Le site officiel du football européen

Super Coupe, la presse espagnole s'exprime

Publié: Mercredi, 10 août 2016, 10.06HEC
"Ramos devrait demander à changer de numéro." Le journal "As" n'est pas le seul média espagnol à féliciter le défenseur buteur.
Super Coupe, la presse espagnole s'exprime
La presse espagnole fait sa Une sur le match d'hier ©UEFA.com
 
Publié: Mercredi, 10 août 2016, 10.06HEC

Super Coupe, la presse espagnole s'exprime

"Ramos devrait demander à changer de numéro." Le journal "As" n'est pas le seul média espagnol à féliciter le défenseur buteur.

"AS" (quotidien sportif de Madrid)
Ramos devrait demander à l'intendant de faire changer son numéro. On devrait floquer sur son dos le 93. Avec Tarzan, tout est possible. Il prend toujours des risques, se montre même s'il est critiqué. Parfois, il ne fait pas les choses bien, il suit ce que son cœur lui dit, mais il ne fuit jamais ses responsabilités. Ce capitaine justifie son brassard avec caractère.

"El País" (quotidien national espagnol)
Nous avons vécu un match comportant beaucoup de retournements de situation et une fois encore, cela est allé dans le sens de Madrid qui n'a plus perdu une finale depuis 16 ans. Une fois encore, Sergio Ramos a inscrit un but dans les derniers instants, à la 93e minute. Cela a permis à son club de jouer la prolongation et ensuite Carvajal a inscrit un but merveilleux.

"Marca" (quotidien sportif de Madrid)
Il n'y a pas beaucoup de sports aussi capricieux que le football. Tout peut encore se jouer jusqu'à ce que l'arbitre siffle la fin du match. Les dernières minutes peuvent réécrire l'histoire de certains clubs et de certains joueurs. Demandez à Sergio Ramos, spécialiste des numéros de funambule. Il a sauvé son équipe dans les derniers instants après avoir mis à terre Vitolo et provoqué un penalty qui semblait avoir coûté la victoire à Madrid. L'ancien joueur de Séville a sept vies et ce rôle de sauveur lui va bien.

"Deportivo" (quotidien sportif de Séville)
 Encore dans la prolongation. Encore en Super Coupe UEFA. Le football est une fois de plus cruel pour Séville, comme il l'a été il y a un an à Tbilissi (défaite contre Barcelone 5-4 après prolongation), mais cette fois, à Trondheim, les joueurs de Sampaoli ont presque tenue le trophée entre leurs mains. Il leur a filé entre les doigts dans le temps additionnel, ce qui a rendu encore plus difficiles les premières minutes de la prolongation. L'équipe est en tout cas prometteuse et sera spectaculaire, elle a tout donné après avoir eu à peine deux mois pour s'adapter à son nouvel entraîneur. Elle a perdu comme une équipe de champions.

Titres de Une:
"AS" : "Jusqu'au bout… Allez Madrid" (slogan du club)
"Marca"
: "Ça, c'est Madrid !"
"Estadio Deportivo" : "Le plus cruel des scénarios"

Mis à jour le: 10/08/16 11.09HEC

En relation

Équipes

http://fr.uefa.com/uefasupercup/news/newsid=2395606.html#super+coupe+presse+espagnole+sexprime