2007 : Milan s'impose devant Séville en deuil

Moments forts de la Super Coupe de l'UEFA 2007

AC Milan 3-1 Sevilla FC
(Inzaghi 54e, Jankulovski 61e, Kaká 86e ; Renato 13e)

Le 31 août à Monaco, la Super Coupe de l'UEFA lançait la saison européenne 2007/08, mais la mort du joueur du Sevilla FC Antonio Puerta trois jours avant venait assombrir ce qui devait être une belle fête.

Séville, vainqueur de la Coupe UEFA, voulait devenir le deuxième club à remporter la Super Coupe deux fois de suite, mais la mort du milieu de terrain Puerta suite à une crise cardiaque pendant un match faisait perdre tout sens à ces belles ambitions.

L'AC Milan s'imposait 3-1 grâce à un superbe Andrea Pirlo au milieu du terrain. "C'était difficile de faire face à cette situation, mais nous avons prouvé que nous avons aussi joué pour [Puerta], et nous l'avons fait dans le meilleur esprit possible", a-t-il déclaré.

Tandis que Séville luttait pour rester dans le match, les Milanais, vainqueurs de l'UEFA Champions League, recevaient une bonne nouvelle à quelques jours de la Super Coupe. Kaká obtenait le titre de Footballeur de l'année de la part de l'UEFA, et il était également élu meilleur attaquant 2007 aux UEFA Club Football Awards de Monaco.

Ses coéquipiers Paolo Maldini et Clarence Seedorf recevaient respectivement le titre de meilleur défenseur et meilleur milieu de terrain, tandis que le portier du Chelsea FC Petr Čech s'adjugeait le titre de meilleur gardien.

Lors de la Super Coupe, Renato ouvrait le score pour Séville à la 13e minute. L'équipe rendait honneur à son joueur décédé en réalisant une belle première période.

Mais Milan revenait transformé après la pause. Filippo Inzaghi égalisait de la tête sur un centre de Gennaro Gattuso à la 54e minute, avant que Marek Jankulovski ne marque d'une belle volée sept minutes plus tard.

Andrés Palop stoppait un penalty de Kaká à la 87e minute, mais le Brésilien suivait bien et marquait le troisième but milanais. Les fans de Séville montraient qu'ils avaient la tête ailleurs en chantant "Nous t'aimons Puerta" dans les tribunes.

"La deuxième mi-temps était de trop pour nous", a déclaré l'entraîneur sévillan Juande Ramos. "Nous voulions gagner pour dédier ce match à Antonio, mais au moins nous avons bien joué."

Le coach milanais Carlo Ancelotti a ajouté : "Ce qui s'est passé ces derniers jours, avec la mort de Puerta, a créé une atmosphère unique. Evidemment, Séville était plus affecté que nous, mais ils ont bien joué, surtout en première période. On a eu un peu de mal. Mais nous nous sommes bien repris et notre deuxième mi-temps a été bien meilleure. Nous nous sommes vraiment bien préparés, l'équipe était compacte et nous sommes restés calmes lorsque nous étions menés."

Haut