2004 : Baraja porte Valence aux nues

©Getty Images

FC Porto 1-2 Valencia CF
(Quaresma 78e ; Baraja 33e, Di Vaio 67e)

Le FC Porto et le Valencia CF pouvaient compter sur deux nouveaux entraîneurs pour cette édition 2004 de la Super Coupe de l'UEFA. C'est Claudio Ranieri qui semblait le mieux acclimaté à ses nouvelles fonctions et les champions d'Espagne décrochaient le premier trophée de la saison.

Ranieri avait remplacé Rafa Benítez à la tête du club qui s'était imposé en Coupe UEFA face à l'Olympique de Marseille, et a admis devoir beaucoup à son prédécesseur au sortir de la victoire 2-1 de Valence. "Rafa Benítez m'a transmis une très belle équipe", avait-il déclaré. "J'ai de la chance de compter sur des joueurs qui peuvent se trouver les yeux fermés."

Ranieri avait aligné les nouvelles recrues italiennes Bernardo Corradi et Marco di Vaio, mais c'est l'icône de Valence Rubén Baraja, l'homme à tout faire de la saison précédente, qui marquerait une fois de plus la rencontre de son empreinte.

À la 32e minute, il trouvait l'ouverture sur un centre de Curro torres qu'il reprenait d'une tête puissante sur laquelle Vitor Baía ne pouvait rien.

Le deuxième but de Valence tombait à l'heure de jeu. Vicente Rodriguez était à la base de l'action et trouvait Di Vaio au second poteau, qui reprenait victorieusement de la tête via le poteau. Valence déroulait et seule la barre transversale empêchait Baraja d'inscrire un nouveau but de la tête.

Porto disputait la Super Coupe de l'UEFA pour la deuxième année consécutive et espérait se racheter après la défaite 1-0 face à l'AC Milan la saison précédente. Les vainqueurs de l'UEFA Champions League étaient désormais entraînés par l'Espagnol Victor Fernández et passaient par une phase de transition après le départ de plusieurs joueurs clés à l'intersaison.

L'esprit combatif qui les avait menés à la victoire face à l'AS Monaco FC en mai ne les avait toutefois pas quittés. Après une tête de Maniche au dessus du cadre, Ricardo Quaresma réduisait le score à 12 minutes du terme. Ce splendide but n'empêchait pourtant pas les Portugais de subir leur deuxième défaite consécutive en Super Coupe de l'UEFA.

Haut