L'Atlético et Marseille se retrouvent à Lyon

Double vainqueur de l'UEFA Europa League, l'Atlético Madrid tente la passe de trois, alors que Marseille veut aussi être à jamais le premier club français vainqueur de la C3, à Lyon.

Le trophée de l'UEFA Europa League
Le trophée de l'UEFA Europa League ©Getty Images

La finale de l'UEFA Europa League 2018 rassemble à Lyon les premiers vainqueurs des deux plus grandes compétitions de clubs européennes sous leur forme actuelle. L'Atlético de Madrid a remporté la première UEFA Europa League en 2010, alors que Marseille a fait de même en UEFA Champions League, en 1993.

• Les deux clubs au passé imposant à l'échelle continentale ont utilisé des chemins bien différents pour atteindre cette finale. La saison européenne de Marseille a débuté au troisième tour de qualification de l'UEFA Europa League, alors que l'Atlético a commencé en UEFA Champions League, au niveau des groupes.

• Marseille a réservé sa place à l'issue d'une demi-finale très disputée aux dépens du club autrichien de Salzbourg (tot. 3-2). Le but de la qualification a été inscrit dans la prolongation par le remplaçant Rolando (2-0, 1-2). L'Atlético a de son côté écarté Arsenal (tot. 2-1). Diego Costa a scellé la qualification en inscrivant le but de la victoire 1-0 à Madrid après un match nul 1-1, lors de la première manche, dans le nord de Londres.

• L'Atlético a déjà joué une finale à Lyon, s'inclinant 3-0 contre le Dynamo Kyiv au stade de Gerland lors de la Coupe des coupes 1985/86.

• L'Atlético a déjà assuré sa place en phase de groupes de l'UEFA Champions League 2018/19 (un résultat qu'il aurait pu atteindre en gagnant l'UEFA Europa League) grâce à son classement en championnat. À une journée de la fin, Marseille compte un point de retard sur la dernière place qualificative via la Ligue 1.

Atlético - Marseille en 2008
Atlético - Marseille en 2008

Précédents
• Ces deux équipes ne se sont croisées qu'une seule fois avant cette finale, c'était lors des groupes de l'UEFA Champions League 2008/09. L'Atlético de Javier Aguirre battait le Marseille d'Eric Gerets 2-1 à domicile avant un match nul et vierge au Vélodrome. L'Atlético se qualifiait pour les huitièmes de finale en se classant deuxième de ce groupe derrière Liverpool. Marseille terminait troisième et était reversé en Coupe UEFA, pour atteindre les quarts de finale.

• Marseille n'a remporté que 4 de ses 15 derniers matches européens contre un adversaire espagnol, s'inclinant à 8 reprises. Cependant, deux de ses victoires ont été acquises cette saison en huitièmes de finale de l'UEFA Europa League, aux dépens de l'Athletic Club à domicile (3-1) et à l'extérieur (2-1) pour un premier succès en terre espagnole en sept déplacements.

• Parmi les huit défaites figure le revers 2-0 contre Valence lors de la finale de la Coupe UEFA 2004, à Göteborg. L'OM a battu un adversaire espagnol en finale de la Coupe Intertoto de l'UEFA, l'année suivante, se défaisant du Deportivo La Corogne (0-2 à l'extérieur, 5-1 à domicile).

• En douze matches contre des clubs français, l'Atlético a remporté six victoires, réalisé cinq matches nuls et perdu une seule fois, à Lens (2-4), en 16es de finale de la Coupe UEFA 1999/00, un résultat qui a été responsable de son élimination après un match nul 2-2 à Madrid, lors de la première manche.

• L'Atlético n'a pas battu d'adversaire français dans l'Hexagone depuis septembre 1961 (3-2 lors du premier tour de la Coupe des vainqueurs de coupes). Cependant, le club de la capitale espagnole s'est imposé à Monaco en Super Coupe de l'UEFA 2010 et 2012, battant respectivement l'Inter Milan (2-0) et Chelsea (4-1).

En Europe
• Marseille a remporté huit de ses neuf matches européens cette saison à domicile, mais un seul sur les neuf disputés loin de ses bases, il s'agit de cette victoire 2-1 à Bilbao.

• Deuxième du Groupe I, derrière Salzbourg, Marseille a battu Braga 3-1 sur l'ensemble des deux matches en 16es de finale (3-0, 0-1) avant d'éliminer l'Athletic et de mettre fin au parcours du RB Leipzig en quarts de finale (0-1 à l'extérieur, 5-2 à domicile).

• Finaliste de la Coupe UEFA en 1998/99 et 2003/04, Marseille a atteint la finale de l'UEFA Europa League pour la première fois en quatre participations, après avoir atteint les huitièmes de finale (2009/10), les groupes (2012/13) et les seizièmes de finale (2015/16).

• Marseille a terminé cinquième, la saison dernière, en Ligue 1, ce qui lui a valu son billet pour le troisième tour de qualification cette saison. Le club belge d'Ostende (tot. 4-2) a été sa première victime, avant les Slovènes de Domžale en barrages (tot. 4-1). Marseille n'a inscrit que quatre buts dans son groupe, mais a trouvé le chemin des filets à 16 reprises en 8 matches dans la phase à élimination directe, portant à 20 son nombre de réalisations cette saison.

• Reversé en UEFA Europa League après avoir terminé troisième de son groupe en UEFA Champions League, derrière la Roma et Chelsea, l'Atlético a éliminé le FC København en 16es de finale (4-1 à l'extérieur, 1-0 à domicile) et le Lokomotiv Moscou en 8es (3-0, 5-1). Il a ensuite triomphé d'un derby ibérique contre le Sporting CP (2-0, 0-1) avant de rencontrer Arsenal.

• Les statistiques de l'Atlético en Europe cette saison : 14 matches, 7 victoires, 5 matches nuls, 2 défaites. La seule défaite loin de Madrid est survenue à Lisbonne, contre le Sporting.

• Vainqueur de l'UEFA Europa League en 2010 et 2012, l'Atlético fait sa première apparition dans la compétition en cinq ans. Entre-temps, l'équipe entraînée par Diego Simeone a disputé la finale de l'UEFA Champions League à deux reprises, atteignant les quarts de finale et les demi-finales, lors des deux autres saisons.

• L'Atlético a terminé à la troisième place du championnat espagnol la saison dernière et ce n'est que la deuxième fois en huit tentatives qu'il ne parvient pas à s'extraire de la phase de groupes en UEFA Champions League. La fois précédente lui avait permis de gagner, en 2009/10, le titre en UEFA Europa League.

En finale
• Marseille a disputé quatre finales majeures de compétition UEFA, alors que l'Atlético aborde la neuvième, et la cinquième sur les neuf dernières saisons.

• La seule victoire de Marseille en quatre finales majeures remonte à l'UEFA Champions League 1992/93, un succès 1-0 sur le Milan, à Munich.

• L'Atlético a remporté trois des huit finales majeures en compétition européenne qu'il a disputées. La première était la finale de la Coupe des coupes 1962 (3-0 en match d'appui à Stuttgart contre la Fiorentina après un nul 1-1 à Glasgow) et les deux autres ont été acquises en UEFA Europa League : deux buts à un en 2010 contre Fulham à Hambourg (après prolongation) et trois buts à zéro, sous les ordres de l'entraîneur actuel, Diego Simeone, contre l'Athletic Bilbao, dans un derby espagnol à Bucarest (3-0).

• Le club espagnol a également remporté deux Super Coupes de l'UEFA – 2-0 contre l'Inter en 2010 et 4-1 contre Chelsea, sous les ordres de Simeone, en 2012.

• Les deux clubs ont également remporté des finales Intertoto. Marseille en 2005 et l'Atlético en 2007. Le club de Madrid a été battu en finale en 2004.

Précédentes finales UEFA
Marseille (deux victoires, trois défaites)
1990/91 : Coupe des champions, 0-0 contre l'Étoile Rouge (3-5 aux tirs au but)
1992/93 : UEFA Champions League, 1-0 contre Milan
1998/99 : Coupe UEFA, 0-3 contre Parme
2003/04 : Coupe UEFA, 0-2 contre Valence
2005 : Coupe UEFA Intertoto, tot. 5-3 contre le Deportivo La Corogne (0-2, 5-1)

Atlético (six victoires, six défaites)
1961/62 : Coupe des coupes, 3-0 en match d'appui contre la Fiorentina (après un nul 1-1)
1962/63 : Coupe des coupes, 1-5 contre Tottenham
1973/74 : Coupe des champions, 0-4 en match d'appui contre le Bayern (après un nul 1-1)
1985/86 : Coupe des coupes 0-3 contre Dynamo Kyiv
2004 : Coupe Intertoto 2-2 contre Villarreal (1-3 aux tirs au but)
2007 : Coupe Intertoto 2-2 contre Gloria Bistriţa (victoire aux buts à l'extérieur)
2009/10 : Europa League 2-1 contre Fulham (après prolongation)
2010 : Super Coupe 2-0 contre Internazionale
2011/12 : Europa League 3-0 contre Athletic Club
2012 : Super Coupe 4-1 contre Chelsea
2013/14 : Champions League 1-4 contre Real Madrid (après prolongation)
2015/16 : Champions League 1-1 contre Real Madrid (3-5 aux tirs au but)

• Il s'agit de la neuvième finale d'UEFA Europa League. Les huit précédentes ont offert 21 buts soit 2,625 par finale. Le plus grand écart en finale a été réalisé par l'Atlético, 3-0 contre l'Athletic en 2012 ; la finale la plus prolifique a été remportée par un autre club espagnol, le FC Séville, 3-2 contre le Dnipro en 2015.

• Simeone est le seul entraîneur non européen, et même non ibérique, à avoir brandi le trophée en UEFA Europa League.

• L'Atlético a égalé l'exploit de Séville en atteignant la finale pour la troisième fois en UEFA Europa League. Il peut maintenant égaler encore le club andalou en s'imposant pour la troisième fois.

• Il s'agit de la septième apparition d'un club espagnol en finale de l'UEFA Europa League et de la première d'un club français.

• Trois des huit précédentes finales ont été remportées par des clubs reversés de l'UEFA Champions League après les groupes : Atlético en 2010, Chelsea en 2013 et Séville en 2016.

• Il n'y a jamais eu de joueur expulsé en finale de l'UEFA Europa League.

• Quatre joueurs ont déjà inscrit des doublés en finale : Diego Forlán (Atlético) en 2010, Radamel Falcao (Atlético) en 2012, Carlos Bacca (Séville) en 2015 et Coke (Séville) en 2016. Il n'y a jamais eu de coup du chapeau.

• Le seul joueur qui a marqué dans deux finales en UEFA Europa League est Falcao qui a aussi inscrit le but de la victoire pour Porto en 2011.

Liens et anecdotes
• Aucun club français n'a jamais remporté la Coupe UEFA ou l'UEFA Europa League : Bastia (1977/78) et Bordeaux (1995/96) sont les autres équipes ayant atteint la finale, à part Marseille.

• Le capitaine de Marseille, Dimitri Payet, a enregistré sept passes décisives cette saison en UEFA Europa League, il est le meilleur passeur.

• Adil Rami, titulaire lors de 16 des 18 matches de Marseille en Europe cette saison, a remporté l'UEFA Europa League avec Séville, en 2016, disputant sept rencontres, dont la finale remportée face à Liverpool 3-1.

• Rami a affronté l'Atlético à neuf reprises lorsqu'il jouait en Espagne, avec Valence (deux victoires, deux matchs nuls, une défaite) et lors des deux matches du revers 5-2 en demi-finales de l'UEFA Europa League 2012, et avec Séville (une victoire, un match nul, deux défaites). Il était également présent lors des deux matches perdus par le Milan à domicile (0-1) et à l'extérieur (1-4) contre l'Atlético en huitièmes de finale 2013/14 de l'UEFA Champions League.

• Le seul joueur de Marseille ayant débuté les 14 matches de la compétition pour son club est Luiz Gustavo (hors qualifications). Bouna Sarr a lui aussi disputé ces 14 rencontres.

• Il s'agit du 19e match européen du club français cette saison. C'est un nouveau record pour Marseille qui avait disputé 17 rencontres jusqu'à la finale en 2003/04.

• Vitolo et Kevin Gameiro ont remporté l'UEFA Europa League pendant trois saisons d'affilée avec Séville (2013/14, 2014/15, 2015/16).

• Filipe Luís, Gabi, Diego Godín, Juanfran, Koke et Saúl étaient déjà joueurs de l'Atlético lorsque le club a remporté le trophée en 2011/12. Tous, à l'exception de Saúl, ont disputé la finale.

• Fernando Torres a remporté l'UEFA Europa League avec Chelsea en 2012/13, un an après avoir triomphé en UEFA Champions League avec le même club.

• Torres et Rami étaient coéquipiers au Milan dans la première moitié de la saison 2014/15.

• Gameiro a évolué sous les couleurs de trois clubs français (Strasbourg 2005-08, Lorient 2008-11 et Paris Saint-Germain 2011-13), inscrivant quatre buts en 12 matches contre Marseille.

• Aymen Abdennour est prêté à Marseille par Valence.

• Luiz Gustavo et Filipe Luís ont joué ensemble au Brésil.

• Bien qu'il soit né à Mâcon, à 61 km au nord de Lyon, Griezmann n'a jamais évolué en professionnel en France.

• Rudi Garcia, l'entraîneur de Marseille, possède trois grands-parents espagnols.

• Gameiro, Griezmann et Lucas Hernández, natif de Marseille, sont coéquipiers en équipe de France avec Rami, Payet, Florian Thauvin et Steve Mandanda.

• Griezmann a inscrit les deux buts de la France, vainqueur 2-1 contre la République d'Irlande au Stade de Lyon, en huitièmes de finale de l'UEFA EURO 2016. Rami et Payet faisaient partie des Bleus.

• Griezmann a inscrit un but spectaculaire avec la Real Sociedad, vainqueur 2-0 à Lyon en barrages de l'UEFA Champions League, en août 2013.

• Simeone a passé quatre saisons en tant que joueur de la Lazio Rome, de 1999 à 2003, et Garcia a été entraîneur de la Roma, de 2013 à 2016.

• Simeone est suspendu pour quatre matches après son expulsion en demi-finale aller, à Arsenal.

Aux tirs au but
• Marseille : deux victoires, une défaite
3-5 contre l'Étoile Rouge, 1990/91, Coupe des champions, finale
4-1 contre Germinal Beerschot, 2005/06, Coupe UEFA, premier tour
7-6 contre FC Twente, 2008/09, Coupe UEFA, 16es de finale

• Atlético : deux victoires, quatre défaites
6-7 contre Derby, 1974/75, Coupe UEFA, deuxième tour
1-3 contre Fiorentina, 1989/90, Coupe UEFA, premier tour
1-3 contre Villarreal, 2004, Coupe Intertoto, finale
3-2 contre Leverkusen, 2014/15, UEFA Champions League, huitièmes de finale
8-7 contre PSV Eindhoven, 2015/16, UEFA Champions League, huitième de finale
3-5 contre Real Madrid, 2015/16 UEFA Champions League, finale

Entraîneurs
• À la tête de Marseille depuis octobre 2016, Rudi Garcia a débuté comme milieu de terrain à Lille avant de revenir au club en tant qu’entraîneur entre 2008 et 2013 pour y décrocher le doublé Coupe-Championnat lors de la saison 2010/11. Il a ensuite passé trois saisons à la Roma, faisant des Giallorossi un dauphin en Serie A deux saisons consécutivement.

• Diego Simeone a été nommé entraîneur de l'Atlético en décembre 2011, il a depuis remporté cinq trophées, dont l'UEFA Europa League 2011/12. Il a également mené son équipe en finale de l'UEFA Champions League en 2014 en 2016. Le très pugnace ancien milieu de terrain de l'équipe d'Argentine a également évolué en tant que joueur à l'Atlético, en deux périodes. Il a réussi le doublé en Espagne lors de la saison 1995/96.

Haut