Monaco face à la ferveur turque

Le Beşiktaş JK, trois succès en trois matches, pourrait s'assurer l'une des deux premières places du Groupe G lors de la réception de Monaco, demi-finaliste 2016/17.

Les joueurs de Beşiktaş fêtent leur victoire à Monaco
Les joueurs de Beşiktaş fêtent leur victoire à Monaco ©AFP/Getty Images

Le Beşiktaş JK pourrait s'assurer une place en phase à élimination directe de l'UEFA Champions League pour la première fois, tandis que l'AS Monaco FC doit l'emporter pour conserver ses chances de qualification dans le Groupe G.

• Mené, le club turc a marqué neuf points sur neuf en revenant au score pour l'emporter 2-1 en France à la troisième journée et un autre succès qualifierait pour la première fois Beşiktaş pour les 8es de finale. Même un nul pourrait suffire à condition que le RB Leipzig l'emporte sur la pelouse du FC Porto dans l'autre rencontre de la quatrième journée.

• Beşiktaş compte cinq points d'avance en tête du groupe après l'avoir emporté à Porto en ouverture (3-1) puis en battant Leipzig 2-0 à Istanbul avant le succès au Stade Louis II à la troisième journée. L'équipe de Leonardo Jardim n'affiche qu'un point au compteur, perdant ses deux derniers matches, dont un revers 3-0 à domicile face à Porto à la deuxième journée après un nul 1-1 en ouverture sur la pelouse des débutants de Leipzig.

• La rencontre de la troisième journée était la première entre les deux clubs, mais chacun avait déjà affronté un adversaire de l'autre pays en 2016/17.

Repères

Beşiktaş
• Beşiktaş est invaincu à domicile face aux clubs français (3 v., 1 n.) et a remporté les trois dernières rencontres, la plus récente face à l'Olympique Lyonnais, qui mettait fin au parcours européen de Beşiktaş la saison dernière, une équipe lyonnaise dans laquelle figurait notamment Rachid Ghezzal, désormais Monégasque. Les Gones remportaient ce quart de finale de l'UEFA Europa League 7-6 aux tirs au but après qu'un succès 2-1 des Lyonnais en France voyait les Turcs répondre sur le même score au retour à Istanbul.

• Le club d'Istanbul n'a jamais conservé sa cage inviolée à domicile face aux clubs français.

• Le club turc a remporté ses quatre dernières rencontres européennes à domicile, battant le RB Leipzig 2-0 à la deuxième journée et est invaincu lors de ses dix derniers matches à Istanbul (5 v., 5 n.), depuis un revers 3-1 face au FC Bruges en 8es de finale de l'UEFA Europa League 2014/15. Il s'agit du seul revers des Turcs lors de leurs 18 derniers matches européens à domicile (10 v., 7 n.).

• Beşiktaş a obtenu le nul lors de ses trois matches à domicile en phase de groupes la saison dernière, et restait sur quatre matches nuls consécutifs à domicile en UEFA Champions League, qualifications incluses, avant de battre Leipzig. Ce succès et la victoire 3-1 sur Feyenoord au troisième tour de qualification en août 2014 sont ses seuls succès à domicile lors de ses neuf derniers matches dans cette compétition (4 n., 3 d.), qualifications incluses, même si les Turcs restent invaincus sur leurs six dernières rencontres dans la compétition à Istanbul.

• En 2016/17, Beşiktaş a terminé troisième de son groupe, étant reversé en UEFA Europa League où les Turcs atteignaient les quarts de finale avant de buter sur Lyon (élimination aux tirs au but).

• Avant la troisième journée, sept des huit matches de Beşiktaş face à des clubs de Ligue 1 s'étaient soldés par une victoire à domicile. La seule exception reste un nul 2-2 face à l'AJ Auxerre au deuxième tour aller de la Coupe des vainqueurs de coupe européenne 1994/95 (tot. 2-4).

Monaco
• Le club français a rencontré le Fenerbahçe SK au troisième tour de qualification la saison dernière, s'inclinant 2-1 en Turquie mais l'emportant 3-1 à domicile pour lancer son mémorable parcours jusqu'en demi-finales. Radamel Falcao marquait lors des deux rencontres.

• Bilan de Monaco à l'extérieur face aux clubs turcs : 1 v., 1 n., 2 d. Battu lors de ses deux derniers déplacements, le seul succès du club de la Principauté remonte à une victoire 2-0 sur la pelouse du Galatasaray AŞ lors de la phase de groupes 1993/94.

• Les hommes de Jardim, sacrés champions de France en mai, ont perdu quatre de leurs matches à l'extérieur dans la compétition la saison dernière, pour trois victoires et un nul.

• Monaco dispute sa huitième phase de groupes. Finaliste en 2004, l'ASM a atteint la demi-finale en 1994, 1998 et 2017.

• Le club de la Principauté a connu une campagne 2016/17 mémorable, éliminant Manchester City FC et le Borussia Dortmund avant de tomber en demi-finale face à la Juventus (0-2 à domicile1-2 à l'extérieur).

• Monaco s'est extirpé de la phase de groupes de l'UEFA Champions League lors de ses quatre dernières participations.

On se connaît ?
• Jardim était à la tête du SC Braga lors de l'élimination de club portugais face à Beşiktaş en 16es de finale de l'UEFA Europa League 2011/12 (0-2 dom., 1-0 ext.).

• Talisca signait le seul but de la victoire du SL Benfica sur Monaco en phase de groupes de l'UEFA Champions League 2014/15.

• Álvaro Negredo marquait le but du Valencia CF lors du revers 2-1 à Monaco en barrages 2015/16, le club espagnol l'emportant 4-3 sur les deux matches.

• Arda Turan inscrivait le but de la victoire de la Turquie à la dernière minute face au portier de la Suisse Diego Benaglio lors de la phase de groupes de l'UEFA EURO 2008.

• Falcao marquait à l'extérieur (3-1) et à domicile (1-1) face à Beşiktaş lors de la campagne victorieuse de Porto en UEFA Europa League 2010/11, João Moutinho disputant également les deux rencontres. Falcao trouvait également le chemin des filets lors du succès du Club Atlético de Madrid 3-0 à Beşiktaş en 8es de finale retour 2011/12, son équipe brandissant une nouvelle fois le trophée en fin de saison.

• Coéquipiers en sélection :
João Moutinho et Pepe, Ricardo Quaresma (Portugal)
Diego Benaglio et Gökhan Inler (Suisse)
Danijel Subašić et Matej Mitrović (Croatie)
Terence Kongolo et Jeremain Lens (Pays-Bas)

• Ont joué ensemble :
Stevan Jovetić et Gary Medel (Internazionale Milano, 2015/16)
Fabinho et Pepe (Real Madrid CF, 2012/13)
Álvaro Negredo et Rony Lopes (Manchester City FC, 2013/14)

• A évolué en France:
Duško Tošić (FC Sochaux-Montbéliard, 2006/07)

Autour du match 

Beşiktaş

• Caner Erkin sera suspendu au prochain avertissement.

• Beşiktaş est invaincu à domicile depuis 32 matches de Super League turque. Une série débutée en novembre 2015.

• Les hommes de Şenol Güneş ont sauvé le match nul grâce à une tête de Duško Tošić face à Istanbul Başakşehir. Beşiktaş n’a remporté que deux de ses 13 derniers matches face à cet adversaire.

• Ce nul signifie que Beşiktaş n’avait pas réussi à enchaîner une quatrième victoire consécutive en championnat pour la première fois depuis que Şenol Güneş s’est installé sur le banc en juin 2015.

• Cette série s'est terminée avec la victoire 2-1 à l'Alanyaspor, samedi.

• Beşiktaş n'a toujours pas gagné contre un club d'Istanbul cette saison : 2-2 chez le Kasımpaşa SK, 2-1 chez le Fenerbahçe SK et 1-1 à domicile contre İstanbul Başakşehir.

• Adriano a fait son retour lors de la troisième journée. Il n'avait pas joué depuis le 18 septembre (mollet). Le Brésilien a joué tout le match, samedi.

Monaco
• Djibril Sidibé sera suspendu en cas d'avertissement.

• Monaco a mis fin à une série de quatre matches sans victoire en s’imposant face à Caen (2-0), Keita Baldé inscrivant son premier but avec le club.

• Falcao a inscrit 16 buts en 17 matches cette saison, club et sélection confondus (13 buts en 9 matches de championnat).

• À quatre reprises cette saison, Falcao a inscrit deux buts ou plus dans un match. La dernière fois, c'était le 22 septembre sur le terrain du LOSC Lille (victoire 4-0).

• Falcao fait partie de la liste des 30 joueurs nommés pour le Ballon d'Or. Le vainqueur sera annoncé en décembre.

• Guido Carrillo (pied) et Rachid Ghezzal (cuisse) ne sont plus apparus dans le groupe depuis le match aller face à Beşiktaş. Stevan Jovetić (cuisse) est entré à la 82e minute lors de la victoire 2-0 chez le FC Girondins de Bordeaux, samedi. Falcao n'a pas joué (cuisse).