2005 : Cissé offre le triplé à Liverpool

©AFP

Liverpool FC 3-1 PFC CSKA Moskva, a.p.
(Cissé 82e 103e, García 109e ; Carvalho 28e)

Djibril Cissé a signé deux buts et fourni la passe décisive du troisième pour le triomphe du Liverpool FC en Super Coupe de l'UEFA, contre le PFC CSKA Moskva à Monaco.

La Super Coupe de l'UEFA est imaginée comme un match inaugural mais pour Liverpool et le CSKA il n'en était rien. Liverpool avait disputé six rencontres en UEFA Champions League avant de se rendre en Principauté, tandis que le CSKA était à mi-chemin de son championnat national.

L'entraîneur russe Valeriy Gazzaev était prêt pour le défi. "Je pense que ceux qui disent que ce match n'est qu'un spectacle feraient bien de regarder l'histoire du football soviétique et russe", a-t-il déclaré. "Ils verront que notre club est le premier (en Russie) à disputer une rencontre si prestigieuse."

Steven Gerrard, joueur de l'année 2004/05 aux UEFA Club Football Awards la veille et vedette du triomphe anglais en Turquie, n'est même pas sur le banc, touché au mollet, et le manager Rafael Benítez a effectué cinq changements dans l'équipe tombeuse de l'AC Milan en finale de la Champions League.

Le CSKA était quant à lui privé de son meilleur buteur Ivica Olić. Hormis le Croate, Gazzaev s'en tenait à l'équipe qui a battu le Sporting Clube de Portugal en finale de Coupe UEFA à Lisbonne trois mois plus tôt (3-1).

Daniel Carvalho avait été la star de la formation russe ce soir-là, à la base des trois buts en seconde période. Cette fois, il était à la réception d'une passe tranchante de Vágner Love avant de battre la recrue de Liverpool José Reina.

Liverpool tenait le ballon sans parvenir à créer les occasions, jusqu'à 11 minutes de la fin, quand Cissé trouvait le chemin de l'égalisation.

L'international français, en quête de stabilité chez les Reds, doublait la mise 13 minutes après le début de la prolongation en transformant le rebond de son tir initialement repoussé par Igor Akinfeev.

Six minutes plus tard, Cissé était à la passe décisive pour Luis García, qui scellait de la tête le troisième sacre de Liverpool en Super Coupe, après ceux de 1977 et 2001.