe a fournis. J'aurais pensé que ce match serait plus dur. Je suis pleinement conscient du danger que constitue cette équipe de Zorkiy Krasnogorsk en attaque.

Je m'attendais à ce qu'elles prennent le jeu à leur compte et je pensais que nous aurions à bien défendre parce que c'est une équipe qui peut potentiellement marquer à tout instant. La performance aujourd'hui n'est pas à mettre sur le compte d'une individualité, c'est la performance d'une équipe. Une équipe qui a joué unie pendant 90 minutes sur les deux moitiés du terrain. C'est grâce à cela que Louisa Necib a eu davantage d'espace mais je ne vais pas mettre en avant une individualité car toute l'équipe a bien joué.

Vladimir Vvedenski, entraîneur de Zorkiy
C'est une excellente équipe qui était vraiment préparée pour ce match, que ce soit physiquement ou tactiquement. Nous jouons en UEFA Champions League pour la première fois mais malheureusement nous n'avons pas pu créer quoi que ce soit aujourd'hui. C'est une très bonne expérience pour nous de jouer contre une équipe comme l'Olympique Lyonnais.

Les filles étaient nerveuses en entrant sur la pelouse parce que nous avons un grand nombre de joueuses qui disputent cette compétition pour la première fois. Peut-être que cela a joué dans le résultat final mais une fois encore, ce sont des choses qui arrivent et il nous faut retenir la leçon, je ne pense pas avoir déjà rencontré une équipe comme celle de Lyon mais je voudrais rappeler, une fois encore, que nous débutons dans cette compétition et que nous ne sommes dans l'élite russe que depuis deux saisons. Peut-être que nous n'étions pas prêts à affronter une équipe comme Lyon aujourd'hui.

Haut