Le site officiel du football européen

Introduction

Introduction
Rapport technique

Introduction

Même si Tbilissi a accueilli la Super Coupe de l'UEFA en 2015, le Championnat d'Europe des moins de 17 ans de l'UEFA fut la première phase finale de jeunes organisée en Géorgie. Tbilissi a une nouvelle fois accueilli les équipes et les officiels dans ses trois stades, le Mikheil Meskhi Stadioni, le Mikheil Meskhi-2, et le David Petriashvili Stadium, tandis que quatre matches, dont la finale, se sont tenus au Tengiz Burjanadze Stadioni, à Gori.

Quelque 25 154 personnes sont venues assister au match décisif de la Géorgie en phase de groupes, contre la République tchèque. Ce fut la deuxième plus forte affluence pour un tournoi final U19, le record étant détenu par le match d'ouverture de l'édition 2016, à Stuttgart (54 689 personnes). Malheureusement, les hôtes n'ont pas réussi à combler leurs fans, et, à l'instar de l'Allemagne, hôte de la précédente édition, furent éliminés dès la phase de groupes.

©Sportsfile

Le stade de Gori avant la finale Portugal-Angleterre

L'Allemagne – seul participant à avoir déjà remporté la compétition – fut aussi sortie au bout de seulement trois matches (pour la troisième année de suite), tandis que la Suède, qui est devenue la 34e nation à participer au tournoi, l'a aussi quitté avant les demi-finales. La Bulgarie, qui participait pour la troisième fois après 2008 et 2014, n'a pas, elle non plus, réussi à passer au tour suivant.

Seuls l'Angleterre, les Pays-Bas, le Portugal et la République tchèque ont survécu à cette première semaine de compétition. Nous étions alors certains de voir un nouveau nom s'inscrire sur le prestigieux trophée, le cinquième nouveau vainqueur en cinq ans.

La chaleur a joué un rôle important dans les matches de la fin d'après-midi, à 17h30 et 17 heures (heure locale) et des pauses fraîcheur furent accordées lors des matches joués à ces horaires. Mais les températures sont redescendues lors de la deuxième partie du tournoi, des derniers matches de poule à la finale.

La ville de Gori se trouvant à une heure et demie de route de Tbilissi les équipes ont, pour la plupart, fait le voyage en deux temps, s'accordant une pause à mi-chemin pour s'étirer et se détendre, tandis que les fans arrivaient en masse vers la petite ville, qui n'avait plus accueilli pareil événement sportif depuis des années. La finale fut tardivement déplacée de Tbilissi à Gori.

©Sportsfile

Le public lors de Géorgie - Suède

Quelque 4100 spectateurs ont assisté à cette finale, qui, comme pour la plupart des autres matches, était retransmise en direct sur Eurosport et à la télévision géorgienne. L'affluence fut relativement haute pour les matches du pays hôte, et les supporters géorgiens ont encouragé leurs joueurs avec cœur dans les stades de Tbilissi et Gori. Malgré cela, la participation générale fut moins importante que lors des éditions précédentes (même s'il était impossible d'atteindre les 162 972 spectateurs enregistrés en Allemagne, l'année d'avant).

Durant le tournoi, les nations participantes ont suivi les désormais habituelles présentations sur la lutte contre la corruption et le dopage. Les joueurs ont ainsi été sensibilisés à ces sujets, alors qu'ils entrent progressivement dans la vie professionnelle.

Six arbitres et huit arbitres assistants ont aussi suivi ces présentations. Ils ont tous été admis sur les listes FIFA entre 2012 et 2015, tandis que deux arbitres géorgiens étaient présents en tant que quatrième arbitre.

https://fr.uefa.com/under19/season=2017/technical-report/index.html#introduction