Le site officiel du football européen

1972 : Le show allemand

1972 : Le show allemand
Franz Beckenbauer reçoit le trophée après la victoire en finale sur l'URSS ©Getty Images

L'Italie, championne d'Europe en titre, a été battue en finale de la Coupe du Monde de la FIFA 1970, mais elle n'était pas favorite pour défendre son titre européen en 1972. Plus au nord, l'entraîneur de la RFA Helmut Schön était en passe de construire une équipe considérée par beaucoup comme la meilleure équipe allemande de tous les temps.

Avec les meilleurs éléments des grosses écuries de la Bundesliga, le FC Bayern München et le VfL Borussia Mönchengladbach, Schön disposait d'un effectif de rêve. Franz Beckenbauer reculait d'un cran pour devenir le premier des grands libéros à vocation offensive, l'arrière latéral gauche Paul Breitner et l'attaquant Uli Hoeness étaient d'excellents nouveaux joueurs, tandis que Günter Netzer, avec sa tignasse blonde au milieu du terrain, était rappelé pour son flair et son arrogance.

Devant, "Der Bomber" lui-même : Gerd Müller. Finisseur suprême, il était à l'apogée de sa forme et marquait six buts dans le groupe de qualification. La RFA se qualifiait aisément pour les quarts de finale. Les Allemands retrouvaient les Anglais, et confirmaient leur classe en s'imposant 3-1 à Wembley, première victoire dans le célèbre stade londonien. Müller inscrivait l'un des buts, et un match nul 0-0 au retour offrait un billet à la RFA pour le tournoi final.

Les autres demi-finalistes ont seulement réussi à jouer les seconds rôles, et même si l'Union soviétique atteignait les derniers tours de la compétition pour la quatrième fis consécutive grâce à une victoire face à la Yougoslavie en quarts de finale, l'URSS n'était plus l'équipe qu'elle était. La Belgique, pays organisateur, perdait son milieu de terrain Wilfried Van Moer, victime d'une fracture de la jambe face à l'Italie, et la Hongrie, privée de ses anciennes individualités, avait besoin d'un match d'appui pour battre la Roumanie.

Les Belges ne profitaient pas de l'avantage du terrain, comme avaient pu le faire l'Espagne et l'Italie lors des deux éditions précédentes, et leurs rêves s'envolaient à Anvers lorsque Müller marquait par deux fois pour donner une victoire 2-1 à la RFA. La difficile tâche d'arrêter les Allemands revenait alors à l'URSS qui disposait de la Hongrie à Bruxelles grâce à Anatoli Konkov. Avant la finale, la Belgique obtenait la troisième place du podium en se défaisant de la Hongrie sur le score de 2-1.

La finale était à sens unique. Netzer et Beckenbauer étaient impériaux au milieu du terrain, et Müller de nouveau buteur à deux reprises. Herbert Wimmer inscrivait l'autre but et les Allemands s'imposaient sur le score retentissant de 3-0. C'est toujours le plus gros score d'une finale du Championnat d'Europe de l'UEFA. "Tout a bien fonctionné", a indiqué Müller. "Nous étions en harmonie. On se comprenait très bien. C'était également le cas sur le terrain. On ne peut rien demander de plus." Les bases du succès de la RFA en Coupe du Monde de la FIFA deux ans plus tard étaient posées.

Mis à jour le: 18/06/14 16.31HEC

http://fr.uefa.com/uefaeuro/season=1972/overview/index.html#1972+le+show+allemand

1972

Belgique

Allemagne de l'OuestAllemagne de l'Ouest

Le saviez-vous ?

Une autre anecdote
1 de 10

Joueur clé

1 de 1

Équipe du tournoi

 

C'était cette année-là

Vainqueur de la Coupe des clubs champions européens : AFC Ajax (2-0 contre l'Internazionale FC)

Ballon d'Or : Franz Beckenbauer (FC Bayern München)

Prix Eurovision de la chanson : Vicky Leandros (Luxembourg, "Après Toi")

Soulier d'Or : Gerd Müller (FC Bayern München)

Prix Nobel de la paix : non attribué

Champion olympique du 100 m : Valeri Borzov (URSS, 10"14)

Champion du monde de Formule 1 : Emerson Fittipaldi (Brésil, Lotus)

Champion du monde de boxe en lourds : Joe Frazier (USA)

Oscar du meilleur film : "Le Parrain"

Dates clé
1er mai – Le soldat japonais Shoichi Yokoi est retrouvé à Guam après avoir passé 28 ans dans la jungle

1er septembre – Bobby Fischer bat Boris Spassky pour mettre fin à 24 ans de mainmise de l'URSS sur le titre mondial aux échecs

5 septembre
– Onze athlètes israéliens sont tués aux Jeux Olympiques de Munich

Nés cette année-là
Rui Costa
Luís Figo
Sargis Hovsepyan
Viorel Moldovan
Pavel Nedvěd
Karel Poborský
Mart Poom
Lilian Thuram
Christian Ziege
Zinédine Zidane