Le site officiel du football européen

L'Espagne fête sa 5e étoile en M19

Vainqueur de quatre des six premiers EURO M19, l'Espagne n'avait plus triomphé depuis 2007 : c'est chose faite en Roumanie, et avec panache.
L'Espagne fête sa 5e étoile en M19
(Czech Republic) (Spain) ©Sportsfile

L'Espagne fête sa 5e étoile en M19

Vainqueur de quatre des six premiers EURO M19, l'Espagne n'avait plus triomphé depuis 2007 : c'est chose faite en Roumanie, et avec panache.

La dixième édition du Championnat d'Europe des moins de 19 ans de l'UEFA, organisée en Roumanie, s'est achevée comme souvent : avec un sacre pour l'Espagne.

Championne en 2002, 2004, 2006 et 2007, l'équipe ibérique a remporté un cinquième trophée, le quatrième de son irrésistible sélectionneur Ginés Meléndez. La jeune Roja s'est imposée au terme d'une finale à suspense : tenue en échec par une solide équipe de République tchèque, elle s'est assurée de conserver définitivement le trophée en marquant deux fois dans les 12 dernières minutes de la prolongation par Paco Alcácer.

La France, l'Italie, le Portugal, les Pays-Bas, l'Angleterre et l'Allemagne avaient tous été éliminés lors du tour Élite, tandis que la République d'Irlande (2002) et la Belgique (2006) s'étaient qualifiés après une longue absence. La Roumanie, pays hôte du tournoi, disputait la compétition pour la première fois et découvrait combien elle est cruelle.

Dans son premier match du Groupe A, l'équipe de Lucian Burchel avait ouvert le score face aux Tchèques (à Chiajna), mais elle s'inclinait finalement 3-1, tandis que l'Irlande s'imposait contre la Grèce sur un doublé d'Anthony O'Connor.

L'histoire se répétait lors de la 2e journée : les Tchèques concédaient l'ouverture du score, cette fois face à l'Irlande, avant de rebondir en inscrivant deux buts en trois minutes. De leur côté, les Grecs entretenaient leurs espoirs de qualification en battant le pays hôte 1-0. Des espoirs déçus au dernier tour de matches, car la formation hellénique s'inclinait 1-0 face à des Tchèques qui terminaient premiers du groupe, et laissait la deuxième place qualificative à l'Irlande, qui tenait la Roumanie en échec (0-0).

Dans le Groupe B, l'Espagne et la Serbie remportaient leur premier match, même si les Ibériques devaient faire preuve de patience, leur rencontre face à la Belgique ayant été arrêtée à la 15e minute à cause des conditions climatiques. L'équipe de Meléndez s'imposait finalement 4-1 le lendemain, et assurait sa qualification dès le match suivant en battant 4-0 la Serbie (vainqueur de la Turquie 2-0 dans son premier match).

Les Serbes arrachaient la deuxième place en tenant la Belgique en échec 1-1 lors de la 3e journée, éliminant des Turques qui avaient pourtant réussi l'exploit de battre l'Espagne 3-0. L'égalisation belge en fin de match dans l'autre rencontre coûtait sa qualification à l'équipe de Kemal Özdeş.

Dans la demi-finale de Mogosoaia, les Tchèques prenaient rapidement l'ascendant sur la Serbie, en menant 3-0 avant la 20e minute grâce aux buts de Tomáš Přikryl, Tomáš Kalas et Tomáš Jeleček (sur penalty). Le doublé rapide de Djordje Despotović ramenait les Serbes dans le match à la 28e minute, mais Jiří Skalák scellait le résultat en fin de rencontre.

Finaliste malheureux en 2010 face à la France, l'Espagne éclaboussait l'Irlande de sa classe à Chiajna pour s'ouvrir les portes d'une sixième finale en EURO M19. Gerard Deulofeu et Pablo Sarabia faisaient trembler les filets en première période, avant que Juanmi n'ajoute un troisième but au retour des vestiaires. Il ne restait plus à Álvaro Morata (déjà auteur d'un triplé contre la Serbie à la 2e journée et finalement sacré Meilleur buteur du tournoi) qu'à porter son compteur à six réalisations avec un doublé.

Les garçons de Meléndez concédaient l'ouverture du score en finale, lorsque Ladislav Krejčí faisait mouche à la 52e minute d'une frappe puissante à ras de terre. Ils ne baissaient cependant pas les bras et en étaient récompensés d'une égalisation opportuniste de Jon Aurtenetxe à cinq minutes de la fin. Patrik Lácha redonnait ensuite l'avantage aux Tchèques en prolongation (97e), mais les Espagnols refusaient la défaite : Paco Alcácer répondait 11 minutes plus tard, avant d'arracher la décision à la 115e minute pour déclencher la liesse d'un nouveau titre espagnol.

http://fr.uefa.com/under19/history/season=2011/index.html#titre+pour+lespagne