Le site officiel du football européen

Brady qualifie l'Irlande !

Publié: Mercredi, 22 juin 2016, 22.55HEC
Italie 0-1 République d'Irlande
Robbie Brady est peut-être en passe de devenir un héros national en Irlande. En tout cas son coup de tête envoie la République d'Irlande en 8es de finale !
par Benoît Dequevauviller
de Stade Pierre Mauroy à Lille

Statistiques des matches

ItalieRépublique d'Irlande

Buts marqués0
1
Possession (%)54
 
46
Nombre de tirs 5
 
12
cadrés1
 
4
non cadrés4
 
6
Tirs contrés0
2
sur le poteau1
 
0
Corners4
 
4
Hors-jeu1
 
0
Cartons jaunes4
 
2
Cartons rouges0
 
0
Fautes commises21
 
19
Fautes subies19
 
19

Classements

Légende :

J: Joués   
pts: Points   
Mis à jour le: 16/06/2017 10:40 HEC
SSI Err
Publié: Mercredi, 22 juin 2016, 22.55HEC

Brady qualifie l'Irlande !

Italie 0-1 République d'Irlande
Robbie Brady est peut-être en passe de devenir un héros national en Irlande. En tout cas son coup de tête envoie la République d'Irlande en 8es de finale !

Que fallait-il attendre d'une dernière rencontre du Groupe E entre une Italie déjà qualifiée - et qui affrontera l'Espagne en huitième de finale - et une équipe de la République d'Irlande morte de faim à l'idée de se qualifier... mais bonne dernière de son groupe avant ce dernier match de la phase de groupes ?

Même l'emblématique Gigi Buffon avait été laissé au repos par Conte - tout comme cinq de ses habituels partenaires d'ailleurs - c'est dire les intentions italiennes... Résultat, la première période fut un long déroulé de l'équipe d'Irlande, face à une défense italienne faisant ce qu'elle maîtrise à merveille depuis que le football existe : défendre ! Seulement voilà, les partenaires de Coleman usaient et absusaient de longs ballons, sans jamais véritablement réussir à trouver un partenaire en bonne position dans la surface de Sirigu. Ah si ! Une fois... Murphy expédiait un boulet de la tête obligeant le gardien remplaçant du PSG à claquer le cuir au-dessus de sa transversale (25e).

Dommage, car les Irlandais enchaînaient les coups francs et les corners comme des perles. Mais tout ça manquait malheureusement d'un peu d'originalité et de variété. Sirigu et sa défense avaient donc vite compris qu'il fallait surveiller leur second poteau comme le lait du cappuccino sur le feu. Cela dit, la mire irlandaise était merveillesuement bien réglée sur l'objectif ! Mais encore une fois, cela ne trompait personne...

Au retour des vestiaires, les hommes de O'Neill remettaient deux sous dans la musique. Même schéma, même esprit combatif, même longs ballons vers Brady et Murphy, mais le cadenas italien ne semblait toujours pas en mesure de céder. Au fil des minutes, la fatigue commençait même à se faire sentir... notamment dans les chaussettes des défenseurs italiens. Un poil moins précis sur l'homme, ces derniers laissaient de temps à autre des espaces, auxquels ils ne nous avaient pas habitués...

En fin de rencontre, les deux coaches effectuaient plusieurs changements. Insigne remplaçait tout d'abord Immobile. Bonne intuition de Conte : Le jeune attaquant transalpin filait dans l'axe et frappait enroulé et à ras de terre. Randolph se détendait mais ne pouvait rien. Heureusement pour l'Irlande, le ballon s'écrasait sur son poteau gauche...  Les Italiens venaient de manquer le KO parfait !

Dans les derniers instants, les Irlandais se ruaient à l'attaque en prenant tous les risques sur le plan défensif. Mais la Squadra Azzura n'en profitait pas. Pire, Hoolahan, qui venait d'entrer en jeu, se présentait seul face à Sirigu, après une énorme erreur de placement de la défense italienne. Cette fois, la doublure de Buffon détournait la frappe à bout portant (83e). Mais ce n'était que partie remise...

Quelques instants plus tard, Brady libérait tout le peuple irlandais, à commencer par l'immense majorité du stade Pierre-Mauroy, paré essentiellement de vert pour cette rencontre. Et Hoolahan se rattrapait à la perfection. Son long centre venu de la droite se déposait sur la tête de Brady qui devançait la sortie de Sirigu (1-0, 85e)...

Les cinq dernières minutes n'étaient que liesse, d'autant que le public irlandais apprenait la victoire de la Belgique sur la Suède synonyme de troisième place pour son équipe et de huitième de finale contre la France, improbable avant le coup d'envoi de ce match!

Mis à jour le: 12/07/17 11.41HEC

http://fr.uefa.com/uefaeuro/season=2016/matches/round=2000448/match=2017958/postmatch/report/index.html#brady+qualifie+lirlande

Composition

Italie

Italie

République d'Irlande

République d'Irlande

12
SiriguSalvatore Sirigu (GA)
Yellow Card39
23
RandolphDarren Randolph (GA)
2
De SciglioMattia De Sciglio
Substitution81
2
ColemanSeamus Coleman (C)
5
OgbonnaAngelo Ogbonna
5
KeoghRichard Keogh
7
ZazaSimone Zaza
Yellow Card87
8
McCarthyJames McCarthy
Substitution77
8
FlorenziAlessandro Florenzi
9
LongShane Long
Yellow Card39
Substitution90
10
Thiago MottaThiago Motta
11
McCleanJames McClean
11
ImmobileCiro Immobile
Substitution74
12
DuffyShane Duffy
14
SturaroStefano Sturaro
13
HendrickJeff Hendrick
15
BarzagliAndrea Barzagli
Yellow Card78
17
WardStephen Ward
Yellow Card73
19
BonucciLeonardo Bonucci (C)
19
BradyRobbie Brady
Goal85
21
BernardeschiFederico Bernardeschi
Substitution60
21
MurphyDaryl Murphy
Substitution70

Remplaçants

1
BuffonGianluigi Buffon (GA)
1
WestwoodKeiren Westwood (GA)
13
MarchettiFederico Marchetti (GA)
16
GivenShay Given (GA)
3
ChielliniGiorgio Chiellini
3
ClarkCiaran Clark
4
DarmianMatteo Darmian
Substitution60
4
O'SheaJohn O'Shea
6
CandrevaAntonio Candreva
6
WhelanGlenn Whelan
9
PellèGraziano Pellè
7
McGeadyAiden McGeady
Substitution70
16
De RossiDaniele De Rossi
10
KeaneRobbie Keane
17
ÉderÉder
14
WaltersJon Walters
18
ParoloMarco Parolo
15
ChristieCyrus Christie
20
InsigneLorenzo Insigne
Substitution74
Yellow Card90+1
18
MeylerDavid Meyler
22
El ShaarawyStephan El Shaarawy
Substitution81
20
HoolahanWes Hoolahan
Substitution77
23
GiaccheriniEmanuele Giaccherini
22
QuinnStephen Quinn
Substitution90

Entraîneur

Antonio Conte (ITA) Martin O'Neill (IRL)

Arbitre

Ovidiu Haţegan (ROU)

Arbitres assistants

Octavian Șovre (ROU), Sebastian Gheorghe (ROU)

Quatrième arbitre

Tasos Sidiropoulos (GRE)

Arbitres assistants supplémentaires

Alexandru Tudor (ROU), Sebastian Colţescu (ROU)

Légende :

  • ButsButs
  • But contre son campBut contre son camp
  • PenaltiesPenalties
  • Penalties manquésPenalties manqués
  • reds_cardCartons rouges
  • yellow_cardsCartons jaunes
  • yellow_red_cardsDouble avertissement
  • RemplacementRemplacement