Le site officiel du football européen

Les associations concernées par le football féminin

Publié: Lundi, 28 février 2011, 14.42HEC
Le développement du football féminin en Europe a été au centre des débats lors d'un atelier qui s'est tenu sous l'égide du projet KISS à Nyon et auquel ont participé 51 associations.
par Mark Chaplin
de Nyon
Les associations concernées par le football féminin
Le football féminin a été au centre des débats lors de cet atelier ©UEFA KISS
Publié: Lundi, 28 février 2011, 14.42HEC

Les associations concernées par le football féminin

Le développement du football féminin en Europe a été au centre des débats lors d'un atelier qui s'est tenu sous l'égide du projet KISS à Nyon et auquel ont participé 51 associations.

L'importance accordée au développement du football féminin en Europe, soulignée par une récente décision du Comité exécutif de l'UEFA, a été au centre des débats à Nyon.

L'atelier sur le développement du football féminin, qui s'est tenu sous l'égide du projet Knowledge & Information Sharing Scenario (Plan de partages des connaissances et des savoirs, KISS) de l'UEFA, a vu la participation de plus de 50 associations membres de l'UEFA pour traiter une large palette de sujets liés au football féminin, dont le succès n'a cessé de croître ces dernières années. Le programme KISS fait partie intégrante du projet HatTrick dédié aux associations membres et administré par la division des associations nationales de l'UEFA.

Lors de sa réunion à Prague en décembre, le Comité exécutif de l'UEFA a noté la forte croissance du football féminin en Europe, que ce soit au niveau du nombre de licenciées ou de la participation, et s'est engagé à soutenir le programme de développement du football féminin de l'UEFA (WFDP) via une aide annuelle de 100 000 € entre 2012 et 2016. Ces paiements seront effectués dans le cadre du projet HatTrick III.

Le développement du football féminin fera désomrais partie des attributions de la division des associations nationales et des priorités du Groupe d'étude de l'UEFA, qui permet aux associations nationales d'échanger des informations techniques et leur savoir-faire via une série de visites pour des séminaires et des discussions.

L'UEFA était ravie d'accueillir 51 associations à Nyon pour échanger des idées et des points de vue. Ce tout premier rassemblement sur le football féminin a abordé des sujets tels que le développement du football féminin à l'UEFA ; les femmes et la gouvernance dans le football ; le positionnement du football féminin à l'UEFA ; et le recrutement d'entraîneurs féminins. Certaines des Fédérations présentes ont également dévoilé leurs activités et expériences propres. Les problèmes de gouvernance (Autriche et Danemark), le recrutement de bénévoles (Suède et ARYM), les programmes de football de base (Moldavie et République d'Irlande), les campagnes promotionnelles (Angleterre), la mise en place de centres de formation pour les filles (Suisse) et le recrutement des joueuses de football (Allemagne) ont été quelques-uns des sujets abordés.

Les associations ont fait part de leur gratitude envers l'UEFA pour l'organisation de cet atelier et pour sa proactivité vis-à-vis du football féminin. "Je pense que le travail entrepris par l'UEFA pour soutenir le football féminin en Europe est primordial pour l'avenir de ce sport chez les femmes", a expliqué Sheila Begbie, directrice du football féminin à l'Association écossaise de football (SFA) et membre du Comité du football féminin de l'UEFA.

"Un atelier comme celui-ci, dans le cadre du programme KISS, est très important pour aider les associations nationales, il leur offre l'opportunité d'échanger avec des pays en avance et de développer de bonnes pratiques", poursuit-elle.

"C'est la meilleure idée qu'on ait eue depuis longtemps", estime Élisabeth Bougeard-Tournon, directrice du football féminin auprès de la Fédération française de football (FFF). "Ça nous permet non seulement d'avoir des présentations très instructives sur ce qui se passe dans les autres pays, quel que soit leur niveau, mais en plus, d'échanger avec les autres et de créer un réseau pour poursuivre nos relations et progresser tous ensemble."

"On a passé des journées fantastiques", se réjouit la sélectionneuse féminine senior de la République d'Irlande, Sue Ronan. "On rencontre des gens qu'on croise normalement lors des tirages au sort, sauf que là, on discute avec eux pour savoir comment ça se passe au sein de leurs associations. Ça nous fait tous avancer."

Cet événement était une grande première. L'objectif est désormais d'organiser des ateliers plus modestes en fonction des niveaux de développement des associations, tout en mettant en place des projets pilotes dans quatre pays pour évaluer l'impact initial des investissements de l'UEFA. Le football féminin continue à se développer et l'UEFA continue à le guider.

Mis à jour le: 08/02/14 16.38HEC

En relation

Associations membres

http://fr.uefa.com/women/womens-football-development/programme/news/newsid=1601632.html#les+associations+concernees+football+feminin

  • © 1998-2014 UEFA. Tous droits réservés.
  • La désignation UEFA, le logo de l'UEFA et toutes les marques liées aux compétitions de l'UEFA sont protégés en tant que marques et/ou droits d'auteur de l'UEFA. Toute utilisation de ces marques déposées à des fins commerciales est interdite. L'utilisation de la plate-forme UEFA.com implique que vous acceptez les Conditions générales et les Dispositions en matière de vie privée.