Vermaelen : "Cet hymne me donne des frissons"

UEFA.com est parti à la rencontre de Thomas Vermaelen, le défenseur belge du Barça, à quelques jours du 8e aller à Chelsea. Il évoque Messi, Hazard, la Champions League et la philosophie de jeu des Blaugrana.

Thomas Vermaelen et Gerard Piqué forment un redoutable duo défensif cette saison
Thomas Vermaelen et Gerard Piqué forment un redoutable duo défensif cette saison ©Getty Images

UEFA.com est parti à la rencontre de Thomas Vermaelen, le défenseur central belge du FC Barcelone, à quelques jours du 8e de finale aller d'UEFA Champions League face à Chelsea, à Stamford Bridge.

Chelsea-Barcelone, un classique

Vermaelen sous le maillot de l'Ajax, en 2005 face à Arsenal
Vermaelen sous le maillot de l'Ajax, en 2005 face à Arsenal©Getty Images

Thomas, vous avez évolué à l'Ajax, Arsenal puis au Barça. Trois clubs qui aiment jouer au ballon...

Il n'y a pas de grande différence entre ces trois clubs. On avait ce désir de construire de l'arrière à l'Ajax, à Arsenal, mais c'est encore plus fort ici. Ici, on vous demande de prendre plus de risques. C'est la seule vraie différence entre les clubs où j'ai joué.

Parfois, c'est une bonne chose de prendre des risques, mais il faut savoir trouver le juste milieu. À mon poste, vous ne pouvez pas vraiment vous permettre de jouer trop dangereusement, les adversaires seraient face au gardien à la moindre erreur. On travaille très dur à l'entraînement pour faire en sorte que jouer de la sorte soit le moins risqué possible pour nous.

C'est bien de pouvoir faire ce genre de choses, c'est agréable de lancer un joli mouvement collectif de l'arrière, c'est sûr. Notre but est toujours de construire de l'arrière vers l'avant. On veut presser haut, monter le plus possible et passer le ballon à nos milieux et attaquants. On évite de jouer latéralement ou en retrait, mais parfois, vous n'avez pas le choix.

Varmaelen retrouvera également Thibaut Courtois en 8es, le portier de Chelsea
Varmaelen retrouvera également Thibaut Courtois en 8es, le portier de Chelsea©AFP/Getty Images

Vous allez retrouver Eden Hazard, votre coéquipier chez les Diables Rouges, en 8es de finale...

C'est un joueur de classe mondiale. Je le connais depuis qu'il est tout jeune. Il est petit, et c'est ça qui le rend si dangereux. Il peut se retourner très vitre grâce à son centre de gravité bas, c'est très dur pour nous de le suivre. On connaît ses forces, mais j'ai le même problème quand je m'entraîne avec Messi : je connais ses forces, mais il est si rapide que j'ai du mal à défendre sur lui... Cela ne va pas être évident du tout que de jouer contre lui.

Vous parlez de vos duels à l'entraînement face à Messi... Vous aident-ils à progresser ?

Bien évidemment. Parfois, j'ai plus de mal à l'entraînement qu'en math ! Si vous saviez le niveau des joueurs contre qui on doit défendre à l'entraînement... Il y a  Luis Suárez aussi, sans compter ceux qui sont partis ces dernières années. C'est un énorme test pour nous les défenseurs.

Gérez votre équipe Fantasy Football !

Vous êtes sous la houlette d'un nouvel entraîneur, Ernesto Valverde, cette saison...

Oui, ça ne doit pas être facile d'arriver dans un club comme Barcelone est d'obtenir les résultats qu'il a obtenus dès le début. Ce que j'aime chez lui, c'est sa personnalité plutôt discrète. Je ne parle pas beaucoup, et lui non plus.

Il observe beaucoup ce qu'il se passe, et prend les bonnes décisions. Il parle beaucoup et vous conseille d'un point de vue tactique, et ne laisse pas ses émotions prendre le dessus. Bien sûr, il peut aussi s'énerver de temps en temps...

Le Belge à son arrivée au Barça
Le Belge à son arrivée au Barça©Getty Images

Remporter la Champions League, vous y pensez ?

Oui, c'est ça d'avoir de l'ambition, vous vous imaginez en train de soulever le trophée. J'ai eu la chance de jouer (la Champions League) avec plusieurs clubs, même si Arsenal était souvent malchanceux dans la compétition. Je me suis toujours dit que je la remporterai peut-être un jour. Le Barça l'a gagnée lors de ma première saison au club, mais je n'ai pas joué le moindre match cette saison-là, alors...

Mais bien sûr, on en rêve. C'est l'un des prix les plus convoités qu'il existe, vous rêvez d'avoir cette chance de pouvoir brandir cette coupe.

Et cet hymne, alors...

J'ai retrouvé la Champions League après une longe absence contre le Sporting (CP), et quand j'ai entendu l'hymne ce soir-là, cela m'a donné des frissons partout, pour vous dire la vérité. Même à mon âge, j'ai des frissons quand j'entends cette chanson.

Vous avez tellement l'habitude de l'entendre à la télé quand vous êtes jeune. La Champions League et son hymne vont si bien ensemble. Dès que vous entendez cette musique, vous pensez à la Champions League. Cet hymne a quelque chose de spécial. Je suis très heureux d'avoir toujours la chance de jouer cette compétition.

Haut