UEFA EURO 2020, guide de la ville : Bucarest

Bucarest, le Palais du Parlement
Bucarest, le Palais du Parlement ©Getty Images

Bucarest, c'est...
• La capitale de la Roumanie, après avoir été celle de la Wallachie (jusqu'en 1859), de la Principauté de Roumanie (jusqu'en 1881) et du Royaume de Roumanie (jusqu'en 1947).
• La ville du Steaua Bucureşti, qui a remporté la Coupe des champions en 1986.
• La ville où Ilie Năstase a tapé ses premières balles et où Constantin Brăncuşi a étudié l'art avant de déménager à Paris.
• Le lieu de naissance d'Henri Coandă qui a sans doute construit le premier moteur à réaction.
• Une vile jumelée avec Pékin, Sao Paulo, Manille, Londres, Moscou, Atlanta et Montréal.

C'est où ?
Cœur culturel et économique de la Roumanie, Bucarest était connu sous le sobriquet de "Micul Paris" (Petit Paris) entre 1918 et 1947, avant une grande rénovation communiste. Siégeant au centre des plaines roumaines, Bucarest 60 km au nord du Danube, à 8 000 km à l'est de New York et à 7 000 km à l'ouest de Pékin.

L'Arena Naţională a accueilli la finale de l'Europa League 2012
L'Arena Naţională a accueilli la finale de l'Europa League 2012©Getty Images

Arena Naţională
• Terminée en 2011, l'Arena Naţională se trouve sur le site de l'ancien Stadionul Naţional, qui accueillait auparavant les matches de l'équipe nationale roumaine et les finales de coupe.

• L'ancien terrain a survécu à deux concerts de Michael Jackson et à la célèbre défaite de 1983 de Italie, 1-0 en qualification au Championnat d'Europe de l'UEFA.

• Le plus grand événement dans le stade a été la finale de l'UEFA Europa League 2012, où l'Atlético de Madrid a battu l'Athletic Bilbao 3-0.

• Le stade a une capacité d'un peu plus de 55 000 places et un toit rétractable.

• L'Arena Naţională se trouve à environ 4 km du centre de Bucarest et à 7 km de la gare principale.

Se rendre et circuler à Bucarest
L'aéroport international Henri Coandă est situé au nord de la ville. La ville dispose d'un système de métro bon marché et fiable. Le stade est proche des arrêts Piaţa Muncii et Iancului, qui sont également desservis par des bus, des trolleybus et des tramways roulant en surface. Le nombre limité de places de stationnement dissuade les touristes de circuler en voiture.

Se loger
Beaucoup de grandes chaînes hôtelières internationales ont des établissements à Bucarest, mais il existe de nombreuses options moins chères (auberges, pensions). Voir les liens utiles ci-dessous.

Le musée d’art national de Bucarest
Le musée d’art national de Bucarest©Getty Images

À ne pas rater
Culture : La vieille ville de Bucarest est vaste, tandis que le Musée national d'art, le Musée George Antipa d'Histoire naturelle, le musée George Enescu et l'Athénée roumaine (spécialisé dans la musique de chambre) donnent un aperçu de la vie culturelle de Bucarest.
Ambiance : L'imposant Palatul Parlamentului de Bucarest (Palais du Parlement) et la Piata Revolutiei (Place de la Révolution) retracent les tourments du XXe siècle à Bucarest.
Nature : Cişmigiu est le plus remarquable des parcs de la ville, tandis qu'un peu plus loin, le parc Herăstrău abrite le musée national du village en plein air, avec un aperçu fascinant de la vie rurale.

Se restaurer
Les grands voyageurs décèleront des éléments de la cuisine turque, allemande, grecque et hongroise dans les recettes locales les plus célèbres, mais la Roumanie a une saveur bien à elle. Les grands repas commencent souvent avec une soupe aigre, le ciorbă, avec des rouleaux de choux farcis au porc épicé et du riz - considérés par beaucoup comme le plat national. Un tochitură (steak de porc) accompagné de polenta est également populaire. Le vin local est très bon, mais le ţuică (eau-de-vie aux prunes) est la boisson de choix pour beaucoup.

Football
Le Dinamo Bucureşti a atteint les demi-finales de la Coupe des champions en 1984, mais cette réussite est passée au second plan quand le Steaua Bucureşti a battu Barcelone aux tirs au but pour remporter l'édition 1986, le plus beau succès du football roumain. Fondé par l'armée roumaine, Steaua reste l'équipe la plus populaire du pays, devant le Dinamo (équipe du ministère de l'Intérieur) et le Rapid Bucureşti, fondé par les cheminots. Ce sont les trois plus grands de la capitale, bien que d'autres équipes locales jouent dans les divisions supérieures.

Pas si loin
À environ 10 km au nord de la ville se trouve le palais de Mogoşoaia, qui a été construit par le souverain wallachien Constantin Brâncoveanu entre 1698 et 1702 comme résidence d'été. Un peu plus loin se trouve le monastère de Snagov, isolé sur une petite île dans un autre lac, dont certains prétendent qu'il renferme la sépulture de Vlad l'Empaleur, dont l'histoire a en partie inspiré celle de Dracula. À 125 km en voiture se trouve le Château Peles, ancienne résidence estivale de la royauté roumaine.

Liens utiles
Roumanie Tourisme : http://romaniatourism.com/bucharest.html
Lonely Planet : https://www.lonelyplanet.fr/destinations/europe/roumanie/villes-et-regions/bucarest
Wikipédia : https://fr.wikipedia.org/wiki/Bucarest
Fédération roumaine (FRF) : http://www.frf.ro/

Haut