Le site officiel du football européen

Lyon signe une première française

Dans un remake de la finale 2010, l'Olympique Lyonnais est sorti vainqueur du choc qui l'opposait aux tenantes du 1. FFC Turbine Potsdam. Premier titre européen pour la France.
Lyon signe une première française
Les Lyonnaises sur le toit de l'Europe ©Sportsfile

Lyon signe une première française

Dans un remake de la finale 2010, l'Olympique Lyonnais est sorti vainqueur du choc qui l'opposait aux tenantes du 1. FFC Turbine Potsdam. Premier titre européen pour la France.

La seconde finale d'UEFA Women's Champions League tenue à Londres a vu s'affronter les mêmes équipes que 12 mois plus tôt, mais vu une nouvelle équipe en sortir vainqueur : l'Olympique Lyonnais, victorieuse 2-0 du 1. FFC Turbine Potsdam, et premier vainqueur d'un titre européen pour la France.

Les favorites étaient connues dès le départ : Lyon, Potsdam et les vainqueurs de l'édition 2009 de la Coupe féminine de l'UEFA, le FCR 2001 Duisburg. Et comme l'an dernier, les allemandes s'affrontaient en demi-finale, après les scores fleuve infligés par Potsdam à ses trois adversaires précédents (15-0 contre les débutantes finnoises du Åland United, 16-0 face aux Autrichiennes du SV Neulengbach et 9-2 face au FCF Juvisy Essonne, les rivales françaises des Lyonnaises).

En 2010, Potsdam avait dû attendre les penalties pour se défaire de Duisburg. Cette année, après le nul 2-2 obtenu à l'extérieur, Yuki Nagasato les qualifiait d'un but au retour. Maigre consolation pour Duisburg : Inka Grings termina meilleure buteuse avec 13 buts, tandis que la surprise du tournoi était signée par l'Apollon Limassol LFC, vainqueur 4-1 de l'Umeå IK en qualifications.

Lyon dut passer par deux adversaires sérieux, l'AZ Alkmaar et le WFC Rossiyanka (respectivement 10-1 et 11-1 au cumul des deux rencontres), avant de se débarrasser des Russes du Zvezda-2005 en quart de finale lors d'un match dominé mais gagné de justesse au retour grâce à Lara Dickenmann au Stade de Gerland. La demi-finale aller connut une première affluence digne d'une finale, avec 20000 spectateurs réunis pour la rencontre face au Arsenal LFC, remportée par Lyon 2-0 grâce à Lotta Schelin par deux fois (victoire 3-2 au retour).

Ils étaient 14303 au Craven Cottage du Fulham FC pour assister à la finale malgré la pluie battante qui ne cessa qu'au coup d'envoi. Potsdam, forte de son trident avant (Anja Mittag, Fatmire Bajramaj et Isabel Kerschowski) mais diminué par la blessure de Nagasato, commençait le plus fort. Mais Lyon reprenait le contrôle peu à peu, Lotta Schelin se montrant dangereuse devant et Élodie Thomis à droite.

Le premier but venait d'ailleurs de cette aile : Sonia Bompastor tirait un corner remis de la tête par Amandine Henry à destination de Schelin, dont le tir trouvait les gants de l'héroïne de la finale 2010, Anna Felicitas Sarholz, puis les pieds de l'arrière droite Wendie Renard, plus rapide que tout le monde au rebond. Potsdam gâchait ses meilleures chances en début de seconde période par Kerschowski et Mittag, toutes deux incapables de conclure à bout portant. Lyon se montrait à la hauteur du défi physique, et faisait entrer deux remplaçantes de luxe par qui devait arriver le second but : Eugénie Le Sommer délivrait de la droite à direction de Dickenmann, qui trouvait magnifiquement la faille.

Pour Patrice Lair, appelé en renfort par Lyon après la finale ratée, la priorité est de conserver le titre. La signature de Bompastor, de Camille Abily et de Le Sommer avait renforcé une équipe déjà solide en 2010. Lair a déclaré : "Émotionnellement c'est un grand moment, sans doute mon plus beau en tant qu'entraîneur. J'ai apprécié chaque moment de ma saison passée avec cette équipe fantastique."

En relation

http://fr.uefa.com/womenschampionsleague/history/season=2011/index.html#lyon+signe+premiere+francaise

  • © 1998-2014 UEFA. Tous droits réservés.
  • La désignation UEFA ainsi que le logo et le trophée de l'UEFA Women's Champions League sont protégés en tant que marques et/ou droit d'auteur de l'UEFA. Toute utilisation de ces marques déposées à des fins commerciales est interdite. L'utilisation de la plate-forme UEFA.com implique que vous acceptez les Conditions générales et les Dispositions en matière de vie privée.