Francfort entre dans l'Histoire

Le dernier acte de la septième Coupe féminine de l'UEFA reste un moment clé de la compétition.

Les deux finalistes se retrouvant pour le match retour après le match nul 1-1 de l'aller étaient les multiples vainqueurs de l'épreuve : le 1. FFC Frankfurt and l'Umeå IK. Les deux équipes visaient un troisième titre dans l'épreuve, un palmarès alors sans précédent. Le triomphe des Allemandes 3-2 lors du match retour s'est déroulé devant 27 640 spectateurs, un nombre qui a permis de doubler le précédent record.

En demi-finales, Umeå n'a pas eu la partie facile face à l'Olympique Lyonnais avec un match nul 1-1 en France puis 0-0 à domicile pour se qualifier grâce au but à l'extérieur. En revanche, Francfort a battu l'ASD CF Bardolino Verona 4-2 et 3-0. Umeå semblait en bonne posture en finale lorsque Marta ouvrit la marque 12 secondes après le coup d'envoi à domicile mais Conny Pohlers égalisa au bout de cinq minutes et donnait rapidement l'avantage à Francfort lors du match retour. Elle marqua à nouveau à la 55e minute, mais Lisa Dahlqvist réduisait le score sur penalty. Néanmoins, le coup franc de Petra Wimbersky vint rapidement sceller la rencontre, le but tardif de Frida Östberg n'étant pas suffisant pour empêcher la revanche des Allemandes, battues en finale en 2004 par Umeå.

Siegfried Dietrich, manager général de Francfort, a déclaré : "C'est peut-être l'un des moments les plus importants de ma carrière de manager. C'était un match fantastique. Il y a 15 ans, nous jouions parfois devant 500 spectateurs et les gens se seraient moqués de nous si nous avions évoqué une affluence comme celle d'aujourd'hui".