Le site officiel du football européen

2009/10 : L'Inter enfin de retour au sommet

Publié: Vendredi, 18 juin 2010, 12.58HEC
L'UEFA Champions League a connu des changements cette saison, mais c'est un visage bien connu qui a brandi le trophée : José Mourinho, déjà sacré avec Porto, a mené l'Inter à la victoire sur le Bayern.
par Michael Harrold
de Londres

Ce contenu est transféré de telle façon qu'il est protégé et disponible uniquement au format Flash. Votre appareil ne semble pas être compatible avec notre lecteur de vidéo Flash.

Résultat final

La finale - 22/05/2010
Bayern0-2Internazionale
AllemagneAllemagne
 
ItalieItalie
  • Stade: Estadio Santiago Bernabéu
  • Ville: Madrid (ESP)
demi-finalistes
BarcelonaEspagneEspagne
LyonFranceFrance
 
 

Calendrier

Éliminatoires

Barrages

Phase de groupes

Phase à élimination directe

Finale

Publié: Vendredi, 18 juin 2010, 12.58HEC

2009/10 : L'Inter enfin de retour au sommet

L'UEFA Champions League a connu des changements cette saison, mais c'est un visage bien connu qui a brandi le trophée : José Mourinho, déjà sacré avec Porto, a mené l'Inter à la victoire sur le Bayern.

FC Internazionale Milano 2-0 FC Bayern München
(Milito 35e et 70e)
Santiago Bernabéu, Madrid

L'UEFA Champions League a connu des changements cette saison, mais c'est pourtant un visage bien connu qui a brandi le trophée : José Mourinho, déjà sacré avec le FC Porto, a mené l'Inter à la victoire sur le FC Bayern München, lors de la finale disputée au Santiago Bernabéu de Madrid.

Au terme de son 700e match sous le maillot de l'Inter, Javier Zanetti a brandi la Coupe des champions que les Nerazzurri attendaient depuis 45 ans, pour ajouter au doublé coupe-championnat réalisé cette saison en Italie.

Diego Milito a marqué dans chaque mi-temps pour offrir à l'Inter sa troisième Coupe des clubs champions européens, et la deuxième de Mourinho, qui, après avoir été sacré avec Porto en 2004, devient le troisième entraîneur seulement (après Ottmar Hitzfeld et Ernst Happel) à la remporter avec deux clubs différents.

La finale a été disputée par deux clubs champion de leur pays : c'est on ne peut plus dans la lignée de la réforme de la compétition, dont le format a été modifié cette saison pour inclure davantage de champions nationaux.

Ces derniers bénéficient désormais d'un parcours qualificatif séparé et de places supplémentaires en phase de groupes. Ce sont 18 champions nationaux qui ont participé à cette phase à 32 équipes, nombre le plus important en dix ans. Huit équipes atteignaient ce stade pour la première fois.

Certaines choses changent, d'autres non. Aucune équipe n'est jamais parvenue à défendre victorieusement son trophée d'UEFA Champions League, et cette saison encore, le FC Barcelona tenant du titre n'a pas réussi à faire mentir cette statistique. Le Barça a été éliminé en demi-finale par l'Inter Milan.

Les Blaugrana ont pourtant pratiqué un football impressionnant, qui a peut-être atteint son apogée lors de la victoire 4-1 sur l'Arsenal FC, en quarts de finale retour. Lionel Messi avait inscrit les quatre buts des Catalans, et termine pour la deuxième année consécutive meilleur buteur de la compétition. Mais cette fois, ses huit réalisations ne lui auront pas permis de soulever le trophée.

En 2008/09, la formation de Josep Guardiola avait tout balayé dans son passage, que ce soit au niveau national, européen ou mondial, en remportant un record de six trophées. Le Barça semblait pourtant parti pour remettre ça cette saison, car après avoir chuté face au FK Rubin Kazan en phase de groupes (1-0), ils ont dominé l'Inter (0-0, 2-0) pour décrocher la première place du Groupe F. C'est pourtant Mourinho qui allait avoir le dernier mot, lorsque les deux équipes se retrouvaient en demi-finale (3-1, 0-1).

Avant cela, l'Inter avait éliminé le Chelsea FC (2-1, 1-0) pour les retrouvailles de Mourinho avec son ancien club, puis le PFC CSKA Moskva, premier club russe à atteindre les quarts de finale de l'UEFA Champions League (1-0, 1-0).

De son côté, le Bayern a trouvé son rythme après s'être incliné deux fois face au FC Girondins de Bordeaux, et assurait sa qualification à la dernière journée, grâce à une victoire folle 4-1 sur la Juventus. Une frappe incroyable d'Arjen Robben éliminait ensuite l'ACF Fiorentina en 8es de finale (au bénéfice des buts inscrits à l'extérieur), avant de remonter un score cumulé de 4-2 en faveur du Manchester United FC pour arracher une qualification inattendue pour le dernier carré. Pour la première fois depuis 2002/03, aucun club anglais n'est parvenu en demi-finale.

C'est encore Robben qui se montrait décisif pour battre l'Olympique Lyonnais en demi-finale aller, avant qu'Ivica Olić ne réalise le coup du chapeau au retour pour permettre au Bayern de participer à sa première finale depuis 2001, date de son dernier sacre. L'OL a réalisé le meilleur parcours de son histoire dans la compétition, après avoir battu Bordeaux en quarts.

Rendez-vous était donc fixé au Bernabéu, où les supporteurs madrilènes avaient espéré voir leurs recrues payées au prix fort, Cristiano Ronaldo et Kaká, mener le Real Madrid CF à un dixième sacre européen. Ce rêve s'est brisé en 8es de finale, face à une équipe lyonnaise tonitruante. En revanche, deux anciens joueurs du Real, Arjen Robben et Wesley Sneijder, vendus l'été dernier par Madrid respectivement à l'Inter et au Bayern, revenaient au bercail.

Dans la première finale disputée un samedi, c'est Sneijder qui s'est montré le plus impressionnant, en offrant l'ouverture du score à Milito (35e), avant que l'international argentin ne scelle le score du match à 20 minutes du coup de sifflet final.

Mis à jour le: 27/11/12 21.45HEC

http://fr.uefa.com/uefachampionsleague/season=2010/overview/index.html#linter+enfin+retour+sommet

  • © 1998-2014 UEFA. Tous droits réservés.
  • Les désignations CHAMPIONS LEAGUE et UEFA CHAMPIONS LEAGUE, le logo et le trophée de l’UEFA Champions League ainsi que les logos de la finale de l’UEFA Champions League sont protégés en tant que marques et/ou droits d’auteur de l’UEFA. Toute utilisation de ces marques déposées à des fins commerciales est interdite. L’utilisation de la plate-forme UEFA.com implique que vous acceptez les Conditions générales et les Dispositions en matière de vie privée.