Zidane pour un triplé inédit

Il a beau être encore novice dans l'entraînement, Zinédine Zidane peut surpasser les plus grands coaches s'il remporte à Kyiv une troisième finale d'UEFA Champions League d'affilée.

Pour l'instant, c'est toujours deux sans trois
Pour l'instant, c'est toujours deux sans trois ©Getty Images

S'il mène son équipe à la victoire au stade Olympique, ZZ sera le premier entraîneur à remporter trois fois le trophée en trois ans. Pas seulement depuis l'ère Champions League, mais depuis les débuts de la Coupe des champions, en 1956.

LdC, le calendrier des groupes

©Getty Images

La route est longue jusqu'à la finale en Ukraine, elle passe, pour le Real Madrid, tenant du titre, par un Groupe H contenant Dortmund, l'APOEL et Tottenham, avant la phase à élimination directe.

Vertigineux

Lorsque l'on pense que le Français n'en est qu'à son premier poste de coach, succédant à Rafael Benitez il y a moins de deux ans, comment ne pas être pris de vertige en pensant, finalement, que l'entraîneur Zidane pourrait finalement être encore meilleur que le joueur qu'il fut. La barre a pourtant été placée incroyablement haut.

Mais voilà, en 20 mois, Zidane a fait main basse sur sept trophées (deux Champions Leagues, une Liga, deux Super Coupes de l'UEFA, une Coupe du Monde des clubs, une Super Coupe d'Espagne). Si bien que l'on peut se demander légitimement jusqu'où ira ce débutant magnifique.

Arrigo Sacchi lorsqu'il entraînait l'Italie
Arrigo Sacchi lorsqu'il entraînait l'Italie©Getty Images

Premier à remporter la Champions League deux années de suite depuis qu'elle porte ce nom, il est le dixième à le faire à l'échelle de la Coupe des champions, le premier depuis Arrigho Sacchi avec le Milan en 1989 et 1990.

Gagner la C1 sur un banc deux ans de suite était une grande spécialité des années 1970. Avant Sacchi, Brian Clough (Nottingham Forest, 1978/79 et 1979/80), Bob Paisley (Liverpool, 1976/77 et 1977/78), Dettmar Cramer (Bayern, 1974/75 et 1975/76), Stefan Kovacs (Ajax, 1971/72 et 1972/73).

Mais pour trouver un coach ayant fait ce doublé pour ses débuts d'entraîneur, comme Zidane, il faut remonter bien plus loin, jusqu'à José Villalonga (1955/56 et 1956/57), déjà entraîneur du Real et Luis Antonio Carniglia, les deux années suivantes. Béla Guttmann (Benfica, 1960/61 et 1961/62) et Helenio Herrera, premier entraîneur vainqueur possédant une nationalité française, avec l'Inter en 1964/65 et 1965/66 ont aussi gardé à la fois leur place sur le banc et leur trophée.

On compare Ronaldo et Di Stéfano
On compare Ronaldo et Di Stéfano

Que de très grands techniciens, mais aucun n'a réussi la passe de trois. Celui qui en est passé le plus près ? Sur le papier, Herrera, qui a atteint le dernier carré après ses deux titres, s'inclinant avec l'Inter contre le Real Madrid (tot. 1-2). Sacchi et Cramer sont allés jusqu'en quarts de finale. Le premier laissait place à Marseille en 1991 lors d'une double confrontation épique. Le second s'effaçait contre le Dynamo Kyiv.

L'un est remercié,
l'autre claque la porte

Les deux Anglais on chuté au premier tour. Mais pour Paisley, l'élimination a un goût de passation de pouvoir puisqu'il perdait contre Clough, lequel, deux ans plus tard s'inclinait contre le CSKA Sofia.

Le Real a déjà remporté la Super Coupe de l'UEFA cette saison
Le Real a déjà remporté la Super Coupe de l'UEFA cette saison

Et puis il y a ceux qui n'ont pas pu défendre leur deuxième titre, pour des raisons très diverses. Le premier, Villalonga, décidait de rejoindre sa Fédération. Carniglia, qui lui succédait, était remercié par Santiago Bernabéu pour ne pas avoir fait jouer Ferenc Puskas en finale en 1959.

Malédiction sur Benfica

L'ombrageux Hongrois Gutmann claquait la porte après le deuxième titre de Benfica en voyant sa demande d'augmentation refusée. Il n'omettait pas, avant de partir, de lancer à ses futurs ex-dirigeants: "Il vous faudra 100 ans pour gagner à nouveau la Coupe d'Europe". On en est à 55.

Quant à Kovacs. ll quittait l'Ajax après le deuxième titre pour refondre la fomation française, dont Zidane peut être considéré comme l'un des joyaux.

Tous les coaches vainqueurs de la C1

Saison Coach Club Score Finaliste Stade Spectateurs
2016/17 Zinédine Zidane (FRA) Real Madrid 4-1 Juventus National Cardiff City Stadium 70 000
2015/16 Zinédine Zidane (FRA) Real Madrid 1-1 (5-3t.a.b.) Atlético Stadio San Siro, Milan 71 942
2014/15 Luis Enrique (ESP) Barcelona 3-1 Juventus Olympiastadion, Berlin 70 442
2013/14 Carlo Ancelotti (ITA) Real Madrid 4-1 (a.p.) Atlético Estádio do Sport Lisboa e Benfica, Lisbonne 60 976
2012/13 Jupp Heynckes (GER) Bayern 2-1 Dortmund Wembley Stadium, Londres 86 298
2011/12 R. Di Matteo (ITA) Chelsea 1-1 (4-3t.a.b.) Bayern Fußball Arena München, Munich 62 500
2010/11 Josep Guardiola (ESP) Barcelona 3-1 Man. United Wembley Stadium, Londres 87 695
2009/10 José Mourinho (POR) Internazionale 2-0 Bayern Estadio Santiago Bernabéu, Madrid 73 490
2008/09 Josep Guardiola (ESP) Barcelona 2-0 Man. United Stadio Olimpico, Rome 62 467
2007/08 Alex Ferguson (SCO) Man. United 1-1 (6-5t.a.b.) Chelsea Stadion Luzhniki, Moscou 67 310
2006/07 Carlo Ancelotti (ITA) Milan 2-1 Liverpool OAKA Spiros Louis, Athènes 63 800
2005/06 Frank Rijkaard (NED) Barcelona 2-1 Arsenal Stade de France, Saint-Denis 79 610
2004/05 Rafael Benítez (ESP) Liverpool 3-3 (3-2t.a.b.) Milan Atatürk Olimpiyat Stadium, Istanbul 69 600
2003/04 José Mourinho (POR) Porto 3-0 Monaco Arena AufSchalke, Gelsenkirchen 53 053
2002/03 Carlo Ancelotti (ITA) Milan 0-0 (3-2t.a.b.) Juventus Old Trafford, Manchester 63 300
2001/02 V. del Bosque (ESP) Real Madrid 2-1 Leverkusen Hampden Park, Glasgow 50 499
2000/01 Ottmar Hitzfeld (GER) Bayern 1-1 (5-4t.a.b.) Valencia Stadio San Siro, Milan 79 000
1999/00 V. del Bosque (ESP) Real Madrid 3-0 Valencia Stade de France, Saint-Denis 80 000
1998/99 Alex Ferguson (SCO) Man. United 2-1 Bayern Camp Nou, Barcelone 90 245
1997/98 Jupp Heynckes (GER) Real Madrid 1-0 Juventus Amsterdam ArenA, Amsterdam 48 500
1996/97 Ottmar Hitzfeld (GER) Dortmund 3-1 Juventus Olympiastadion, Munich 64 000
1995/96 Marcello Lippi (ITA) Juventus 1-1 (4-2t.a.b.) Ajax Stadio Olimpico, Rome 67 000
1994/95 Louis van Gaal (NED) Ajax 1-0 Milan Ernst-Happel-Stadion, Vienne 49 700
1993/94 Fabio Capello (ITA) Milan 4-0 Barcelona OAKA Spiros Louis, Athènes 70 000
1992/93 R. Goethals (BEL) Marseille 1-0 Milan Olympiastadion, Munich 64 400
1991/92 Johan Cruyff (NED) Barcelona 1-0 (a.p.) Sampdoria Wembley, Londres 70 827
1990/91 Ljubo Petrovic (SRB) Crvena zvezda 0-0 (5-3t.a.b.) Marseille San Nicola, Bari 51 587
1989/90 Arrigo Sacchi (ITA) Milan 1-0 Benfica Ernst-Happel-Stadion, Vienne 57 558
1988/89 Arrigo Sacchi (ITA) Milan 4-0 Steaua Camp Nou, Barcelone 98 000
1987/88 Guus Hiddink (NED) PSV 0-0 (6-5t.a.b.) Benfica VfB Arena, Stuttgart 64 000
1986/87 Artur Jorge (POR) Porto 2-1 Bayern Ernst-Happel-Stadion, Vienne 57 500
1985/86 Emeric Ienei (ROU) Steaua 0-0 (2-0t.a.b.) Barcelona Estadio Ramón Sánchez Pizjuán, Séville 70 000
1984/85 G. Trapattoni (ITA) Juventus 1-0 Liverpool King Baudouin Stadium, Bruxelles 58 000
1983/84 Joseph Fagan (ENG) Liverpool 1-1 (4-2t.a.b.) Roma Stadio Olimpico, Rome 69 693
1982/83 Ernst Happel (AUT) Hamburg 1-0 Juventus OAKA Spiros Louis, Athènes 73 500
1981/82 Anthony Barton (ENG) Aston Villa 1-0 Bayern Feijenoord Stadion, Rotterdam 46 000
1980/81 Bob Paisley (ENG) Liverpool 1-0 Real Madrid Parc des Princes, Paris 48 360
1979/80 Brian Clough (ENG) Nottm Forest 1-0 Hamburg Estadio Santiago Bernabéu, Madrid 51 000
1978/79 Brian Clough (ENG) Nottm Forest 1-0 Malmö Olympiastadion, Munich 68 000
1977/78 Bob Paisley (ENG) Liverpool 1-0 Club Brugge Wembley, Londres 92 500
1976/77 Bob Paisley (ENG) Liverpool 3-1 Mönchengladbach Stadio Olimpico, Rome 52 078
1975/76 Dettmar Cramer (GER) Bayern 1-0 St-Étienne Hampden Park, Glasgow 54 670
1974/75 Dettmar Cramer (GER) Bayern 2-0 Leeds Parc des Princes, Paris 48 374
1973/74 Udo Lattek (GER) Bayern 4-0 Atlético King Baudouin Stadium, Bruxelles 23 283
1972/73 Stefan Kovacs (ROU) Ajax 1-0 Juventus Stadion Rajko Mitić, Belgrade 89 484
1971/72 Stefan Kovacs (ROU) Ajax 2-0 Internazionale Feijenoord Stadion, Rotterdam 61 354
1970/71 Rinus Michels (NED) Ajax 2-0 Panathinaikos Wembley, Londres 83 179
1969/70 Ernst Happel (AUT) Feyenoord 2-1 (a.p.) Celtic Stadio San Siro, Milan 53 187
1968/69 Nereo Rocco (ITA) Milan 4-1 Ajax Estadio Santiago Bernabéu, Madrid 31 782
1967/68 Matt Busby (SCO) Man. United 4-1 (a.p.) Benfica Wembley, Londres 92 225
1966/67 Jock Stein (SCO) Celtic 2-1 Internazionale Nacional, Lisbonne 45 000
1965/66 Miguel Muñoz (ESP) Real Madrid 2-1 Partizan King Baudouin Stadium, Bruxelles 46 745
1964/65 Helenio Herrera (ARG) Internazionale 1-0 Benfica Stadio San Siro, Milan 77 000
1963/64 Helenio Herrera (ARG) Internazionale 3-1 Real Madrid Ernst-Happel-Stadion, Vienne 71 333
1962/63 Nereo Rocco (ITA) Milan 2-1 Benfica Wembley, Londres 45 715
1961/62 Béla Guttmann (HUN) Benfica 5-3 Real Madrid Olympisch, Amsterdam 61 257
1960/61 Béla Guttmann (HUN) Benfica 3-2 Barcelona Wankdorf, Bern 26 732
1959/60 Miguel Muñoz (ESP) Real Madrid 7-3 Frankfurt Hampden Park, Glasgow 127 621
1958/59 Luis Carniglia (ARG) Real Madrid 2-0 Reims VfB Arena, Stuttgart 72 000
1957/58 Luis Carniglia (ARG) Real Madrid 3-2 (a.p.) Milan King Baudouin Stadium, Bruxelles 67 000
1956/57 José Villalonga (ESP) Real Madrid 2-0 Fiorentina Estadio Santiago Bernabéu, Madrid 124 000
1955/56 José Villalonga (ESP) Real Madrid 4-3 Reims Parc des Princes, Paris 38 239

VOIR MAINTENANT...

Zidane 2002, volée éternelle
Zidane 2002, volée éternelle
La gloire de Zidane
La gloire de Zidane
Real - United : les plus beaux buts
Real - United : les plus beaux buts
Les buts du Real en finale
Les buts du Real en finale