Marco Asensio : "Un moyen de grandir"

"Nous essaierons de jouer le mieux possible et de ramener le trophée à la maison". À quelques heures d'affronter le Portugal, Marco Asensio affiche les ambitions de l'Espagne sur UEFA.com

Marco Asensio a marqué trois buts contre l'ARY de Macédoine
Marco Asensio a marqué trois buts contre l'ARY de Macédoine ©AFP/Getty Images

Au lendemain de son triplé face à l’ARY de Macédoine, le buteur du Real Madrid, Marco Asensio est assis avec UEFA.com pour évoquer la vie du groupe espagnol et l’affiche du prochain match du groupe B face au voisin portugais.

L'Espagne domine l'ARY de Macédoine

UEFA.com : Un triplé et une victoire 5-0 , cela ressemble à un départ parfait mais l’Espagne va devoir désormais affronter le Portugal. Ce match sera-t-il décisif pour atteindre les demi-finales ?

Marco Asensio : Oui. Le second match contre le Portugal est très important pour nous. Ils ont aussi gagné leur match d’ouverture. C’est important d’avoir inscrit cinq buts lors de notre premier match et de ne pas en avoir pris, mais nous ne savons pas ce qu’il peut se passer lors des prochains matchs. Il nous faut donc rester concentrés sur notre match face au Portugal et essayer de l’emporter. Alors nous pourrons regarder plus loin.

Comment est-ce que vous gérez le fait d’être tout le temps ensemble, ce n’est pas quelque chose à quoi vous êtes habitués en club. L’atmosphère est familiale ?
Oui. On s’entend très bien en dehors du terrain et c’est important car nous sommes tous les jours ensemble. Nous sommes presque une famille comme vous le dites. Nous mangeons ensemble, chacun à un partenaire de chambre, on s’entraîne ensemble. Il est très important d’avoir une bonne ambiance dans l’équipe parce que cela se reflète sur le terrain.

Qui est votre partenaire de chambre et comment avez-vous fini ensemble ?
C’est Dani Ceballos. Nous sommes amis depuis l’époque des U19 et partenaires de chambre depuis que nous nous sommes rencontrés. Nous étions champions d’Europe U19 et nous avons été ensemble depuis, encore aujourd’hui avec l’équipe nationale U21.

Le fait que vous vous entendiez bien améliore votre relation sur le terrain ?
Oui. Cela dépend de la relation que vous avez avec vos coéquipiers, mais je m’entends très bien avec Dani. C’est un très bon ami. Je remercie le football pour cela et nous nous entendons bien en dehors du terrain.

Vous étiez ensembles en U19 et maintenant en U21. Quelle importance revêtent ces expériences pour un jeune joueur ?
Tu ne peux connaître ses expérience qu’une seule fois – à la fois le championnat U19 et l’EURO U21. C’est très important de profiter au maximum de ces opportunités. C’est aussi très difficile d’aller jouer ces tournois car nous avons connu des périodes difficiles durant les qualifications ces deux dernières années. Je pense que c’est un moyen de grandir, mais l’équipe s’est améliorée au fil des matchs et maintenant que nous sommes au tournoi, nous allons donner notre meilleur, jouer le mieux possible, et ramener le trophée à la maison. Pourquoi pas ?

Par rapport au match face au Portugal, devons-nous nous attendre à un match ouvert étant donné qu’eux aussi jouent sur la profondeur avec des latéraux offensifs ?
Oui, le Portugal est une équipe puissante. Ils ont de grands joueurs et nous avons vu comment ils jouent. Nous devons nous concentrer sur nous-mêmes et jouer notre jeu, avec la même philosophie que celle que nous avons montrée face aux Macédoniens, et être efficaces devant. En dehors de cela, nous allons essayer de contrôler le ballon et dicter notre jeu, comme nous l’avons toujours fait lors de nos matches précédents. Nous ne devons rien changer uniquement parce que nous affrontons le Portugal.