Technicien victorieux

Le site officiel du football européen

Technicien victorieux

La détermination de Khomukha sur les balles arrêtées
Dmitri Khomukha (Russie) ©Sportsfile

Technicien victorieux

La détermination de Khomukha sur les balles arrêtées

Ce n'est certainement pas un hasard si, au sommet de sa carrière au FC Zénith St Pétersbourg et au PFS CSKA Moscou, l'entraîneur victorieux Dmitri Khomukha était connu comme le «roi des balles arrêtées» en raison de son taux de réussite surprenant. Et nous ne parlons pas d'histoire ancienne avec des ballons en cuir et de la graisse pour les crampons. Khomukha, joueur accompli, n'a pas raccroché les crampons – justement – avant 2006 et, lorsqu'il a brandi le trophée du Championnat d'Europe des moins de 17 ans de l'UEFA, à Zilina, il était membre du staff technique de l'Union russe de football (RFS) depuis deux ans à peine, après avoir été initié à la profession auprès des équipes juniors du CSKA Moscou. Il est ainsi devenu champion d'Europe à l'âge de 43 ans.

Dmitri Khomukha a passé deux ans avec son équipe, sélectionnant les joueurs parmi 120 candidats qui s'étaient montrés prometteurs dans les championnats régionaux à l'âge de 15 ans. En vue de la phase finale en Slovaquie, l'équipe russe des M17 avait disputé 16 matches de qualification et amicaux. Avant de s'installer dans le camp de base du groupe B à Senec, l'effectif s'était réuni pour un camp d'entraînement de neuf jours en Autriche, au cours duquel l'équipe a joué deux matches amicaux, contre les équipes juniors du SK Sturm Graz (Autriche) et du 1. FC Slovácko (République tchèque). La préparation d'avant-tournoi visait à pallier l'absence d'un arrière central et de deux milieux centraux, blessés, ainsi que du principal attaquant, qu'une suspension privait de la phase de groupe.

©Sportsfile

Le credo de Khomukha est basé sur le désir de jouer «un football technique, avec des combinaisons rapides et un bon équilibre entre l'attaque et la défense». Son approche de la phase finale en Slovaquie a cependant été influencée par son objectif de qualifier son équipe pour la Coupe du Monde de la FIFA. «Notre réflexion était orientée dans ce sens, a-t-il admis, principalement du point de vue tactique.»

C'est précisément une balle arrêtée qui a lancé le parcours russe en Slovaquie. «Nous avons amélioré notre défense, car nous avions rencontré des problèmes en première mi temps», a-t-il déclaré après sa victoire 3-0 sur l'Ukraine, «mais les balles arrêtées ont toujours un rôle important à jouer dans un tournoi, et si le modèle entraîné fonctionne, nous sommes heureux.» La glace a ainsi été brisée par un coup franc magnifiquement tiré par Dzhamaldin Khodzhaniyazov.

©Sportsfile

En Slovaquie, Khomukha et son staff se sont concentrés sur la préparation de l'équipe pour un programme physiquement éprouvant, tout en développant patiemment une volonté de gagner inscrite dans le marbre et un solide esprit d'équipe. «Nous ne nous sommes jamais écartés du modèle de jeu que nous avions établi, a déclaré Khomukha, bien que nous ayons bien sûr apporté quelques ajustements en fonction des atouts et des faiblesses de nos adversaires.» A l'hôtel, Khomukha préférait rester seul ou consacrer son attention à ses joueurs et à son staff. Dans la surface technique, il véhiculait une image de tranquillité et de confiance, donnant des instructions fermes, mais en gardant les bras calmement derrière son dos ou croisés sur sa poitrine.

Khomukha a retrouvé dans les balles arrêtées son allié de toujours. Il est resté en apparence calme pendant les 22 tirs au but de la demi-finale, dont une balle de match pour la Suède. Et il n'a jamais montré de signes de doute pendant le point culminant de la finale, au cours duquel Anton Mitryushkin a sauvé 3 des 14 tirs au but pour souffler le titre à l'Italie. Même après avoir reçu sa médaille, il a gardé les pieds sur terre. «Si vous devenez moins exigeant après une réussite, a-t-il insisté, le football vous punira immédiatement.» Soulever le trophée a été la récompense de Khomukha pour avoir constitué une équipe à la force mentale, la résistance et la détermination exceptionnelles, et pour avoir mis à profit son expertise de roi des balles arrêtées.

https://fr.uefa.com/under17/season=2013/technical-report/winning-coach/index.html#la+determination+khomukha+balles+arretees