Le site officiel du football européen

Le football en Ukraine

Après la fin de l'Union soviétique au début des années 1990, l'Ukraine s'est imposée comme une grande nation sportive indépendante.

rate galleryrate photo
1/0
counter
  • loading...
 
SSI Err

Le football en Ukraine

Après la fin de l'Union soviétique au début des années 1990, l'Ukraine s'est imposée comme une grande nation sportive indépendante.

Depuis la fin de l'Union soviétique, l'Ukraine s'affiche progressivement comme un grand pays du football de clubs et international. Avant déjà, l'Ukraine était synonyme d'excellence footballistique. Du légendaire entraîneur Valeriy Lobanovskiy au talent incomparable des trois lauréats du Ballon d'Or, l'Ukraine est depuis longue date une référence du football à l'est.

Le Dynamo domine
Si la Fédération ukrainienne de football (FFU) n'a été créée que le 6 mars 1991, le pays pouvait entrer dans l'ère post-soviétique en s'appuyant déjà sur une riche tradition sportive. L'Ukraine était une des grandes républiques de l'URSS, grâce notamment aux succès de son club phare, le FC Dynamo Kyiv, qui mettait fin à l'hégémonie des clubs moscovites en remportant pour la première fois le championnat soviétique en 1961. Les Bilo-Syni (Blanc et bleu) remportaient 13 championnats, un record, ainsi que neuf coupes soviétiques, la plupart sous les ordres de Lobanovskiy, qui a dirigé le club à deux reprises entre 1974 et 1990.

Lobanovskiy montre le chemin
Surnommé "le maître", cet entraîneur pionnier était réputé pour son approche scientifique, ses analyses approfondies des statistiques et sa stratégie lui permettant de transformer une somme d'individualités de talents en équipe redoutable. Ailier doué du Dynamo en 1961, il aidait le club à remporter huit autres championnats, six coupes et deux Coupes des vainqueurs de coupe européenne en 1975 et 1986. Il guidait aussi l'URSS en finale du Championnat d'Europe 1988. Il reprenait les rênes du Dynamo entre 1997 et 2002, ajoutant cinq championnats ukrainiens et trois coupes à son palmarès. Sa disparition, en 2002, a donné lieu à un deuil national rassemblant des milliers de personnes dans les rues de Kyiv, derrière son cercueil qui a trouvé le repos dans le cimetière de Baykove.

Le Shakhtar ne se laisse pas faire
Le Dynamo est le club le plus titré depuis l'indépendance, avec 13 championnats et neuf coupes, ainsi qu'une demi-finale de l'UEFA Champions League en 1998/99 avec... Lobanovskiy aux commandes. Le tout premier titre ukrainien était décroché par le club de Crimée SC Tavriya Simferopol, mais c'est bien le Dynamo qui dominait la décennie jusqu'au sursaut d'orgueil du FC Shakhtar Donetsk, qui remportait le premier de ses six titres en 2001/02. Dernièrement, le Shakhtar a même éclipsé le Dynamo en Europe en l'éliminant de la Coupe UEFA au stade des demi-finales, en 2008/09.

Des clubs prolifiques
Le succès du Shakhtar doit beaucoup à l'intégration de jeunes talents brésiliens, mais l'Ukraine entretient aussi une longue tradition de formation. Le pays compte pas moins de trois Ballons d'Or : Oleh Blokhin, Igor Belanov et Andriy Shevchenko – sacrés respectivement en 1975, 1986 et 2004. De même, Yevhen Rudakov, Volodymyr Muntyan, Oleksiy Mykhaylychenko, Anatoliy Demyanenko, Volodymyr Bezsonov, Serhiy Rebrov et Anatoliy Tymoshchuk ont été de grands ambassadeurs du football ukrainien, chacun en leur temps.

"Le Dynamo Kyiv national"
Avant l'indépendance, les joueurs ont souvent constitué la charpente de l'équipe nationale soviétique. De nombreux Ukrainiens figuraient dans l'équipe soviétique qui remportait le tout premier Championnat d'Europe de l'UEFA en 1960, ainsi que dans les trois équipes qui atteignaient la finale les années suivantes. En 1988, Lobanovskiy sélectionnait onze joueurs de son club, au point que la sélection était surnommée "Le Dynamo national", avant de perdre face à une équipe des Pays-Bas emmenée par un Marco van Basten inspiré.

Prêt pour l'UEFA EURO 2012
L'Ukraine n'avait pas autant de succès en disputant son premier match international – un revers 3-1 à domicile contre la Hongrie en avril 1992. Les supporters ont souvent eu le cœur brisé, leur équipe échouant en barrage de l'UEFA EURO 2002 et des Coupes du Monde de la FIFA 1998, 2002 et 2010. L'année 2006 était cependant un excellent cru, l'Ukraine atteignant les quarts de finale en Allemagne sous les ordres de Blokhin. Après quatre ans d'absence, l'ancien attaquant du Dynamo a repris du service et s'apprête à écrire une nouvelle page du football ukrainien : l'UEFA EURO 2012.

Mis à jour le: 06/12/13 5.58HEC

En relation

Équipes

http://fr.uefa.com/uefaeuro/history/background/history-ukranian-football/index.html