Real - United, les précédents

Ronaldo, Raúl, George Best, Bobby Charlton... Ils sont de nombreux grands noms à avoir marqué lors des précédentes confrontations entre le Real et Manchester United.

Ronaldo s'est offert un triplé à Old Trafford en 2003
Ronaldo s'est offert un triplé à Old Trafford en 2003 ©Getty Images

2012/13, 8es de finale d'UEFA Champions League
Real Madrid 1-1 Manchester United
Manchester United 1-2 Real Madrid
Pour sa dernière européenne sur le banc de Manchester United, Sir Alex Ferguson peut en vouloir à son ancien protégé Cristiano Ronaldo, auteur de l'égalisation au Bernabéu avant d'inscrire le but de la qualification espagnole à Old Trafford au match retour.

Old Trafford s'incline devant Ronaldo
Old Trafford s'incline devant Ronaldo

2002/03, quarts de finale d'UEFA Champions League
Real Madrid 3-1 Manchester United
Manchester United 4-3 Real Madrid
Dix ans plus tôt, un autre Ronaldo avait déjà fait très mal à Unite à Old Trafford : auteur d'un triplé au match retour, le Brésilien quitte le théâtre des rêves sous les applaudissements du public mancunien.

1999/2000, quarts de finale d'UEFA Champions League
Real Madrid 0-0 Manchester United
Manchester United 2-3 Real Madrid
Un match nul et vierge dans la capitale espagnole était suivi d'un véritable thriller à Old Trafford, Raúl González s'offrant un doublé qui, combiné au but contre son camp de Roy Keane, permettait aux Merengues de sortir les tenants du titre et filer vers leur 10e sacre à Paris.

1967/68, demi-finales de Coupe des champions
Manchester United 1-0 Real Madrid
Real Madrid 3-3 Manchester United
Vainqueur à l'aller sur un but de George Best, United était mené 3-1 au retour avant de finalement valider son billet pour la finale à Wembley.  Le Nord-Irlandais allait encore faire mouche lors du succès 4-1 après prolongation sur Benfica dans la capitale anglaise.

1956/57, demi-finales de Coupe des champions
Real Madrid 3-1 Manchester United
Manchester United 2-2 Real Madrid
Raymond Kopa et José Hector Rial faisaient mouche dans le nord-ouest de l'Angleterre pour envoyer le Real en finale. Taylor, auteur de la réduction du score à Madrid, et Bobby Charlton offraient un match nul de consolation aux hommes de Matt Busby face à un Real vainqueur de sa deuxième couronne quelques semaines plus tard.