Toute l'actu de l'Europa League

L'actualité des clubs engagés en UEFA Europa League.

 
Blog fermé0

Papiss Cissé, attaquant de Newcastle :


C'est une semaine décisive pour nous. C'est le genre de semaine dont tout professionnel rêve. On est bien en Europa League, on a passé tranquillement les différents tours donc on espère continuer et se qualifier demain.

 

©Getty Images

 

 

On connaît les deux derniers demi-finalistes d'UEFA Champions League ce soir après les deux rencontres à Turin et Barcelone.

Le Paris Saint-Germain FC a fait jeu égal (1-1) avec le FC Barcelona mais sort de la compétition.

Dans l'autre quart, la Juventus s'incline chez elle sur le même score quà l'aller contre le FC Bayern München, 2-0. 

Restez sur UEFA.com pour les réactions et les buts en vidéo à partir de minuit !

Kurban Berdyev, entraîneur du Rubin :


Avant le match retour, Chelsea part avec un avantage, une belle avance. Mais nous ferons tout notre possible pour décrocher cette qualification et, mis à part M'Vila et Alexei Eremenko, notre effectif et au complet et mes joueurs sont prêts.

 

©AFP/Getty Images

 

 

Alan Pardew, manager de Newcastle :


Ça fait longtemps que le club n'avait pas vécu une si grosse affiche et nous le devons à notre parcours de l'an dernier. Dès le début, nous avons abordé cette compétition avec enthousiasme et dans l'idée d'en profiter au maximum. Au début, cela a influé sur nos performances en championnat, mais nous avons réglé cela maintenant.

 

©Getty Images

 

 

Alan Pardew :


C'était ce que nous voulions. Quand j'ai signé, mon objectif était de ramener le club au sommet. On a vécu une saison fantastique l'an dernier, mais le fait de courir après deux lièvres à la fois nous a coûté cher avec les blessures de plusieurs joueurs clés. Malgré cela, nous avons été excellents en Europa League, avec un bilan défensif remarquable. Notre résultat du match aller nous permet d'aborder sereinement cette rencontre, à condition d'adopter une tactique intelligente.

 

Vladimir Petković, entraîneur du S.S. Lazio :


Je prépare ce match avec patience et respect pour cette compétition. Nous voulons imposer notre style de jeu et marquer dès que possible. Je suis confiant car la Lazio joue très bien depuis quelques semaines. Demain, j'alignerai le meilleur onze possible car nous voulons rester en course en UEFA Europa League. Nous avons fait de belles choses dans cette compétition et nous ne voulons pas nous arrêter là.

 

©AFP/Getty Images

 

 

Vladimir Petković: 


Le Fenerbahçe SK possède des attaquants rapides et beaucoup d'excellents joueurs mais je me concentre sur la tactique de mon équipe. Au bout de 180 minutes, nous saurons quelle équipe est la plus forte. Fenerbahçe est un grand club et nous sommes fiers d'être encore en lice face à une telle formation, mais nous voulons continuer. Nous avons moins de 50 % de chances d'atteindre  les demi-finales, mais nous ferons le maximum pour obtenir un bon résultat.

 

Antonio Candreva, milieu de la Lazio :


À Istanbul, nous avons affronté une équipe très forte mais nous avons fait un bon match. Ce n'est pas parce que nous avons perdu que nous ne pensons pas pouvoir atteindre le dernier carré. À la fin du match à Istanbul, on sentait qu'on pourrait renverser la situation. C'est toujours le cas. Après tout, c'est notre seule défaite dans cette compétition.

 

©Getty Images

 

 

Rodrigo, attaquant du SL Benfica :


Cela n'offre aucune garantie, mais Benfica a une énorme puissance de feu offensive et nous espérons marquer et nous qualifier. Le coach décidera demain si je joue, mais l'essentiel est de nous qualifier, peu importe qui joue ou pas. On sait que ça chauffe dans les stades anglais mais Benfica a l'habitude de ces ambiances. Ce n'est pas un souci pour nous.

 

©Getty Images

 

 

Jorge Jesus, entraîneur de Benfica :


Je ne pense pas que Newcastle va attendre la 2e mi-temps pour essayer de marquer. Ils vont mettre la pression d'entrée sur notre défense. Ils ont plusieurs joueurs très forts dans les airs, entre [Papiss] Cissé et [Shola] Ameobi, qui seront sûrement titulaires. On doit se préparer à cette éventualité.

 

©AFP/Getty Images

 

 

Jorge Jesus:


Notre match aller nous a mis en bonne position. Mais tout est encore possible alors à nous de rester sur nos gardes. Newcastle est meilleur que ne l'indique son classement en Premier League. La qualité est là et les très bons joueurs ne manquent pas.

 

Aykut Kocaman, entraîneur du Fenerbahçe SK :


Notre résultat 2-0 du match aller nous permet d'aborder ce match sereinement. Nous sommes fiers mais nous ne voulons pas nous arrêter là. Les obstacles seront nombreux. Et Galatasaray a montré hier que même un défaite à l'aller ne voulait rien dire.

 

©Getty Images

 

 

 

Le Newcastle United FC peut croire en ses chances de retourner la situation, selon le quotidien local The Evening Chronicle, qui évoque certains exploits du passé...

©uefa.com 1998-2013. All rights reserved.

 

 

Le printemps est arrivé sur Rome, mais l'attaquant du Fenerbahçe SK Dirk Kuyt a encore envie de semer la tempête au Stadio Olimpico. Le Néerlandais, auteur d'un but en fin du match aller (2-0) contre le S.S. Lazio, est plus que motivé pour aller disputer la finale qui se joue dans son pays, le 15 mai.

"J'ai de nombreux amis qui attendent de me voir à Amsterdam", a avoué l'ancien finaliste de l'UEFA Champions League avec le Liverpool FC en 2007. Mais le buteur sait qu'il reste encore une longue route à parcourir. "Nous sommes fiers d'en être là, c'est la première fois que le club accède aux quarts de finale", souligne le joueur de 32 ans.

 

©AFP/Getty Images

 

L'équipe qui sortira vainqueur dans la Ville éternelle écrira l'histoire en atteignant les demi-finales d'une compétition qui aura un nouveau vainqueur cette saison : aucune des huit équipes en lice n'a encore écrit son nom sur le trophée de l'UEFA Europa League, bien que le Tottenham Hotpsur a remporté la Coupe EUFA en 1972 et 1984.

 

Loin de Rome, le FC Rubin Kazan va tenter de renverser le Chelsea FC, vainqueur 3-1 à l'aller, au Stadion Luzhniki, en quart de finale retour d'UEFA Europa League. Mais comme à Rome, le soleil a brillé sur Moscou et les températures sont bien supérieures à zéro, bien que la ville soit traversée de petits ruisseaux en raison de la neige fondue.

La défense du Rubin a été imperméable ce mois-ci. Malgré trois buts enciassés à Stamford Bridge il y a une semaine, les Russes n'ont pas pris le moindre but depuis la reprise du championnat début mars, après la trève hivernale.

 

©Getty Images

 

 

Le MatchCentre d'UEFA.com est désormais ouvert avec des commentaires en direct, des photos et des statistiques pour accompagner les quarts de finale retour de l'UEFA Europa League.

 

Le Tottenham Hotspur FC, réduit à dix, est en prolongation sur le terrain du FC Basel 1893.

Les Fenerbahçe SK, SL Benfica et Chelsea FC sont les trois qualifiés de ce soir pour les demi-finales.

Le tirage au sort des demi-finales aura lieu demain dès 12 heures à Nyon.

 

Les quatre qualifiés de ce soir : 

 

 

 

 

 

 

Présent dans le dernier carré d'UEFA Europa League, le SL Benfica s'est également qualifié pour sa première finale de Coupe du Portugal en huit ans après un succès 3-1 sur l'ensemble des deux matches en demi-finale contre le FC Paços de Ferreira. Les deux équipes se séparaient sur un résultat nul 1-1 à Lisbonne lundi, Óscar Cardozo ouvrait le score pour les Aigles, avant que Cícero n'égalise pour le club actuellement troisième du championnat et à la lutte pour une place qualificative en UEFA Champions League la saison prochaine.

Benfica compte quatre points d'avance sur le FC Porto en tête du championnat alors qu'il reste cinq rencontres à jouer, et sera opposé au Fenerbahçe SK en demi-finale d'UEFA Europa League les 25 avril et 2 mai. Les Lisboètes affronteront le Vitória SC ou le CF Os Belenenses, club de deuxième division, en finale de la Coupe du Portugal le 26 mai à l'Estádio Nacional.

©Getty Images

 

 

Rafael Benítez fête ses 53 ans aujourd'hui, et prépare le derby de l'ouest de Londres potentiellement décisif de mercredi face au Fulham FC. Le Chelsea FC doit s'imposer pour conforter sa quatrième place.

Le match aller à Stamford Bridge en novembre, le deuxième de Benítez sur le banc des Blues, s'était soldé sur un résultat nul et vierge, et le manager s'attend à nouveau à une rencontre serrée. "Fulham est une très bonne équipe, on peut le voir au niveau auquel elle évolue depuis un moment en Premier League. Les derbies sont différents, tout peut se passer."

Benítez a confirmé qu'Ashley Cole et Gary Cahill récupèrent bien après les blessures les ayant privés du quart de finale de l'UEFA Europa League face au FC Rubin Kazan, mais le duo devra attendre pour faire son retour. Il a ajouté : "Marko Marin avait une petite gêne mais il s'est entraîné aujourd'hui. Il avait un problème à la cuisse mais rien de grave."

©Getty Images

Le SL Benfica connaît son adversaire en finale de la Coupe du Portugal puisque le Vitória SC a éliminé le CF Os Belenenses, champion de deuxième division, en demi-finale. Marco Matias a inscrit le seul but du match retour pour offrir à son club un succès 3-0 sur l'ensemble des deux matches. La finale aura lieu le 26 mai prochain.
 
Le Vitória n'a jamais remporté la compétition malgré cinq finales, la plus récente en 2011 contre le FC Porto. Benfica, quant à lui, est le club le plus titré en Coupe du Portugal avec 24 succès. Les Lisboètes ont échoué en finale à neuf reprises.

 

 

Petr Čech, le portier du Chelsea FC, veut oublier le match nul 2-2 concédé chez le Liverpool FC suite à l'égalisation de Luis Suárez à la 97e minute. "Nous jouons sur plusieurs tableaux à la fois", expliquait le gardien tchèque, concentré sur la rencontre de jeudi chez le FC Basel 1893. "Il y a beaucoup de pression en Europa League parce que c'est une compétition que nous voulons remporter, et nous sommes dans le dernier carré."


"En championnat, nous sommes à la lutte pour la quatrième place, donc nous sommes également sous pression, c'est difficile ; il faut trouver le temps de se relaxer et se vider l'esprit avant la rencontre suivante."

©AFP/Getty Images

 

 

Bonnes nouvelles du côté de l'infirmerie pour le Chelsea FC avant sa demi-finale aller de l'UEFA Europa League face au FC Basel 1893. Le défenseur central Gary Cahill était écarté des terrains en raison d'une blessure au genou depuis le 17 mars et une victoire en Premier League sur le West Ham United FC mais il s'est entraîné hier avant le départ de l'équipe pour la Suisse ce matin. Ashley Cole, absent en raison d'une blessure aux ischio-jambiers depuis le triomphe sur le Manchester United FC en quart de finale de la FA Cup, s'est également entraîné mardi soir mais il ne devrait pas être du déplacement.

©Getty Images


 

Le défenseur du FC Basel 1893 Aleksandar Dragović a confié au site Internet du club être ravi d'atteindre les demi-finales de l'UEFA Europa League, mais il ne se fait pas d'illusions quant à la qualité de l'adversaire de Bâle.


Cette demi-finale est, pour toute l'équipe, quelque chose d'indescriptible. Nous avons travaillé dur pour y parvenir. Il y a une énorme satisfaction pour chacun d'netre nous ; nous sommes extrêmement satisfaits. Toute la ville parle du match ; on peut sentir l'enthousiasme. On sent que toute la région de Bâle, et même toute la Suisse, est derrière nous. C'est David contre Goliath, et comme lors des trois tours précédents, nous sommes outsiders. Nous voulons tout donner pour aller en finale, mais nous ne devons pas nous laisser emporter et nous rappeler que Chelsea est largement favori.

 

©Getty Images


 

Le tennisman suisse et supporter de Bâle Roger Federer va assister à la rencontre Bâle-Chelsea demain soir. Il a parlé de la rencontre au journal Basler Zeitung :


Jeudi à 21h05, je serai à Joggeli [le Parc Saint-Jacques] avec Marco Chiudinelli [un autre tennisman suisse]. On est comme des gamins avant ce match. Récemment, j'ai rarement eu l'occasion d'être là quand le FCB jouait en Europe. Bâle peut-il gagner ? Tout est possible. On a l'impression qu'ils croient toujours dans leur succès. Cette confiance dans leurs qualités peut faire la différence. On a vu que le FCB, dans son stade, ne peut pas perdre. Je pense qu'ils vont prendre l'avantage et qu'ils gagneront 2-1 et qu'on vivra tous une soirée inoubliable.

 

©Getty Images

 

 

Bientôt sur notre site : l'actualité en provenance de la conférence de presse du Fenerbahçe SK avant son match de demain soir contre le SL Benfica.


©Getty Images
©Getty Image

 

Photo : Aykut Kocaman, l'entraîneur de Fenerbahçe, et Cristian Baroni en conférence de presse.

 

 

Aykut Kocaman, entraîneur de Fenerbahçe : 


Aujourd'hui mon équipe et moi-même sommes fiers et honorés de disputer une demi-finale de l'une des deux compétitions les plus prestigieuses au monde. C'est la première demi-finale européenne de notre histoire, alors que Benfica est une équipe habituée au dernier carré. C'est l'une des rencontres les plus importantes de notre histoire, un événement majeur, en espérant que ce ne soit que le début.

 

©Getty Images

 

 

Aykut Kocaman, entraîneur de Fenerbahçe : 


Après notre qualification pour les quarts, j'ai dit que chacune des huit équipes était capable de gagner le trophée. Il n'y a que très peu de différences entre les quatre équipes présentes dans le dernier carré. Ce sont celles qui exploiteront au mieux les erreurs de leur adversaire qui iront en finale. Benfica est plus expérimenté que nous, mais les équipes turques jouent avec énormément d'enthousiasme lors de ces matches de gala.

 

 

Cristian, milieu de Fenerbahçe :


Ce sera une rencontre très importante pour nous. Mais nous sommes prêts et nous avons hâte d'entrer sur le terrain. Benfica est un adversaire très solide, mais nous avons beaucoup de joueurs qui peuvent faire la différence sur le terrain. Benfica compte beaucoup de joueurs rapides et physiques devant, alors il faudra être véritablement concentré à tous moments.

©AFP/Getty Images

 

 

Jorge Jesus, entraîneur du SL Benfica :


Benfica est un club habitué aux ambiances les plus chaudes d'Europe, alors je ne pense pas que cela sera un avantage pour Fenerbahçe. Leurs attaquants vifs me font plus peur. Nous sommes conscients que rien ne sera joué à l'issue de ce match, mais l'une des deux équipes peut prendre une option. Nous respecterons notre philosophie de jeu. Benfica a pour habitude de marquer à l'extérieur et je pense que cela sera encore le cas demain. Il n'y a pas de favori, les deux équipes ont leurs points forts et je m'attends à une rencontre équilibrée.

 

©Getty Images

 

 

Nicolas Gaitan, ailier de Benfica :


 J'ai commencé ma carrière de footballeur à Boca Juniors en Argentine. J'avais entendu dire que l'ambiance ici était très similaire à celle du Boca. Fenerbahçe est une équipe bien organisée avec des joueurs doués techniquement. Mais je pense que nous sommes meilleurs et c'est pour ça que je veux aller jusqu'en finale.

 

©Getty Images

 

 

L'entraîneur du Chelsea FC Rafael Benítez et son attaquant Fernando Torres vont parler aux journalistes au stade Saint-Jacques de Bâle dans quelques minutes.

 

©uefa.com 1998-2013. All rights reserved.

 

 

L'entraîneur du Chelsea FC Rafael Benítez et son attaquant Fernando Torres vont parler aux journalistes au stade Saint-Jacques de Bâle dans quelques minutes.

 

©uefa.com 1998-2013. All rights reserved.

 

 

Fernando Torres est le premier à s'exprimer. Il dit qu'il aime l'Europa League et qu'il veut la gagner avant de retrouver la Champions League la saison prochaine. "On reste concentré sur nos objectifs. Il nous reste quatre semaines avant la fin de la saison et on se bat pour un trophée."

Rafael Benítez, entraîneur de Chelsea : "Ce sera dur demain. Bâle mérite d'être en demi-finales, ils ont travaillé dur, ils savent bien contre-attaquer et nous allons devoir bien jouer."

Chelsea est de sortie sur le terrain.

 

Murat Yakin, entraîneur du FC Basel 1893 :


Moi, je ne suis pas du genre rêveur, je suis un réaliste. Si on parle de la finale, c'est parce que nous y sommes très près. J'ai essayé de présenter ma vision des choses à l'équipe et j'espérais que ça puisse nous aider à aller jusqu'en finale à Amsterdam. Maintenant, nous sommes tellement proches de la finale qu'il ne reste plus que deux matches pour l'atteindre. Mon équipe a grandi de match en match et nous n'en sommes pas arrivés ici par chance. Nous avons joué de bons matches chez nous et nous méritions de gagner. Nous avons besoin de jouer deux très bons matches ou un très bon et un moyen pour aller en finale. On y croit.

 

©AFP/Getty Images

 

 

Fabian Schär, défenseur de Bâle : 


Contre Tottenham, on avait l'impression de jouer le plus grand match de notre histoire, mais la demi-finale contre Chelsea est encore plus forte. Je viens de passer une année folle. Je suis content de la façon dont elle s'est déroulée, ça n'aurait pas pu être mieux.

©AFP/Getty Images

 

 

La presse turque se montre vigilante avant la demi-finale aller entre le Fenerbahçe SK et le SL Benfica, et met en garde contre l'efficacité offensive des visiteurs. En effet, la performance de Benfica face au Sporting Clube de Portugal la semaine dernière n'est pas passée inaperçue et pour l'ancienne star stambouliote Pierre van Hooijdonk : "Benfica semble être plus fort mais Fener doit croire en ses chances. Le club peut aller en finale. La loi qui veut que l'équipe qui reçoit à l'aller l'emporte n'est pas vraie, Fener devra terminer le travail à Lisbonne".

©AFP/Getty Images

 

 

Fernando Torres confie à UEFA.com qu'il se sent finalement à l'aise au Chelsea FC avant le déplacement des Blues sur la pelouse du FC Basel 1893 :

 

 

Passez sur notre MatchCentre pour suivre les deux demi-finales aller, Fenerbahçe SK - SL Benifca et FC Basel 1893 - Chelsea FC à la minute.

Les deux demi-finales de l'UEFA Europa League restent très indécises après les matches aller, jeudi soir.


Le Fenerbahçe SK s'est imposé 1-0 avant d'aller à Lisbonne la semaine prochaine, après le but d'Egemen Korkmaz en seconde période contre le SL Benfica.


Le Chelsea FC, sur un but de dernière minute de  David Luiz, a battu le FC Basel 1893 2-1 en Suisse.

 


Restez sur UEFA.com pour les temps forts en vidéo à partir de minuit.

 

Eduardo Salvio et le SL Benfica, des habitués de l'UEFA Europa League, ont battu des records pendant que le Chelsea FC est devenu la première équipe à gagner la demi-finale aller à l'extérieur. Bonne nouvelle aussi pour les FC Basel 1893 et Benfica, tous deux battus aux matches aller : cinq des six derniers finalistes de l'UEFA Europa League ont été menés à un moment ou à un autre dans le dernier carré. Plus de stats :

Le SL Benfica a pris une avance de quatre points en tête de la Liga portugaise, à trois journées de la fin, grâce à son succès 2-1 sur le CS Marítimo lundi soir. Lima (sur penalty) a marqué en première période, Igor Rossi a égalisé puis marqué contre son camp.

©AFP/Getty Images

 

 

"Nous avons produit une deuxième mi-temps de champions", a affirmé Jorge Jesus après la victoire 2-1 de Benfica contre le CS Marítimo lundi. Le groupe a atterri à 2h du matin à Lisbonne où ils ont été accueillis par 200 supporters euphoriques. "Il nous reste un match important jeudi", a ajouté Jesus. "Nous n'avons le temps de rien faire, même pas de nous entraîner. Nous devons récupérer le mieux possible pour la demi-finale de l'Europa League."

©AFP/Getty Images

 

 

Le gardien du FC Basel 1893 Yann Sommer a parlé à UEFA.com de l'UEFA Europa League. Visionnez son interview et celle de son coach Murat Yakin dans la vidéo ci-dessous.
 

 

L'ancien international écossais Pat Nevin parle de la demi-finale retour du Chelsea FC contre le FC Basel 1893 sur le site Internet du club londonien.
 
"Le club retrouve l'Europa League et accueille Bâle, ce qui est largement faisable à condition que l'équipe affiche la bonne attitude", écrit-il. "Chelsea devra absolument éviter de sous-estimer Bâle. Mais s'ils restent professionnels, ils devraient pouvoir disputer une nouvelle grande finale européenne."

 

Cristian, en larmes après un échec des 11 mètres contre le SL Benfica jeudi, n'a pas tremblé dimanche en transformant un penalty à trois minutes du terme pour offrir une victoire 2-1 au Fenerbahçe SK sur Kayserispor, permettant ainsi au club stambouliote de conserver de maigres espoirs de sacre national – tout autre résultat de leur part aurait vu le titre prendre la direction de la salle de trophées du Galatasaray AŞ, qui compte désormais sept points d'avance alors qu'il reste trois matches à jouer.

©AFP/Getty Images

 

 

 

 

 Écoutez et regardez l'ancien Lillois Moussa Sow s'exprimer sur Fenerbahçe à la veille de la demi-finale retour, sur le terrain de Benfica.

Dès cet après-midi, suivez les quatre conférences de presse des demi-finales retour.

Le Chelsea FC ouvre le bal à 17h00 HEC. Lisbonne prend la relève avec le SL Benfica à 17h30 HEC. Ce sera ensuite à l'entraîneur du FC Basel 1893 Murat Yakin de prendre la parole à Stamford Bridge à partir de 19h15 HEC. Le Fenerbahçe SK fermera la marche à 19h30 HEC.

Benfica et Chelsea s'entraîneront tous les deux sur leur terrain, tandis que le Fenerbahçe et Bâle iront reconnaître les lieux en soirée.

©uefa.com 1998-2013. All rights reserved.

 

 

Le SL Benfica a déjà accueilli le Fenerbahçe SK, au premier tour de la Coupe des clubs champions 1975/76. Les Portugais se souviennent gaiement de leur victoire 7-0, la plus lourde défaite de l'histoire du Fenerbahçe en Europe à ce jour.

L'ancien international portugais Nené, joueur le plus utilisé par Benfica avec 802 matches, a inscrit l'un des triplés ce soir-là. À l'âge de 63 ans, il travaille toujours au club et a parlé à UEFA.com de cette rencontre mémorable.

 

 

Enzo Pérez, milieu du SL Benfica :


Nous savons que, chez nous, nous pouvons obtenir le résultat qu'il faut. Même si Fenerbahçe a une bonne équipe avec des joueurs importants, nous ne manquons pas de confiance. Avec le soutien de nos supporters, nous pouvons renverser la vapeur et atteindre la finale. Nous avons réalisé une très bonne saison d'Europa League mais nous voulons être en finale. Ce serait une étape importante pour tout le monde.

 

©AFP/Getty Images

 

 

Dirk Kuyt, attaquant du Fenerbahçe SK :


 Nous avons obtenu de très bons résultats et je dirais que c'est une bonne saison. Mais le football est un jeu extrêmement cruel. Nous devons finir la saison avec un trophée. Nos chances de remporter le championnat sont très minces mais nous continuons à nous battre. Nous avons battu de très bonnes équipes européennes et nous réitérerons cela au Portugal. J'en confiance en mes amis. Tout le monde est concerné.

 

©AFP/Getty Images

 

 

 

©AFP/Getty Images
Les joueurs du Chelsea FC à l'entraînement
Les joueurs du Chelsea FC en séance d'entraînement en vu de leur demi-finale d'UEFA Europa League demain face au FC Basel 1893

 

©Getty Images
Rafael Benítez (Chelsea FC)
L'entraîneur du Chelsea FC Rafael Benítez lors de la séance d'entraînement des Blues à la veille de leur demi-finale retour d'UEFA Europa League face au FC Basel 1893

 

 

Les demi-finales retour d'UEFA Europa League ont livré leur verdict. Le SL Benfica rencontrera le Chelsea FC, dans deux semaines à Amsterdam.

Benfica a retourné la situation contre le Fenerbahçe SK, grâce notamment à un doublé d'Óscar Cardozo (3-1, tot. 3-2).

Chelsea a disposé du FC Basel 1893 3-1 (tot. 5-2). Les Blues toujours en course pour le doublé inédit dans cette ordre C1-C3 en deux ans.

Restez sur UEFA.com après les matches pour les temps forts en vidéo. 

Óscar Cardozo, attaquant du SL Benfica : 


Nous sommes calmes et prêts pour Fenerbahçe, un adversaire compliqué, mais nous devons les battre afin d'atteindre la finale. Nous devons jouer notre propre jeu, nous procurer des occasions et marquer. Nous jouons bien donc nous devons en profiter pour nous qualifier. C'est un moment important de ma carrière. Je ferai de mon mieux pour l'équipe et je demande aux fans de venir au stade pour nous aider à atteindre la finale.

 

©AFP/Getty Images


 

Jorge Jesus, entraîneur de Benfica :


Notre objectif est de renverser cette rencontre, et même si 1-0 est un résultat délicat, nous savons et sommes convaincus que nous pouvons nous qualifier. Nous avons une expérience européenne et nous savons ce que c'est de jouer à ce stade. Nous sommes calmes et nous ne changerons rien. Nous sommes très confiants et espérons que les fans nous aideront à atteindre la finale. Nous sommes plus confiants maintenant car 1-0 est un résultat gérable et je ne pense pas que Fenerbahçe sera aussi solide ici. Nous savons qu'ils sont solides à l'extérieur mais Benfica est plus fort à domicile et c'est pourquoi nous pensons pouvoir atteindre la finale.

 

©AFP/Getty Images

Murat Yakin, entraîneur du FC Basel 1893 :


Tout d'abord, les statistiques ne m'intéressent pas. Ce que je veux, c'est que nous produisions du très bon football et que nous commencions bien. Nous avons montré ce dont nous sommes capables face à Tottenham. Nous serons courageux, nous jouerons avec confiance, et qui sait. Peut-être que nous pourrons réaliser un petit miracle et nous qualifier pour la finale. Nous savons ce que nous avons à faire pour nous qualifier, nous savons les buts que nous devons marquer. Nous avons un objectif : donner le meilleur.

©AFP/Getty Images

Volkan Demirel, gardien de but du Fenerbahçe SK : 


 Nous avons un grand respect pour Benfica. C'est une bonne équipe; qui joue bien collectivement et nous parlons de l'une des meilleures équipes européennes. Nous sommes à notre meilleur niveau et je suis presque certain que nous jouerons la finale. Je suis très fier et j'espère offrir un cadeau à tous les fans de Fenerbahçe.

©Getty Images


 

Ce matin, le journal portugais A Bola titrait "La frappe finale", alors que le SL Benfica doit effacer la défaite 1-0 subie face au Fenerbahçe SK en demi-finale aller de l'UEFA Europa League. "Les Aigles sont aux portes d'une première finale européenne en 23 ans", ajoute le quotidien, qui publie par ailleurs une interview d'Óscar Cardozo déclarant que cette rencontre était pour lui "le match le plus important de (sa) carrière."

Autre quotidien portugais national majeur, Record indique "Vol 2-0 en destination d'Amsterdam. Le stade sera plein pour soutenir Benfica." L'entraîneur Jorge Jesus déclarait au journal : "Je crois que nous allons nous qualifier pour la finale."

©uefa.com 1998-2013. All rights reserved.

 

 

UEFA.com s'est entretenu avec Ottmar Hitzfeld sur la réussite du FC Basel 1893 arrivé en demi-finales d'UEFA Europa League malgré une défaite 2-1 contre le Chelsea FC 2-1 à l'aller : "Bâle a accompli quelque chose de grand pour le football suisse", a affirmé le sélectionneur de la Suisse. "C'est le club n°1 dans le football national. Le club et le président Bernard Heusler font un travail incroyable. Et Murat Yakin, l'entraîneur, a composé une belle équipe, très intelligente tactiquement. L'équipe est très régulière. Ils n'ont pas pris beaucoup de buts et sont constamment dangereux. Bâle a fait sensation et peut peut-être écrire l'histoire en atteignant la finale."

 

©Getty Images

 


 

Le Chelsea FC a commencé la saison en visant pas moins de six trophées, mais tous lui ont échappé l'un après l'autre. Tous sauf un : l'UEFA Europa League. À Stamford Bridge, les Anglais s'appuyeront sur l'avantage 2-1 acquis à l'aller face au FC Basel 1893 pour atteindre la finale du 15 mai et sauver une saison où se sont accumulées les déceptions. La première remonte à août 2012 et une défaite 3-2 par le Manchester City FC en FA Community Shield.

Puis, à la fin de l'année, Chelsea était éliminé de l'UEFA Champions League (3e de son groupe) et de la Coupe du monde des clubs FIFA (battu en finale par le SC Corinthians Paulista). Ses rêves de Premier League se sont éteints après une série de sept matches sans victoire. En janvier, les Londoniens quittaient la League Cup (tot. 2-0 en demi-finale contre le Swansea City AFC) et son parcours en FA Cup s'achevait aussi au dernier carré, une nouvelle fois face à City.

Après deux échecs en demi-finale, Rafael Benítez aura à cœur de ne pas faire les mêmes erreurs contre les Suisses, d'autant qu'il a encore le goût de l'élimination de 2010, quand son club de l'époque, le Liverpool FC, avait été éliminé par le Club Atlético de Madrid à ce stade de la compétition aux buts à l'extérieur.

©Getty Images

 

 

Le FC Basel 1893 est conscient de l'ampleur de la tâche après avoir perdu 2-1 à domicile à l'aller contre le Chelsea FC, sans compter une sévère défaite 3-0 contre le FC Luzern quelques jours plus tard. Mais la fatigue pourrait jouer contre les Blues.

Si Bâle a débuté sa saison un mois plus tôt, Chelsea a enchaîné les rencontres à un ryhtme effréné. Les Blues disputeront ce soir leur 64e match en 2012/13 sur huit compétitions. Le Times a révélé que Petr Čech a passé 5 115 minutes sur le terrain contre 4 830 la saison dernière, Branislav Ivanović 4529 contre 3 629, Juan Mata 4 463 contre 3 965 et David Luiz 4 428  contre 3 965.

 

©Getty Images

 

 

 

Les demi-finales retour d'UEFA Europa League ont livré leur verdict. Le SL benfica rencontrera le Chelsea FC, dans deux semaines à Amsterdam.

Benfica a retourné la situation contre le Fenerbahçe SK, grâce notamment à un doublé d'Óscar Cardozo (3-1, tot. 3-2).

Chelsea a disposé du FC Basel 1893 3-1 (tot. 5-2). Les Blues toujours en course pour le doublé inédit dans cette ordre C1-C3 en deux ans.

Restez sur UEFA.com après les matches pour les temps forts en vidéo. 

Réactions des joueurs francophones après leur élimination en demi-finales de l'UEFA Europa League.

 

 

 

Le manager du Chelsea FC Rafael Benítez s'est exprimé après la qualification pour la finale de l'UEFA Europa League le 15 mai. "Je suis très heureux", a-t-il dit après la victoire 3-1 contre le FC Basel 1893 à Stamford Bridge. "Nous avons tellement travaillé et les joueurs le méritent. Ce sera dur car nous savons que Benfica est très dangereux, mais nous avons les qualités requises. Il est important de montrer sa force de caractère et de poursuivre sur notre élan. Nous espérons pouvoir bien finir la saison."

 

©Getty Images

 

Malgré la déception de s'être fait éliminer en demi-finale de l'UEFA Europa League, le coach du FC Basel 1893 Murat Yakin a apprécié la prestation de ses joueurs. "Ils nous ont surpris en deuxième période, mais je dois féliciter mes joueurs", a-t-il dit après la défaite 3-1 contre le Chelsea FC. "Nous avons très bien joué en première période. Nous savions que nous devions marquer et que ça allait être dur de ne pas encaisser de buts. Tout nous a échappé très vite en deuxième période." 

"L'équipe a grandi au fur et à mesure qu'on passait les tours de la compétition. Dans cette confrontation, Chelsea a été plus intelligent que nous et notre inexpérience s'est vue. Ce sont ces petits détails qui font la différence à ce niveau. Chelsea est intelligent, expérimenté et sait gagner. Je pense que mon équipe les a bien préparés pour la finale. Maintenant, nous devons nous concentrer sur le championnat. Quand on a été mené 3-1, c'était évident qu'on avait perdu donc j'ai sorti [Marco] Streller et [Valentin] Stocker pour les ménager pour le championnat."

 

©Getty Images

 

 La réaction de Moussa Sow après l'élimination de Fenerbahçe.

 La réaction de Yann Sommer après l'élimination de Bâle.

 

Plus de cinquante ans après le dernier trophée européen du SL Benfica, Lima, membre de l'équipe du SC Braga battu en finale il y a deux ans, est déterminée à mettre fin à la longue attente de son club.

 

 

Le Chelsea FC est inquiet pour ses joueurs John Terry et Eden Hazard avant la finale de l'UEFA Europa League de mercredi. Ils se sont blessés lors de la victoire 2-1 samedi face à l'Aston Villa FC.

Les Blues se sont imposés et joueront l'UEFA Champions League la saison prochaine, Frank Lampard devenant par la même occasion le meilleur buteur de l'histoire du club. Une victoire ternie par les blessures de Terry (cheville) et Hazard (ischio-jambiers). Des examens seront pratiqués sur ces deux joueurs.

©Getty Images

 

 

Le SL Benfica aurait pu rêver meilleure préparation pour la finale puisque les Aigles se sont inclinés à la dernière minute sur la pelouse du FC Porto qui se dirige vers un nouveau titre.

"Une défaite, c'est une défaite, mais celle-ci nous fait très mal", a reconnu Jorge Jesus. "Un match nul nous aurait contenté, mais le football est imprévisible.C'est dur avant la finale de mercredi, c'est un gros coup dur. Il faudra réagir, mais quand on perd à la dernière minute, ça laisse des marques."

Avec deux points d'avance avant ce match contre Porto, Benfica jouera contre le FC Moreirense lors de la dernière journée. Victoire impérative. En espérant aussi que le FC Porto fasse un faux-pas sur le terrain du FC Paços de Ferreira, déjà assuré de la 3e place.

©AFP/Getty Images

 

 

 

Le milieu de terrain du Chelsea FC Frank Lampard a beau être devenu meilleur buteur de l'histoire du club contre Aston Villa FC samedi, il pense tout de même à la finale de l'UEFA Europa League et à ce que cela signifierait si John Terry était amené à rater cette occasion en raison d'une blessure à la cheville contractée pendant la victoire 2-1. "Je suis dégoûté pour lui, car je sais ce que ça lui a fait de rater la finale de l'année dernière [en UEFA Champions League] même s'il était venu pour nous soutenir", a-t-il dit. "Tout ce qu'on fait, c'est en tant que club et tant que John est là, il participe aussi. Connaissant John, il sera là avec nous."

©Getty Images

 

 

Juan Mata a été l'un des piliers du Chelsea FC, d'ores-et-déjà qualifié pour l'UEFA Champions League la saison prochaine. Et l'international espagnol est concentré à 100 % sur la finale de mercredi. "On joue contre Benfica, une équipe historique en Europe qui sera très dure à battre, comme on l'a vu l'année dernière en Champions League", a indiqué le joueur de 25 ans. "C'est vrai que certains joueurs ont changé, mais la base est la même."
 
"C'est une équipe très compétitive avec des joueurs comme [Óscar] Cardozo, Luisão, Rodrigo, [Maxi] Pereira, [Nicolás] Gaitán, et mon préféré Pablo Aimar. Et puis David Luiz m'a dit que l'entraîneur aimait analyser le moindre détail avant un match, donc ce sera encore plus difficile. J'espère que ce sera un bon match et qu'on pourra fêter un nouveau trophée avec nos supporters. Ce serait merveilleux de gagner deux titres européens deux ans de suite."

©Getty Images

 

 

De l'aéroport de Schiphol au stade, toute la ville d'Amsterdam est peinte aux couleurs de l'UEFA Europa League avant la finale de mercredi. Mon chauffeur de taxi s'est légèrement perdu pour aller à l'hôtel, mais m'a permis de voir cette ville du football qu'est la capitale des Pays-Bas.
 
Il était également fier de proclamer Amsterdam comme "l'une des plus anciennes ville d'Europe occidentale". Je me suis aussi dit qu'un passage sur les célèbres canaux serait pas mal. J'imagine que les supporters du SL Benfica et du Chelsea FC auront prévu d'y faire un tour avant mercredi…

Tous les billets pour la finale de l'UEFA Europa League 2013 ont été vendus. Les billets destinés aux supporters internationaux pour la finale de l'UEFA Europa League, qui se jouera à l'Amsterdam ArenA le mercredi 15 mai, ont été mis en vente du lundi 3 décembre 2012 au vendredi 18 janvier 2013, en exclusivité sur UEFA.com, et attribués par tirage au sort. Il s'agissait de l'unique point de vente officiel, en dehors des quotas commercialisés par les deux clubs finalistes. L'UEFA surveille constamment Internet et se réserve le droit de porter plainte contre tout revendeur mettant en vente des billets. L'UEFA conseille aux fans de ne pas se laisser attirer par de telles transactions, car dans la majorité des cas, les revendeurs ne possèdent même pas les billets qu'ils prétendent vendre.

©Getty Images

 

 

Le Chelsea FC n'a encore communiqué aucune information sur l'état de forme de John Terry et Eden Hazard. Le club entretient le mystère concernant ses deux joueurs qui ont passé des examens lundi, après avoir été touché samedi, au cours de la victoire 2-1 sur l'Aston Villa FC. Terry était sorti sur civière après un coup reçu à la cheville, tandis que l'international belge, qui revenait tout juste d'une blessure au mollet, s'est plaint des adducteurs en fin de match. Nous pourrions en apprendre davantage lorsque de la conférence de presse d'avant-match organisée à 19h00 (HEC) : Rafael Benítez répondra aux médias à l'Amsterdam ArenA, à la veille de la finale.

©Getty Images

 

 

LE SAVIEZ-VOUS ? Óscar Cardozo a marqué dans 6 des 10 derniers matches de Benfica face à un adversaire anglais.

©Getty Images

 

 

 

 

L'Amsterdam ArenA est un centre d'activité, des personnes s'activant pour préparer le stade. Sur le terrain, sous le toit fermé (il fait très froid ici), on répète les évènements d'avant-match, d'heureux écoliers et leurs non moins enthousiastes professeurs jouant le rôle des joueurs et mascottes. Le tout dans une odeur d'herbe coupée, deux tondeuses mettant le terrain dans des conditions idéales.

©uefa.com 1998-2013. All rights reserved.
©Getty Images
LE SAVIEZ-VOUS ? Le Néerlandais Björn Kuipers officiera mercredi. La dernière fois que le SL Benfica a disputé une finale européenne majeure, en 1990, l'arbitre était également originaire du pays hôte (Helmut Kohl, Autriche), l'équipe portugaise s'inclinant face à l'AC Milan à Vienne. Faut-il y voir un signe ?


Quelques rangées derrière les bancs des deux équipes se trouve la scène de l'apogée de la finale de demain soir, où le SL Benfica ou le Chelsea FC mettra la main sur le trophée de l'UEFA Europa League pour la première fois. La zone avec la corde désigne l'endroit où les joueurs viendront chercher leurs médailles avant que le Président de l'UEFA Michel Platini ne remette le plus lourd trophée de l'UEFA au capitaine victorieux.

©uefa.com 1998-2013. All rights reserved.
LE SAVIEZ-VOUS ? Bilan de Chelsea en huit rencontres face à des Portugais (deux contre Benfica, six contre le FC Porto) en compétitions européennes : 6 v., 1 n., 1 d. Les Blues restent sur une série de cinq victoires contre des équipes de Liga portugaise, avec un seul but d'écart cependant.

©uefa.com 1998-2013. All rights reserved.
DID YOU KNOW? Chelsea FC's record in eight games against Portuguese clubs (two against Benfica, six versus FC Porto) in European competition is W6 D1 L1. They are currently on a five-match winning streak against Liga sides, though all those victories have been by single-goal margins.

Les lampadaires éclairant les rampes menant au stade sont alimentés par énergie solaire ou éolienne. C'est cette dernière source qui est la plus utile aujourd'hui, le vent compliquant la vie du staff du SL Benfica qui décharge son camion afin que tout soit prêt pour l'arrivée de l'équipe dans deux heures.

Les Aigles s'entraîneront à l'Amsterdam ArenA à partir de 18h HEC, mais Jorge Jesus s'adressera aux médias dès 17h15.

À Kramatweg, un quartier à l'est du centre-ville d'Amsterdam, le Président de l'UEFA Michel Platini vient d'ouvrir un nouveau mini-terrain, financé par le programme de football de base de l'UEFA pour marquer la finale et la Journée du football de base de mercredi prochain. Nous allons partir pour Olympia Plein pour la conclusion d'un tournoi de football de base qui a débuté il y a quelques jours avec plus de 3 000 écoliers, mais seulement après que l'équipe Platini a tenté de battre l'équipe Kluivert à Kramatweg.

Petr Čech et Frank Lampard se présenteront en conférence de presse pour le Chelsea FC, à partir de 19h HEC. Ils seront évidemment accompagnés de leur manager Rafael Benítez, dont nous attendrons des nouvelles des blessures d'Eden Hazard et John Terry.

Les représentants du SL Benfica en conférence de presse, Luisão, Ola John et l'entraîneur Jorge Jesus, sont arrivés en avance.

©AFP/Getty Images

 

 


Ola John : Lampard est évidemment un bon joueur. Il répond présent depuis longtemps et peut changer l'issue d'un match. Mais c'est surtout le collectif de Chelsea qui est bon - je les redoute tous.

 


Ola John : Une finale est un moment très particulier mais je ne serai pas plus nerveux que d'habitude. Excité mais pas nerveux. J'ai déjà joué des gros matches.

 

Au tour de Luisão...

©uefa.com 1998-2013. All rights reserved.

 

 


Luisão : On s'est bien préparés depuis samedi [défaite face au FC Porto] et on est concentrés à 100 %. On regarde devant, pas derrière.

 


Luisão :
Eusébio est là et sa présence est importante. Il demeure une référence à Benfica et partager des moments avec lui fait du bien à l'équipe.


Luisão : On peut écrire une page d'histoire de ce grand club qu'est Benfica ; tout le reste sera oublié dès qu'on entrera sur le terrain.

Les joueurs viennent de partir s'entraîner sur le terrain de l'Amsterdam ArenA et l'entraîneur du SL Benfica Jorge Jesus est le dernier à s'adresser à la presse. Il annonce d'emblée : "Il s'agit du match le plus important de ma carrière. Je suis fier et heureux d'être ici."

Jorge Jesus : "Si on compare les résultats européens de Chelsea et Benfica ces dernières saisons, il est normal de faire de Chelsea le favori, mais une finale reste une finale et Benfica a toutes ses chances."

 

Jorge Jesus : "Pour moi, les deux meilleures équipes de l'Europa League sont en finale."

 

Jorge Jesus : "Benfica s'est fait un nom dans les années 1960 et a redoré son blason récemment – on a retrouvé notre prestige international et c'est ce vers quoi tendent le président et le club lui-même : redevenir une place forte en Europe."

 

Jorge Jesus met fin à la conférence de presse. Les joueurs et l'entraîneur du Chelsea FC vont suivre d'ici une heure. Restez sur UEFA.com pour tout savoir en direct d'Amsterdam.

 

Frank Lampard va participer à la conférence de presse du Chelsea FC dans quelques minutes. On va certainement lui parler de son record de buts, qu'il a battu samedi contre l'Aston Villa FC.

©Getty Images

 

 

La conférence de presse du Chelsea FC va voir Frank Lampard, Petr Čech et Rafael Benítez répondre aux journalistes.

 

©Getty Images
Rafael Benítez (Chelsea FC)
Le manager du Chelsea FC Rafael Benítez en conférence de presse avant la demi-finale retour de l'UEFA Europa League contre le FC Basel 1893

 


Frank Lampard :
 Notre succès de l'année dernière doit nous inspirer. À l'époque, on n'était pas favoris. On avait déjà joué des finales et on apprend peu à peu ce qui fait la différence. Benfica est une bonne équipe, mais le Bayern en était une aussi.

 


Frank Lampard :
 Plus on se rapproche de la finale et plus on a envie de la jouer. Dès qu'on a atterri, on s'est mis en mode "finale européenne" et on veut la remporter.

 

Quand on lui demande si son doublé du week-end lui assure une place de titulaire mercredi, Frank Lampard sourit et regarde Rafael Benítez sur sa droite.

 


Petr Čech :
 On avait plusieurs objectifs cette saison et on ne les a pas tous atteints, mais ça reste un gros match pour nous, on peut écrire une page d'histoire pour le club.

 


Petr Čech :
 Cette équipe de Benfica est encore plus forte que celle qu'on a battue la saison passée. Ils ont d'excellents joueurs, ils vont vite devant et forment une équipe équilibrée.

 


Petr Čech :
 Une finale européenne, ça ne se joue pas, ça se gagne.

Petr Čech et Frank Lampard ont quitté la salle pour partir s'entraîner. Rafael Benítez est seul face à la presse...

 


Rafael Benítez a commencé par faire
 le bilan des blessés. Eden Hazard ne sera pas disponible. John Terry Sera un dernier test demain.

 

©Getty Images

 


Rafael Benítez:
  Être à ce niveau-là montre combien nous avons bien joué 

 


Rafael Benítez:
Il n'y a pas vraiment de favori. Ils ont un bon entraîneur avec Jorge Jesus Ils ont connu une bonne saison européenne. Je pense que ça va être une finale intéressante pour tout le monde.  ils ont de l'expérience mais nous en avons aussi

 


Rafael Benítez:
  le plus important ça va être la confiance. En ce que nous pouvons bien faire. Mais cela dépend aussi beaucoup de votre adversaire.

Rafael Benítez   met un terme à sa conférence de presse et se dirige vers l'entraînement de son club du Chelsea FC :


Évidemment, vous voulez gagner ce genre de match. Vous êtes professionnels. Vous analysez tout ce qu'il est possible d'analyser et vous espérez continuer sur votre lancée.

 

Óscar Cardozo lors du dernier entraînement de Benfica

©Getty Images

 

 

 Coup du pour Chelsea et pour nous les francophones...

Rafael Benítez en discussion avec John Terry, incertain pour la finale de mercredi.

©Getty Images

 

 

 

 

 

 

Ce matin, le journal néerlandais De Telegraaf parle de l'entraîneur adjoint néerlandais du Chelsea FC Boudezijn Zenden, et de la manière dont il s'occupe de la classe de son équipe. L'ancien milieu de terrain international (54 sélections) est confiant avant la finale de ce soir : "On peut devenir le premier club à être tenant à la fois de l'Europa League et de la Champions League", a-t-il dit. "Dans 10 jours, nous devrons rendre la coupe aux grandes oreilles [the UEFA Champions League trophy]. Si on bat Benfica, on aura les deux coupes jusqu'à la finale de Londres."


©uefa.com 1998-2013. All rights reserved.

 

 

Le temps ici à Amsterdam est plus londonien que lisboète ce matin. Le mercure a du mal à passer la barre des dix degrés, et le ciel est chargé. Le vent violent rend la vie difficile aux 600 000 cyclistes de la ville qui doivent braver les éléments, mais il ne pleut pas. D'ailleurs, les rumeures annoncent qu'au coup d'envoi ce soir,le soleil devrait être de la partie.

 

 

En Angleterre, l'édition du Telegraph de ce jour a passé en revue les duels clés de la finale de ce soir, dont notamment celui opposant le milieu de terrain défensif du SL Benfica Nemanja Matić et le meneur de jeu du Chelsea FC Juan Mata. "Matić est un joueur très important pour Benfica", explique le quotidien. "En tant que milieu défensif, le Serbe protège l'arrière-garde lisboète de manière très efficace, il est également très bon passeur. Mais il pourrait avoir des difficultés à surveiller un Juan Mata expert dans l'art des trouver des espaces entre les lignes."

©Getty Images

 

 

"Votre place dans l'histoire", c'était la une du quotidien portugais A Bola ce matin avec une première page entièrement dédiée à la finale de l'UEFA Europa League entre le SL Benfica et le Chelsea FC. Avant le grand match de ce soir, le journal analyse les deux équipes et prédit que Jorge Jesus jouera avec Óscar Cardozo en attaquant de pointe. Lima devrait être remplacé par Nicolás Gaitán au poste de meneur de jeu.

 

L'ancien attaquant du SL Benfica Nuno Gomes, qui évolue actuellement en Angleterre au Blackburn Rovers FC, est persuadé que Benfica peut s'imposer face au Chelsea FC. "Je parie sur Cardozo et Lima devant", indique le joueur de 37 ans au journal Record. "Jorge Jesus a retrouvé la magie perdue de Benfica". Le quotidien a également fait la comparaison entre Maxi Pereira, influent arrière droit mais suspendu pour cette finale, et l'ancien milieu de terrain Diamantino Miranda, qui a manqué la finale de Coupe d'Europe 1988 à cause d'une blessure au genou.

©Getty Images

 

 

Le quotidien portugais O Jogo était optimiste ce matin. En effet, le dernier trophée du SL Benfica a été remporté à Amsterdam il y a 51 ans. Le journal indique également que 30 avions pleins de supporters de Benfica quitteront le Portugal aujourd'hui en direction d'Amsterdam.

©Getty Images

 

 

L'ambiance commence à monter à Amsterdam alors que de plus en plus de fans arrivent en ville avant la finale de ce soir. Ils sont venus par la terre, la mer ou les airs, de Londres, Lisbonne et même de beaucoup plus loin. Quelques touristes semblent surpris par cette arrivée massive, mais les locaux sont évidemment au courant depuis longtemps. Beaucoup se tiennent sur le pas de leur porte alors que les supporters déambulent en bleu ou rouge le long des canaux de la ville. De nombreux bars et restaurants ont pris parti pour l'une ou l'autre des équipes en arborant des drapeaux et écharpes devant leur porte.

©uefa.com 1998-2013. All rights reserved.

@NugieGABE : Quelle équipe est favorite pour remporter l'Europa League ?

@UEFAcomSamA :
Les fans des deux camps pensent que Chelsea a un léger avantage à l'approche de cette finale. Ils ont pris le meilleur sur Benfica en quarts de finale de l'UEFA Champions League la saison dernière, et même si les deux équipes ont changé depuis lors, Chelsea est en meilleure forme avant ce match. Cela dit, c'est peut-être l'un des plus vieux clichés du football mais une finale est totalement imprévisible et il n'y a pas beaucoup d'écart entre les deux équipes.

@UEFAcomHugoP : Comme l'a dit l'entraîneur de Chelsea en conférence de presse, c'est du 50-50. Il n'y a pas de favori dans une finale.

©Getty Images

@EldoCR : Quel est le joueur le plus dangereux à surveiller en finale de l'UEFA Europa League ?

@UEFAcomSamA : Je pense que le joueur le plus dangereux de l'équipe de Benfica est Nemanja Matić (en photo). Pas du point de vue buteur mais parce que le Serbe est maître dans l'art de lancer des attaques et il sera décisif pour dompter la menace des Blues au milieu de terrain, qui est certainement leur plus grande chance de marquer.

@UEFAcomHugoP : Óscar Cardozo. C'est un véritable renard devant le but.

©Getty Images

@eddiebellamy : Quel est l'élément clé de chaque équipe ? Qui changera le cours du match ?

@UEFAcomSamA :
Eden Hazard aurait été un élément important pour Chelsea mais avec l'absence du Belge pour blessure, Frank Lampard devrait une fois de plus prendre les choses en main. Il a battu le record du nombre de buts pour le club ce week-end et est en grande forme. Du côté de Benfica, difficile de ne pas nommer Óscar Cardozo (en photo), mais Nicolás Gaitán est également à surveiller de près.

@UEFAcomHugoP : L'expérience de Lampard pourrait être décisive. Le joueur de Benfica Nemanja Matić apporte un équilibre au milieu de terrain et pourrait arrêter une grande partie du jeu offensif de Chelsea.

©Getty Images

@MaroucheSam : Les deux équipes ne sont expertes en défense, voyez-vous une rencontre avec beaucoup de buts ou un simple 1-0 ?

@UEFAcomSamA : C'est drôle car j'ai entendu plusieurs personnes parler de ça, mais les deux équipes ont très bien défendu parfois lors de leur parcours vers la finale, notamment lorsque leurs attaquants peinaient à marquer. Les finales sont généralement serrées, donc je ne m'attends pas à un festival de buts, mais je suis sûr que les observateurs expérimentés disaient la même chose avant Liverpool FC - Deportivo Alavés en 2001.

@UEFAcomHugoP : Je serais surpris de voir un match avec beaucoup de buts. C'est une finale et je pense que les deux équipes veilleront à ne pas encaisser de buts.

@HeyJaysOOn : Pensez-vous que la rencontre se terminera sur une séance de tirs au but ?

@UEFAcomSamA : J'en doute. Au risque de me contredire, les deux équipes sont portées sur l'attaque et ont un esprit offensif. La même question a été posée à Petr Čech (en photo) hier en conférence de presse et il a confié qu'il préférerait gagner dans le temps réglementaire cette année… même s'il a été le héros de la finale de l'UEFA Champions League dans le but la saison dernière.

@UEFAcomHugoP : C'est toujours une possibilité. Les deux gardiens de but pourraient faire de grands arrêts car ils sont de classe mondiale.

©Getty Images

@MohamedJacayl : Le fait d'aligner David Luiz au milieu de terrain rendrait-il Chelsea plus fort ?

@UEFAcomSamA : Je le pense, oui, pour une raison très spécifique. David Luiz est un ancien de Benfica et les Portugais connaissent tous son talent... comme défenseur central. Il a prouvé qu'il pouvait vraiment apporter aux deux extrémités du terrain en tant que milieu axial devant la défense. D'un autre côté, l'absence probable de John Terry pourrait ne laisser aucune option à Rafael Benítez en défense centrale.

©Getty Images

@Waz_4 : Qui sera le défenseur clé pour Benfica ?

@UEFAcomHugoP : Le capitaine Luisão est un défenseur central expérimenté : c'est un point de référence pour l'équipe et le club. Tactiquement, il est très important et il est bon pour motiver ses collègues.

©Getty Images

@DolfiThomas : En quoi l'absence d'Eden Hazard sera-t-elle préjudiciable pour Chelsea ce soir ? Les Londoniens peuvent-ils se permettre de jouer sans John Terry ?

@UEFAcomSamA : Comme je l'ai mentionné auparavant, je pense que la perte d'Hazard est un coup dur pour Chelsea. Il a été particulièrement inspiré dans les moments décisifs cette saison, son but dans le temps adidtionnel face à l'AC Sparta Praha en 16es de finale ayant permis d'éviter que la campagne de Chelsea en UEFA Europa League ne s'arrête avant d'avoir vraiment débuté. Mais avec Oscar et Juan Mata, Chelsea est bien fourni dans ce secteur. La perte de Terry pourrait être plus importante, notamment sur le plan psychologique, mais rappelez-vous qu'ils s'en sont sortis sans lui lors de la finale à Munich en mai dernier.

©Getty Images

@_CFCfansBD_ : De quel joueur du @SL_Benfica le @chelseafc devrait-il se méfier ?

@UEFAcomHugoP : Mis à part le buteur Óscar Cardozo, je dirais Nicolás Gaitán, qui est un joueur offensif de talent.

@takashishoji : Quel type de formation le @chelseafc devrait-il adopter ?

@UEFAcomSamA : La tactique consistant en un joueur offensif avec un éventail de milieux créatifs a bien servi Chelsea et je ne les vois pas changer de formule pour un match aussi important.

@Mimmo_25 : Après la défaite face à Porto en Liga, dans quel état Benfica aborde-t-il la rencontre ?

@UEFAcomHugoP : Cette défaite n'a duré que 24 heures. Comme on dit au Portugal, l'équipe a changé de "puce" après le match et est concentrée à 100 % sur la finale.

©AFP/Getty Images

@jcotrim21 : Quelle formation attendez-vous de la part de Benítez ? Celle de Benfica est presque certaine.

@UEFAcomSamA : On ne sait jamais vraiment avec Rafael Benítez, mais je ne vois pas trop de surprises dans le 11 de départ. Il a dû composer avec des blessures à l'approche de la fin de saison, mais une politique de rotation intelligente a aidé les Blues à briller dans une période chargée de rencontres.

©Getty Images

@gurmss : Quels sont vos pronostics et avis quant à la performance de Torres ce soir ?

@UEFAcomSamA : Il a répondu présent lors des grands rendez-vous ces dernières années, marquant en demi-finale de l'UEFA Champions League la saison dernière sur le terrain du FC Barcelona et en finale de l'UEFA EURO 2012 pour l'Espagne, et il a un don pour marquer lorsque cela compte vraiment : en finale. Cela ne me surprendrait vraiment pas s'il venait à le faire une fois de plus.

@UEFAcomHugoP : Il sera dangereux, comme toujours, mais les défenseurs de Benfica seront prêts à relever le défi.

©Sportsfile

@one_nil_up : Quelle équipe sera couronnée championne ?

@UEFAcomSamA : Je pense que le vainqueur sera Chelsea, mais je vois le match se diriger vers une prolongation avant le but de la victoire en fin de match de Fernando Torres. Quoi qu'il arrive, je m'attends à un match plaisant avec deux équipes n'ayant pas peur d'attaquer le camp adverse.

@UEFAcomHugoP : C'est du 50-50. Si je dois choisir un vainqueur, je dirais Benfica car les Portugais ont une motivation supplémentaire du fait que le club n'a pas remporté une compétition de l'UEFA depuis plus de 50 ans. 1-0 pour Benfica.

Alors que les dirigeants, responsables des clubs et visages connus du football européen s'affairent avant le grand match de ce soir, André Fonseca et Nuno Pascoal savourent un café dans le hall d'un hôtel d'Amsterdam. Portant l'attirail du SL Benfica, André et Nuno se pincent toujours après avoir gagné 'The Race', un concours permettant de remporter un voyage tous frais payés pour la finale de l'UEFA Europa League 2013. 

Tiré au sort parmi des centaines de participations, André s'est empressé de saluer son ami. "Notre participation était l'idée de Nuno et la grande source d'inspiration était la grande institution qu'est Benfica. Je compare notre travail au parcours de Benfica jusqu'en finale. Nous avons dû surmonter des obstacles difficiles mais avec détermination, volonté et ambition, nous y sommes parvenus."

Découvrez comment ils ont battu leurs adversaires de Chelsea pour gagner 'The Race' (en anglais).


©Sportsfile

En marchant sur Oudezijds Voorburgwal, nous tombons sur un mini-bus portant une plaque portugaise et transportant huit passagers épuisés après un voyage de 2 250 km.

Le trajet depuis Lisbonne leur a pris 24 heures. Nous ne leur avons donc posé qu'une question : pensez-vous que vous allez gagner ? "Si nous ne pensions pas pouvoir gagner, nous ne serions pas ici", ont-ils rapidement répondu. Le voyage du retour demain serait effectivement encore plus long en cas de défaite.

©Getty Images

Dans Amsterdam, un drapeau canadien attire l'attention. La feuille d'érable est évidemment présente partout dans le monde, mais celui-ci est spécial : il appartient à la section de Toronto du club de supporters du SL Benfica. Au total, 30 supporters ont traversé l'Atlantique juste pour ce match ; certains sont nés au Portugal, d'autres ont des ancêtres portugais qu'ils n'ont eux-mêmes jamais connus.

Je suis arrivé lundi et Amsterdam est recouverte de nuages depuis lors. Mais à quelques heures du coup d'envoi, le soleil fait son apparition et, comme vous pouvez le voir derrière ces deux enthousiastes fans du SL Benfica, nous nous dirigeons vers une magnifique soirée pour l'apogée de la saison d'UEFA Europa League.

©Sportsfile

Une autre preuve de ce changement soudain de temps... le bleu est la couleur dominante de cette photo.

©Getty Images

Sur la place centrale du centre historique d'Amsterdam, une foule importante a pris forme. De nombreux artistes de rue sont de la partie, alors qu'un supporter du SL Benfica haut en couleur (en photo ci-dessus) porte même les couleurs de son club de la tête aux pieds.

©Getty Images

 

 

 

Sur le site du football européen, visitez en exclusivité les coulisses de l'Amsterdam ArenA. Voici le vestiaire du SL Benfica.

©Getty Images

 

 

Et celui du Chelsea FC, son adversaire en finale...

©Getty Images

 

 

 

Les vainqueurs de 'The Race', André et Nuno, ont soumis leur vidéo mais comptaient sur leur équipe pour l'emporter. "Nous étions ravis lors de la confirmation de notre victoire dans la compétition car nous dépendions du résultat de Benfica en demi-finale face à Fenerbahçe. D'un côté, ce fut un moment d'anxiété, mais de l'autre nous étions motivés par la fierté car notre destin dépendait de notre Benfica adoré."

Sur la finale, Nuno a ajouté : "Je pense que Chelsea est favori, mais Benfica a son mot à dire et je pense qu'ils pourraient gagner le trophée." Découvrez comment André et Nuno ont battu leurs adversaires de Chelsea pour gagner un voyage de rêve à Amsterdam pour la finale (en anglais).

©Sportsfile

Le MatchCentre d'UEFA.com est désormais ouvert. Vous pouvez y suivre la finale de l'UEFA Europa League entre le SL Benfica et le Chelsea FC en direct.

©Getty Images

COMPOSITION DES ÉQUIPES

SL Benfica : Artur ; Almeida, Luisão, Garay, Melgarejo ; Pérez, Matić, Gaitán, Salvio ; Rodrigo, Cardozo.

Chelsea FC : Ćech ; Azpilicueta, Ivanović, Cahill, Cole ; David Luiz, Lampard ; Ramires, Mata, Oscar ; Torres.

Le Chelsea FC a remporté la finale de l'UEFA Europa League, mercredi à Amsterdam, sur une tête magistrale dans les dernières secondes signée Branislav Ivanović, qui terrasse le SL Benfica.

©Getty Images

 

Les Blues deviennent, le temps d'une dizaine de jours, la première équipe à détenir les deux trophées de club puisqu'il y a un an ils triomphaient à Munich en UEFA Champions League. Mais que c'est dur pour les Portugais qui encaissent le but du Serbe à la 93e minute après être revenus au score sur un penalty d'Óscar Cardozo qui suivait de près l'ouverture du score de Fernando Torres.

Fernando Torres, attaquant de Chelsea : "La route a été longue pour arriver jusqu'à Amsterdam et ce match a vraiment été dur. La première période n'a pas été bonne pour nous, pas du tout. Nous avons dû changer notre manière d'aborder la deuxième et on a pu voir la différence après la pause".

 Lisez le compte rendu de la rencontre.

Nemanja Matić, milieu de terrain de Benfica: "Nous avons bien joué mais nous n'avons pas eu de réussite. Nous avons eu davantage de qualité sur ce match, davantage d'occasions mais la meilleures équipe ne gagne pas toujours. Alors bravo Chelsea".

©Getty Images

 

 

Chelsea, quatrième équipe à remporter les trois grandes compétitions de clubs de l'UEFA, après la Juventus, l'Ajax et le FC Bayern München. Chelsea a gagné la Coupe des vainqueurs de coupe européenne en 1970/71 et 1997/98, et l'UEFA Champions League l'année dernière.

©AFP/Getty Images

 

Jorge Jesus, entraîneur de Benfica: "C'était une finale avec deux grandes équipes. Nous, nous avons disputé une excellente finale. Ce qui nous a manqué, le brin de réussite que nous méritions".

©Getty Images

 

 

Chelsea remporte la finale de l'Europa League, lisez le compte rendu de la rencontre

 

 

 

 

©uefa.com 1998-2013. All rights reserved.
En Angleterre, toute la dernièrepage du "Guardian" est consacrée à Chelsea sous le titre  "Kings of Europa" (Rois de l'Europa). Le journal rend hommage au Blues bien entendu et à ce but de dernière minute mais n'oublie pas Benfica qui n'aura péché que dans la finition.

"L'équipe de Benítez (Chelsea) a été sous pression et peut rendre grâce au fait que la finition de Benfica n'ait pas été à la hauteur de son jeu."

Le "Guardian" rend aussi hommage aux qualités "d'endurance et à la ténacité de Chelsea qui l'avait déjà aidé à remporter la Champions League l'année dernière".

 

En Roumanie, La Gazeta Sporturilor rend hommage à la performance des Blues : "Chelsea - un miracle après l'autre", s'exclame le journal en une. "Absolument fantastique". Pro Sport, de son côté, salue la performance du buteur Fernando Torres, souvent décrié. "Les gens se sont moqués de lui, mais l'Espagnol et son coéquipier Juan Mata sont les premiers joueurs à être champions en titre en Coupe du monde de la FIFA, Championnat d'Europe de l'UEFA, UEFA Champions League et UEFA Europa League en même temps !"

Sport.ronous gratifie quant à lui du meilleur jeu de mot jusqu'à présent (à condition de connaître trois mots de latin) : "Veni, Vidi, IVANOvici."

 

Le quotidien monténégrin Vijestiouvre sa page avec le titre : "Ivanović offre à Chelsea la gloire européenne, la malédiction de Benfica se poursuit". L'article résume les événements de la soirée de manière succincte : "Pendant que les Londoniens fêtent une nouvelle victoire européenne, les Aigles de Lisbonne s'inclinent une septième fois de suite en finale de coupe d'Europe, quelques jours seulement après une cruelle défaite contre Porto lors d'un match décisif en championnat." Le journal continue : "Rafael Benítez va quitter Chelsea la tête haute, après avoir laissé une impreinte indélibile dans l'histoire du club."

En Grèce, GoalNewscompatit avec le SL Benfica, se souvenant de la défaite dans le temps additionnel contre le FC Porto, le week-end dernier, qui aura probablement coûté le titre aux Aigles. "Benfica et le maudit blues", titre le site. "En quatre jours, ils ont subi deux terribles défaites dans le temps additionnel, face à Porto puis Chelsea."

SportDaycontinue sur le même thème, soulignant la malchance qui touche les Portugais depuis leur deuxième titre en Coupe européenne des clubs champions, en 1962, qui a été suivi de sept finales perdues : "La malédiction de Béla Guttmann frappe encore."

 

L'ancien défenseur latéral du Chelsea FC et de l'équipe d'Angleterre Graeme Le Saux félicite l'intérim réussi de Rafael Benítez après la victoire à Amsterdam. "Rafael Benitez a géré le groupe et les joueurs et les a rassemblé. Il a galvanisé l'équipe. Il y avait une volonté collective. Le mérite lui revient."

©uefa.com 1998-2013. All rights reserved.

 

 

"Chelsea béni, Benfica maudit", titre ce matin L'Équipe. Après la finale d'hier, le quotidien français met en lumière ce qui a fait la différence entre les deux équipes. "Un but d'Ivanović dans le temps additionnel offre aux Londoniens, après la Ligue des champions 2012, un deuxime titre continental en deux ans."

"Les Lisboètes, eux, semblent poursuivis par la poisse", continue le journal. "Septième final européenne perdue (depuis 1962) et une fin de saison qui tourne au cauchemar."

 

©Getty Images

Les quotidiens espagnols accordent une place particulière aux enfants du pays du Chelsea FC, Juan Mata et Fernando Torres, qui ont joué un rôle décisif lors de la victoire 2-1 contre le SL Benfica. Le quotidien AS rappelle que les deux joueurs entrent dans le club très select de ceux qui cumulent des titres avec Chelsea et l'équipe d'Espagne. "L'Europa League remportée par Chelsea contre Benfica améliore le bilan des Espagnols à Londres. Fernando Torres et Juan Mata comptent désormais six titres sur leurs étagères, mais ils peuvent surtout se vanter d'être champions du monde et d'Europe en titre en sélection, et champions d'UEFA Champions League et d'UEFA Europa League en titre avec leur club. Jusqu'à présent, seuls Andy Möller et Jürgen Kohler avaient réalisés un tel exploit."

 

En Italie, la Gazzetta dello Sport écrit en titre : "Benitez exulte, Chelsea remporte l'Europa League", et résume le déroulement de la soirée en écrivant : "Chelsea remporte un nouveau trophée européen après la Champions League l'année dernière, tandis que Benfica s'incline encore une fois dans le money time lors d'un match crucial."

Pour le journal de TurinTuttosport, la soirée à Amsterdam était "Une fête d'adieu pour [Rafael] Benítez". Le quotidien ajoute : "À l'ultime instant, [Branislav] Ivanović a inscrit le but de la victoire et a sonné le glas de Benfica en finale de l'Europa League. [Fernando] Torres a semblé renaître."

 

©AFP/Getty Images

 

 

©Getty Images
"Douleur à la 90e", titre le quotidien A Bola, en référence à la seconde défaite du SL Benfica dans le temps additionnel en moins d'une semaine, après Porto samedi. Le week-end dernier, Benfica a peut-être laissé échapper le titre, tandis qu'hier, la douleur était plus intense encore. Plusieurs joueurs portugais s'écroulaient en larmes sur la pelouse de l'Amsterdam ArenA après le coup de sifflet final. 

Record indique que "La malédiction est dans le temps additionnel", ce qui fait également référence à la malédiction de Béla Guttmann. "Une grande prestation en finale de l'Europa League s'achève en larmes", peut-on lire sur le site. "Ce ne pourrait pas être plus cruel". L'article relève également l'accueil chaleureux qui attendait les Portugais à leur retour au pays, où les attendaient 500 supporters.

 

En Russia, Sport-Express s'est laissé prendre par l'intensité de la rencontre  et note que le SL Benfica était l'équipe la plus dangereuse avant la pause. "Les Aigles ont été très actif dès l'entame et ont causé des soucis dans la zone de Petr Čech." Le journal continue : "Mais les Blues ont tenu bon et leurs adversaires n'ont pas su trouver la faille."

Observant la légende lisboète Eusébio saluer les joueurs venus récupérer leur médaille à la fin du match, le journal écrit encore : "Eusébio est resté joyeux tout au long de la cérémonie malgré une nouvelle défaite de ses successeurs. Rafael Benítez quitte Chelsea après avoir plus que rempli son contrat."

De son côté, Sovetski titre "Un nouveau trophée au musée de Chelsea", et ajoute qu'en première mi-temps, Benfica "faisait tout ce qu'il voulait dans la surface de Čech, sauf mettre la balle au fond des filets."

 

©Getty Images
Deux quotidiens sportifs serbes, Sportski žurnal et Sport, évoquent la réussite du capitaine de la sélection, Branislav Ivanović, auteur du but de la victoire. Sport souligne que le défenseur "peut évoluer à tous les postes, c'est un footballeur de classe mondiale". Sportski žurnal titre pour sa part "Bane (le surnom d'Ivanović) pour la postérité" et précise que "Ivanović est le seul Serbe à avoir remporté deux titres européens – la Champions League et l'Europa League."

Les quotidiens généralistes proposent également une large couverture du succès des Londoniens à Amsterdam. Politika écrit : ""Ivanović remporte le trophée pour Chelsea" et ajoute que la finale était "un grand match, où deux grands clubs se sont affrontés, avec le superbe but d'Ivanović en conclusion". Sans surprise, la plupart des médias serbes porte son attention sur la prestation de l'enfant du pays, mais plusieurs journaux saluent la prestation des Portugais et d'un autre international serbe, Nemanja Matić, qui étaient à la hauteur des Anglais.

 

©uefa.com 1998-2013. All rights reserved.
"Petr Čech est une nouvelle fois sur le trône", titre le quotidien tchèque Sport, le gardien du Chelsea FC est une nouvelle fois la star dans son pays. Le journal note que le n°1 est le deuxième joueur tchèque – après Vladimír Šmicer – à remporter les deux grandes compétitions européennes. Il note également que c'est l'un des huit Tchèques seulement à avoir gagné la Coupe UEFA/UEFA Europa League, après Šmicer, Jiří Němec, Radoslav Látal, Patrik Berger, Radek Šírl, Tomáš Hübschmann et Tomáš Ujfaluši. Sport souligne la longue relance de Čech pour Juan Mata, qui a permis d'ouvrir le score. "Cela montre une nouvelle fois que c'est l'un des meilleurs joueurs au monde. Il est non seulement capable de produire des arrêts parfaits, mais également de créer des occasions de but."

L'intéressé compare quant à lui les deux coupes qu'il a remportées ces deux dernières années : "Celle-ci est bien plus lourde", dit-il en souriant. "Le chemin était long et éprouvant, c'est donc une grande satisfaction. C'est un grand trophée que Chelsea n'avait encore jamais remporté. Depuis que l'Europa League existe, nous avons toujours joué en Champions League, nous n'avions pas encore eu l'occasion d'essayer de gagner cette compétition. C'est vraiment bien qu'on ait réussi à s'imposer dès notre première tentative."

 

"Chelsea au top" titre le quotidien néerlandais De Telegraaf, tout en publiant dans un article à part "Les Oranje brillent grâce à Kuipers", en référence à la "prestation sans faille de l'arbitre néerlandais en finale de l'Europa League".

Le journal poursuit : "Bjorn Kuipers a donné une teinte Oranje à l'Europa League. Ce fut une conclusion logique d'une journée qui a fait la fierté des Pays-Bas, avec l'ambiance festive et amicale qui régnait du centre-ville jusqu'au stade avant le coup d'envoi. Les images de la ville ont été diffusées dans le monde entier à environ 175 millions de téléspectateurs, qui ont pu voir que Kuipers était proche de l'action à chaque situation."

 

©AFP/Getty Images

"Le corner en finale frappe encore", titre le quotidien munichois Süddeutsche Zeitung, en référence bien sûr à la finale d'UEFA Champions League de l'an dernier, où le Chelsea FC avait battu le FC Bayern München aux tirs au but, après l'égalisation de la tête signée Didier Drogba au bout du temps réglementaire.

L'article continue : "Une fois encore, un but en fin de match aura suffi. Chelsea l'emporte sur un but sur corner à la 93e minute, après avoir été dominé pendant la majorité de la rencontre. Comme en finale de la Champions League 2012."

Les fans du Chelsea FC ont beau avoir fait la fête toute la nuit à Amsterdam, un certain nombre d'entre eux étaient déjà présents très tôt à l'aéroport Schiphol pour prendre l'un des nombreux vols du jour à destination de Londres. Le hall des départs avait été pris d'assaut par des supporteurs de Chelsea portant fièrement maillots, écharpes et autres souvenirs de la finale.

Le terminal était plus bleu que rouge, mais les fans du SL Benfica auront le temps pendant le voyage retour de refaire le match. Les Aigles espèrent rebondir dans le dernier match de la saison portugaise, et espérer un faux-pas du FC Porto, pour terminer la campagne sur une bonne note.

Le Real Betis Balompié a prolongé le contrat de son entraîneur Pepe Mel de trois saisons (soit jusqu'en 2017), le technicien de 50 ans ayant mené le club sévillan à la septième place en Liga, synonyme de qualification pour les tours éliminatoires de l'UEFA Europa League. Mel est arrivé chez les Verdiblancos en 2010 et les a immédiatement fait remonter en Liga, son équipe terminant 13e pour son retour parmi l'élite en 2011/12.

©AFP

 


©AFP/Getty Images

 

 

Voir plus de billets

Alessandro Massimo, Milan

Alexandr Ustinov, Moscow

Andrew Haslam

Andy Brassell, UEFA.com match reporter

Andy James, Dortmund

Artem Nefedyev, Saint-Pétersbourg

Aurélien Sagnier

Aydın Güvenir

Ben Gladwell, Rome

Ben Gladwell, Turin

Berend Scholten, Amsterdam

Berend Scholten, Diest

Bogdan Buga, Kyiv

Carlos Santos, Porto

Chris burke

Christian ChâteletChristian Châtelet

Christian Châtelet contribue aux versions anglophone et francophone d'UEFA.com depuis 2002.

Christian Châtelet, Paris

dan.ross

Delfin Ramirez

Dirk Vermeiren, Istanbul

Emir Tonguç

Emmanuelle Hingant

Eugene Ravdin

EuropaMike

EuropaMike

evgeni.polyakov

Felix Rober, Munich

Hugo Pietra

Hugo Pietra, Lisbon

Jack Lang

Jamie Reid, Londres

Jérémy Jourdan

Jim Wirth

John Atkin

John Atkin, Amsterdam

José Nuno Pimentel

Josh Hershman

Laurent Laget

Lucy Turner, Ciutat de València

Lucy Turner, Valence

Marc Uhlmann, Stuttgart

Marco Ghighi

Marcos Prieto, Madrid

marie.bayol

mark.pettit

Martyn Hindley, Basel

Martyn Hindley, Basel

Mathieu Jacquet

Nick Aitken, Manchester

Nicolas Fleche

Ondřej Zlámal, Prague

Ondřej Zlámal, Prague

Paolo Menicucci, Milan

Paul Bryan, Madrid

Paul Saffer

Paul-Daniel Zaharia

Paul-Daniel Zaharia, Bucarest

Pedro Gonçalves

Pedro Gonçalves, Lisbon

Philip Röber

Rédaction d'UEFA.comRédaction d'UEFA.com

Rédaction d'UEFA.com

Rédaction francophone d'UEFA.comRédaction francophone d'UEFA.com

Rédaction germanophone d'UEFA.com

Richard van Poortvliet, Donetsk

richard.binks

Roberta Radaelli, Milan

Sam AdamsSam Adams

sam.crompton

Sébastien AucourtSébastien Aucourt

Sébastien Aucourt officie comme traducteur et éditeur sur la version francophone d'UEFA.com depuis 2010.

Steffen Potter, Francfort

Tommy Kell

Trevor Haylett

Vassiliki Papantonopoulou

Vassiliki Papantonopoulou, Athens

Vladimir Bogachov, Grodno

Wayne Harrison

 
 
  • © 1998-2014 UEFA. Tous droits réservés.
  • La désignation UEFA EUROPA LEAGUE ainsi que le logo et le trophée de l'UEFA Europa League sont protégés en tant que marques et/ou droit d'auteur de l'UEFA. Toute utilisation de ces marques déposées à des fins commerciales est interdite. L'utilisation de la plate-forme UEFA.com implique que vous acceptez les Conditions générales et les Dispositions en matière de vie privée.