Les plus grandes équipes : Hongrie 1950–56

Les Magyars Magiques ont réinventé le football dans les années 1950.

Hungary's Magical Magyars

UEFA.com revient sur les équipes qui ont fait évoluer le football. Aujourd'hui, la Hongrie des années 1950.

Leurs exploits

  • Entre juin 1950 et février 1956, la Hongrie ne perdait qu'un seul match en 50 sorties, la finale de la Coupe du Monde de la FIFA 1954 à Berne, contre l'Allemagne de l'Ouest.
  • Entre 1949 et 1957, la Hongrie a marqué dans 73 matches d'affilée.
  • Victoire 6-0 sur le tenant du titre, la Suède, en demi-finale olympique 1952. Victoire 3-0 à Rome sur l'Italie en Coupe d'Europe internationale.
  • Victoire 6-3 à Wembley dans le "match du siècle", première équipe à battre l'Angleterre chez elle, en 1953.

Leur philosophie
Sous l'impulsion de Gusztáv Sebes, le coach, le WM se transforme en 2-3-3-2 où tous les joueurs ont beaucoup plus de liberté.

Tous les joueurs ou presque venaient du Budapest Honvéd FC ou du MTK Budapest pour des raisons politiques.

Sebes évolue avec un vrai staff technique étoffé dans lequel se trouve Béla Guttmann, qui remportera deux Coupes des champions avec Benfica. Ils prennent aussi en compte l'avis du capitaine Ferenc Puskás et des autres joueurs.

Les stars
Ferenc Puskás : Plus de 500 matches pour Honvéd et le Real Madrid. 84 buts en 85 sélections, ce qui est toujours un record

József Bozsik : ami d'enfance de Puskás, mais qui ne le suivit pas à l'Ouest. Il est le joueur le plus capé de l'Histoire de la Hongrie.

Nándor Hidegkuti : avant-centre qui aimantait les défenses pour laisser de l'espace à Puskas et Sandor Kocsis. 39 buts en 69 sélections, dont un triplé à Wembley en 1953.

Sándor Kocsis : Koczkás (le cube), excellent de la tête, compte 75 buts en 68 sélections. Il a terminé meilleur buteur de la Coupe du Monde 1954 (11 buts).