Le site officiel du football européen

La danse scandinave

Publié: Mercredi, 23 juin 2004, 0.45HEC
Danemark - Suède 2-2
Le nul entre les voisins a condamné l’Italie. Danois et Suédois seront à prendre au sérieux en quarts.
par Xavier Rivoire
La danse scandinave
Jon Dahl Tomasson a réduit la Suède au silence à deux reprises, mais les deux équipes se qualifient ©Getty Images

Statistiques des matches

DanemarkSuède

Buts marqués2
 
2
Tirs cadrés6
 
7
Tirs non cadrés6
 
8
Corners7
 
9
Fautes commises16
 
15
Cartons jaunes0
2
Cartons rouges0
 
0

Classements

Mis à jour le: 27/06/2012 12:19 HEC

Légende :

J: Joué(s)   
pts: Points   
Publié: Mercredi, 23 juin 2004, 0.45HEC

La danse scandinave

Danemark - Suède 2-2
Le nul entre les voisins a condamné l’Italie. Danois et Suédois seront à prendre au sérieux en quarts.

Seuls les amateurs de polars continueront à penser que la conspiration scandinave est venue à bout des Italiens. Ceux qui parlent d’arrangement entre amis connaissent en effet bien mal l’histoire de ces voisins danois et suédois qui ne s’aiment guère. Mais qui se sont quittés sur une équité qui les fait passer tous deux en quarts de finale.

Au championnat d’Europe ‘92, les Suédois avaient emporté le match de poule face aux Vikings rouges. Mais le Danemark avait tenu sa revanche en s’imposant dans ce tournoi, sur les terres suédoises… Sous la pluie, ce furent d’abord les Danois qui prirent possession du ballon et de l’espace. Martin Jorgensen se montra le plus incisif, après un centre de Thomas Helveg.

Dans des conditions mouillées et sur une aire de jeu glissante, l’équipe au jeu le plus direct allait prendre l’avantage. Une remontée de balle signée Thomas Gravesen, métronome, trouvait un relais en la personne d’Ebbe Sand. D’une déviation, l’attaquant de Schalke 04 servait Jon Dahl Tomasson dont la frappe enroulée dans les airs lobait Andreas Isaksson.

La Suède, peu à peu, revenait dans la partie et ses incursions dans le camp rouge se faisaient plus pressantes. Kim Källström tirait un enième corner. Le coup de pied en coin tombait à point dans la surface adverse. Olof Mellberg mettait la tête et le ballon heurtait le montrant gauche des buts de Thomas Sorensen. A la pause, les deux formations, par la grâce du résultat de l’Italie (menée 1-0) avaient une jambe en quarts.

Dans l’entrain et la percussion, le deuxième acte reprenait sur des bases supérieures. La Suède accélérait. Henrik Larsson, infiltré dans la boîte danoise après un relais de Zlatan Ibrahimovic, était fauché par Sorensen, jusqu’alors irréprochable. L’ancien attaquant du Celtic (joueur désormais «libre») exécutait lui-même la sentence. Il tirait fort, au centre, mais le portier danois était déjà parti se coucher. Egalité… Larsson, sorti de sa retraite internationale suite à l’autorisation donnée par son fils, tentait de nouveau vers l’heure de jeu. Son tir du droit passait de peu à côté des cages danoises.

Les champions d’Europe 1992, portés par la fureur de leurs supporteurs, allaient reprendre l’avantage. Un ballon mal dégagé par l’arrière-garde suédoise, arriva, à ras de terre, sur le pied gauche de Tomasson. Instantanément, le buteur lâchait un tir fusant qui battait Isaksson. Jon Dahl inscrivait là son troisième but en autant de rencontres. Et le Danemark fut alors tout près de réussir le break. Trois Danois prenaient leurs aises dans la surface jaune. Gravesen, toujours lui, servait Ebbe Sand dont la frappe était déviée par Isaksson.

Alors que les Suédois continuaient à construire patiemment, Christian Wilhelmsson passait la sixième vitesse sur l’aile gauche. Un magnifique débordement du milieu d’Anderlecht profitait à Mattias Jonson. Sorensen repoussa en effet sans pouvoir capter. Du bout du pied, Jonson poussait la balle au fond. 2-2… L’Europe du nord festoyait tandis que les Italiens pleuraient à terre. Freddie Ljungberg et Henrik Larsson, portant sur le dos le maillot rouge des adversaires du jour, pouvaient fêter le passage en quarts. De même que des Danois qui entendent désormais reprendre une couronne perdue en 1996.

Mis à jour le: 01/02/12 20.05HEC

http://fr.uefa.com/uefaeuro/season=2004/matches/round=1581/match=1059185/postmatch/report/index.html#la+danse+scandinave

Composition

Danemark

Danemark

Suède

Suède

1
SørensenThomas Sørensen (GA)
1
IsakssonAndreas Isaksson (GA)
3
HenriksenRené Henriksen (C)
3
MellbergOlof Mellberg (C)
4
LaursenMartin Laursen
5
EdmanErik Edman
Yellow Card36
5
N.JensenNiclas Jensen
Substitution46
7
NilssonMikael Nilsson
6
HelvegThomas Helveg
9
LjungbergFredrik Ljungberg
7
GravesenThomas Gravesen
10
IbrahimovićZlatan Ibrahimović
8
GrønkjærJesper Grønkjær
11
LarssonHenrik Larsson
Goal47
9
TomassonJon Dahl Tomasson
Goal28
Goal66
15
JakobssonAndreas Jakobsson
10
JørgensenMartin Jørgensen
Substitution57
16
KällströmKim Källström
Yellow Card63
Substitution72
11
SandEbbe Sand
17
Anders AnderssonAnders Andersson
Substitution81
15
JensenDaniel Jensen
Substitution65
18
JonsonMattias Jonson
Goal89

Remplaçants

16
Skov-JensenPeter Skov-Jensen (GA)
12
HedmanMagnus Hedman (GA)
22
AndersenStephan Andersen (GA)
23
KihlstedtMagnus Kihlstedt (GA)
2
BøgelundKasper Bøgelund
Substitution46
20
AllbäckMarcus Allbäck
Substitution81
17
C. PoulsenChristian Poulsen
Substitution65
21
WilhelmssonChristian Wilhelmsson
Substitution72
19
RommedahlDennis Rommedahl
Substitution57
2
LucicTeddy Lucic
12
KahlenbergThomas Kahlenberg
4
MjällbyJohan Mjällby
13
KrøldrupPer Krøldrup
8
SvenssonAnders Svensson
14
C. JensenClaus Jensen
13
Pe. HanssonPetter Hansson
18
PriskeBrian Priske
14
ÖstlundAlexander Östlund
20
PerezKenneth Perez
19
FarnerudPontus Farnerud
21
MadsenPeter Madsen
22
WahlstedtErik Wahlstedt
23
LøvenkrandsPeter Løvenkrands

Entraîneur

Morten Olsen (DEN) Tommy Söderberg (SWE)

Arbitre

Markus Merk (GER)

Arbitres assistants

Christian Schräer (GER), Jan-Hendrik Salver (GER)

Quatrième arbitre

Mike Riley (ENG)

Légende :

  • ButsButs
  • But contre son campBut contre son camp
  • PenaltiesPenalties
  • Penalties manquésPenalties manqués
  • reds_cardCartons rouges
  • yellow_cardsCartons jaunes
  • yellow_red_cardsDouble avertissement
  • RemplacementRemplacement