Le site officiel du football européen

Wolfsburg, spectacle et réalisme

Les filles de Wolfsburg sont les troisièmes à conserver leur titre de championnes d'Europe. Retour sur la saison 2013/14.
par Paul Saffer
de Lisbonne

rate galleryrate photo
1/0
counter
  • loading...
 

Wolfsburg, spectacle et réalisme

Les filles de Wolfsburg sont les troisièmes à conserver leur titre de championnes d'Europe. Retour sur la saison 2013/14.

Les joueuses du VfL Wolfsburg sont les troisièmes à conserver leur titre de championnes d'Europe des clubs, au terme de l'une des finales les plus fascinantes des treize qui ont eu lieu jusqu'à présent.

En 2013 à Londres, pour sa première participation à la compétition, Wolfsburg avait battu l'Olympique Lyonnais qui visait un troisième titre de rang, du jamais vu. Les Allemandes s'imposaient 1-0 grâce à un penalty de Martina Müller. Celle-ci, qui avait rejoint le club tout juste relégué en 2005, a encore inscrit le but décisif à Lisbonne.

Le Tyresö FF, l'adversaire de Wolfsburg en finale, goûtait à la compétition pour la première fois lui aussi. L'équipe de Marta – qui faisait partie de la dernière équipe suédoise à avoir gagné le titre, l'Umeå IK, en 2004 – éliminait le Paris Saint-Germain avant de disposer du Fortuna Hjørring (anciennes finalistes), des Autrichiennes du SV Neulengbach et des Anglaises du Birmingham City LFC.

Les Allemandes de Wolfsburg, quant à elles, éliminaient le Pärnu JK, les Suédoises du FCR Malmö puis le FC Barcelona, la première équipe espagnole à atteindre les quarts de finale, avant de rencontrer leurs compatriotes du 1. FFC Turbine Potsdam en demi-finales. Potsdam avait éliminé en huitièmes de finale l'Olympique Lyonnais, dont le revers 2-1 au match retour constituait sa première défaite à domicile en sept ans dans la compétition, ce qui empêchait les Lyonnaises de participer à la finale pour la première fois depuis l'avènement de l'UEFA Women's Champions League en 2009/10. Potsdam tenait Wolfsburg en échec 0-0 à domicile, menait deux fois au retour mais s'inclinait 4-2.

Wolfsburg était favori en finale à l'Estádio do Restelo, à Lisbonne, mais les Suédoises prenait l'avantage grâce à une Marta géniale à la 28e minute et un but de Verónica Boquete peu après. Wolfsburg revenait avec envie en deuxième période et produisait, avec les Suédoises, les 45 minutes les plus passionnantes de l'histoire de la compétition.

Alexandra Popp marquait de la tête à la 47e minute pour redonner espoir à Wolfsburg avant l'égalisation de Müller. Tyresö semblait abattu, mais Marta enroulait une frappe splendide pour redonner l'avantage aux Suédoises trois minutes plus tard. Mais à la 68e minute, alors que la défenseure de Tyresö Meghan Klingenberg était sur la touche pour se faire soigner, Verena Faisst fêtait son 25e anniversaire en égalisant à nouveau pour Wolfsburg. À dix minutes du terme, Nadine Kessler - joueuse du match - battait trois défenseures adverses dans la surface puis passait en cloche à Müller qui mettait au fond.

Seule Milena Nikolić du ŽFK Spartak (qui a marqué dix de ses 11 buts en phase de qualification) a fait mieux que les dix réalisations de Müller dans la compétition. Wolfsburg permet à l'Allemagne de remporter son huitième trophée en 13 saisons et même si elle n'est pas entrée en jeu, Conny Pohlers a gagné son quatrième titre de championne, un record, et prend sa retraite en tant que meilleure buteuse de la compétition, avec 48 buts au compteur. Wolfsburg a conservé son titre, tout comme Umeå (2003, 2004) et Lyon (2011, 2012).

Ralf Kellermann, l'entraîneur de Wolfsburg, a déclaré sur UEFA.com : "À la pause, j'ai vu dans leurs yeux la motivation à revenir. On a tout de suite marqué notre premier but et nous avons encore plus cru à l'exploit. Leur troisième but ne nous a pas dérangés, l'équipe a continué à y croire, c'était sensationnel."

En relation

Équipes

http://fr.uefa.com/womenschampionsleague/history/season=2014/index.html#spectacle+allemand