Le site officiel du football européen

Panenka et le tir au but parfait

Antonín Panenka revient sur son fameux tir au but lors de la première séance de tirs au buts de l'histoire de l'EURO, contre la RFA en finale 1976.

Ce contenu est transféré de telle façon qu'il est protégé et disponible uniquement au format Flash. Votre appareil ne semble pas être compatible avec notre lecteur de vidéo Flash.

 

Résultat final

La finale - 20/06/1976
Tchécoslovaquie2-2Allemagne de l'Ouest
 
  • Tchécoslovaquie l'emporte 5-3 aux tirs au but
  • Stade: Stadion FK Crvena zvezda
  • Ville: Belgrade (YUG)
demi-finalistes
Pays-Bas
Yougoslavie
 

Panenka et le tir au but parfait

Antonín Panenka revient sur son fameux tir au but lors de la première séance de tirs au buts de l'histoire de l'EURO, contre la RFA en finale 1976.

Nous avons assisté à de nombreuses séances de tirs au but dans les grandes compétitions mondiales, notamment en finale de Coupe du Monde de la FIFA, mais la plus célèbre restera probablement la toute première, lors de la finale du Championnat d'Europe de l'UEFA 1976. La Tchécoslovaquie, qui avait battu les Pays-Bas 3-1 en prolongations en demi-finale, se rendait à Belgrade pour rencontrer le champion européen et mondial en titre, la République fédérale d'Allemagne.

Après chaque séance d'entraînement, j'avais l'habitude de tirer quelques penalties avec notre gardien - on jouait pour une tablette de chocolat ou pour une bière
Antonín Panenka

La Tchécoslovaquie menait par deux fois, et par deux fois les Allemands égalisaient, notamment avec un but à la toute dernière minute. Une demi-heure plus tard, seule la séance de tirs au but pouvait encore départager les deux équipes. Et après le quatrième tir de la RFA expédié au-dessus de la barre par Uli Hoeness, Antonín Panenka envoyait tranquillement un petit lob qui trompait Sepp Maier. Les Tchécoslovaques remportaient la séance 5 à 3.

Ce tir au but...
Après chaque séance d'entraînement, j'avais l'habitude de tirer quelques penalties avec notre gardien - on jouait pour une tablette de chocolat ou pour une bière. Et comme c'était un très bon gardien, cet arrangement finissait par me coûter cher. Alors parfois, avant de dormir, j'imaginais de nouvelles façons de le battre pour récupérer ce que j'avais perdu.

Alors j'ai eu l'idée de retarder ma frappe et de simplement soulever le ballon. Je me suis dit qu'un gardien qui plonge d'un côté n'a pas le temps de changer de trajectoire en plein vol, et c'est devenu la base de ma philosophie. J'ai commencé doucement pour tester la théorie et la mettre en pratique. Le mauvais côté, c'est que j'ai commencé à prendre du poids, parce que je gagnais enfin nos paris ! J'ai commencé à le refaire en match amical, dans les championnats mineurs, et j'ai perfectionné ma technique jusqu'à pouvoir l'utiliser en match officiel. La consécration, c'est bien sûr quand je l'ai fait lors du Championnat d'Europe.

Le cauchemar de Maier...
Je ne pense pas que Sepp l'ai pris très bien. Il a été et il est peut-être toujours vexé. n'ai jamais voulu le ridiculiser. Je ne connais personne qui serait capable de se moquer de qui que ce soit lorsqu'un titre de champion d'Europe est en jeu. J'ia choisi ce penalty parce que c'était pour moi le moyen le plus simble de marquer. C'est un procédé tout simple.

Les succès tchèques...
Quand on est partis jouer la phase finale, on était considérés comme des outsiders, et personne ne s'attendait à ce qu'on gagne. Nous, les joueurs, on avait un avis un peu différent, même si on n'était pas les plus optimistes non plus. Pourtant, le fait est qu'on avait une très bonne équipe, la composition était très bonne, avec d'excellentes individualités.

Il y avait un grand équilibre dans l'équipe, avec des vrais combattants, des joueurs durs sur l'homme, quelques créateurs et de bons finisseurs. Cette combinaison était idéale. Nous avions également d'excellents entraîneurs et en 20 matches, que ce soit en qualification ou dans les matches amicaux, avant le championnat d'Europe, personne ne nous avait battus. Si on considère en plus les deux matches de la phase finale, nous sommes restés invaincus pendant 22 rencontres. Cela est suffisant pour attester de la force de notre équipe.

Mis à jour le: 15/05/12 13.30HEC

En relation

Joueurs
  • SSI Err

http://fr.uefa.com/uefaeuro/season=1976/history-maker/index.html#panenka+repense

  • © 1998-2013 UEFA. Tous droits réservés.
  • La désignation UEFA, le logo de l'UEFA et toutes les marques liées aux compétitions de l'UEFA sont protégés en tant que marques et/ou droits d'auteur de l'UEFA. Toute utilisation de ces marques déposées à des fins commerciales est interdite. L'utilisation de la plate-forme UEFA.com implique que vous acceptez les Conditions générales et les Dispositions en matière de vie privée.