Surnom des équipes UEL : A à K

Déesse rapide, matelassiers, aigles et diables... Combien des surnoms des 32 équipes d'Europa League connaissez-vous ? Voici la 1re partie de notre série...

Arsenal ou Braga ?
Arsenal ou Braga ? ©Getty Images

AC Milan – Diavoli (Diables)
Chacun connaît le surnom célèbre et anodin des "Rossoneri" (Rouge et Noir), mais ces couleurs en ont inspiré un autre, plus maléfique. Comme l'expliquait le fondateur du club, Herbert Kilpin : "Nos couleurs sont le Rouge, car nous serons des diables, et le Noir qui symbolise la terreur que nous insufflerons dans le cœur de nos adversaires."

AEK Athènes – L'Aigle à deux têtes
Le "E" dans "AEK" est l'abréviation d'Enosis (Union), mais le club est mieux symbolisé par l'Aigle à double tête qui figure sur son logo. L'AEK a été fondé par des réfugiés de Constantinople (le "K" d'AEK) : l'aigle byzantin était leur symbole.

Arsenal – The Gunners (les Canonniers)
Arsenal a été fondé en 1886 par des ouvriers d'une usine d'armement à Woolwich, dans la banlieue du sud-est de Londres. C'est de là que vient le nom d'Arsenal, le canon sur le logo du club, et bien sûr son surnom.

Astana – aucun
Le club a vu le jour en 2009 et aucun surnom n'est encore resté. Sponsorisé par la compagnie nationale de chemins de fer du Kazakhstan, il a d'abord pris le nom de Lokomotiv. Les "Cheminots" a bien été testé, tout comme les "Citoyens", mais c'est finalement "les Jaune et Bleu" qui est le plus utilisé.

Atalanta – La Dea (La Déesse)
Le club est baptisé en l'honneur d'Atalante, la déesse grecque célèbre pour ses prouesses sportives, d'où son surnom de "La Dea". Célibataire très convoitée, elle avait déclaré qu'elle épouserait l'homme qui la battrait à la course, mais qu'elle tuerait ceux qui perdraient. De nombreux prétendants perdirent la vie, avant qu'Hippomène ne combine vitesse et ruse pour y parvenir.

L'Athletic peut compter sur le rugissement de ses fans
L'Athletic peut compter sur le rugissement de ses fans©Getty Images

Athletic Club – Leones (Les Lions)
Le stade de l'Athletic est bâti à proximité de l'église de San Mamés, baptisée en l'honneur d'un saint (Saint Mammès en français) que les Romains auraient jeté aux lions. Mais au lieu de le dévorer, les fauves se couchèrent à ses pieds. Les joueurs de l'Athletic sont donc des lions qui défendent leur stade, San Mamés.

Atlético – Los Colchoneros (Les Matelassiers)
Dans l'Espagne d'après Guerre civile, les matelas étaient tous ornés de rayures rouges et blanches. Ainsi, quand l'Atlético a abandonné ses couleurs blanches et bleues, ils sont instantanément devenus des matelassiers.

Braga – Os Arsenalistas (Les Fans d'Arsenal)
Braga portait une tenue blanche et verte jusqu'à ce que son entraîneur hongrois József Szabó ne rende visite à Arsenal en 1935. Il a été tellement marqué par le club du nord de Londres qu'il a convaincu Braga de changer complètement ses couleurs.

Celtic – Bhoys (Les Garçons)
Au départ, le club a été fondé pour lever des fonds pour les personnes défavorisées et améliorer l'intégration sociale entre immigrants irlandais et natifs de Glasgow. Si le nom du club rappelle ses origines celtes, son surnom est celui que se donnaient les immigrants irlandais.

Crvena zvezda Crveno-beli (Les Rouge et Blanc)
"L'Étoile Rouge" a été formé suite à la dissolution du SK Jugoslavija. Elle en a récupéré le stade, les bureaux, les joueurs, et même les couleurs rouge et blanche.

CSKA Moscou – Armeytsi (Les Hommes de l'armée)
Initialement créé au sein de la Société des amateurs de ski sportif, le club a été pris sous son aile par l'armée soviétique en 1923. Adopté officiellement en 1960, le nom du CSKA est un acronyme correspondant à Club de Sports Central de l'Armée.

Le célèbre Mur jaune (et noir) et Dortmund
Le célèbre Mur jaune (et noir) et Dortmund©Getty Images

Dortmund – Die Schwarz-Gelben (Les Noir et Jaune)
Si le Borussia arborait autrefois une tenue rouge, blanche et bleue, il en a changé en 1913 sous la pression du futur président du club, August Busse. Le jaune et le noir étaient en effet les couleurs du Britannia, un club qui avait fusionné avec Dortmund quelques années plus tôt. Pendant un temps, ils ont été surnommés "Les Citrons".

Dynamo Kyiv – Bilo-Syni (Les Blanc et Bleu)
Le surnom du grand club ukrainien vient simplement des couleurs qu'il porte depuis quasiment l'intégralité de ses 90 années d'existence.

FCSB aucun
Ce club possède une histoire longue et compliquée... Il a changé de nom en mars dernier, après avoir longtemps été baptisé le Steaua Bucarest, et n'a pas encore adopté de surnom.

København – Byens Hold (L'Équipe de la Ville)
La fierté fait partie de l'Histoire du football. Si København (Copenhague) et Brøndby dominent le palmarès du football danois, les fans du FCK prennent un malin plaisir à rappeler qu'ils sont le club de la capitale, tandis que Brondby est un club de banlieue (dans la périphérie ouest de Copenhague).

Les autres équipes (de L à Z) seront dévoilées demain.

Haut