Les compétitions interclubs ont la forme

Le secrétaire général de l'UEFA Gianni Infantino a évoqué la bonne santé des compétitions interclubs lors des tirages à Nyon.

Le secrétaire général de l'UEFA Gianni Infantino prend la parole lors des tirages au sort
Le secrétaire général de l'UEFA Gianni Infantino prend la parole lors des tirages au sort ©Getty Images for UEFA

Les tirages au sort des compétitions interclubs européennes lundi à Nyon ont offert à l'UEFA l'occasion de souligner la haute qualité de l'UEFA Champions League, l'épanouissement de l'UEFA Europa League et l'importance de la toute jeune UEFA Youth League.

Le secrétaire général de l'UEFA Gianni Infantino a dirigé les trois tirages à la Maison du football européen. Il est tout d'abord revenu sur un haletant automne en UEFA Champions League, aboutissant à une dernière fournée de matches mémorables tenant les spectateurs et téléspectateurs en haleine jusqu'aux coups de sifflet finaux.

"Le suspense généré par la phase de groupes de cette saison a duré jusqu'à la dernière journée", a-t-il dit. "Pas moins de 11 clubs se disputaient les cinq billets restants pour les 8es de finale, ce qui souligne la nature concurrentielle de l'UEFA Champions League et garantit un maximum de divertissement pour les fans jusqu'au dernier instant."

"Il est impossible de prédire quelles équipes se rencontreront en finale à l'Olympiastadion de Berlin le 6 juin 2015, mais on peut certainement s'attendre à encore plus de matches fantastiques, de buts mémorables et de performances individuelles à couper le souffle au fil de la saison."

L'ambassadeur de la finale Karl-Heinz Riedle, qui a également pris part au tirage au sort, a confié attendre avec impatience le point culminant de la compétition dans la ville allemande où il a commencé une carrière professionnelle de haute volée avec le Blau-Weiss 1890 Berlin. "Berlin est très expérimentée dans l'organisation de grands évènements, je pense que c'est un très bon choix de lui avoir confié la finale", a expliqué Riedle, vainqueur de l'UEFA Champions League avec le Borussia Dortmund en 1997.

Portant son attention sur l'UEFA Europa League, M. Infantino a souligné que la diversité des 16es de finaliste et le calibre des équipes en course pour disputer la finale au Stade national de Varsovie le 27 mai promettent un automne intéressant.

"Cette année, des clubs de 17 associations nationales différentes disputeront la phase à élimination directe de l'UEFA Europa League" a-t-il dit, "et il n'y a pas moins de 11 anciens lauréats toujours en lice, y compris les tenants du titre du Sevilla FC. On peut donc s'attendre à une compétition très excitante et imprévisible."

"Le vainqueur de la compétition cette année ne gravera pas seulement son nom sur le prestigieux trophée", a-t-il ajouté, "mais il sera également, pour la première fois dans l'histoire de la compétition, qualifié pour les barrages de la prochaine UEFA Champions League. Cela offrira sans aucun doute une source de motivation supplémentaire à tous les clubs participant à la phase à élimination directe."

"Vous pouvez vous attendre à une bonne ambiance à l'intérieur et l'extérieur du stade, et nous serons prêts", a déclaré Jerzy Dudek, ambassadeur de la finale et ex-gardien de but du Feyenoord, du Liverpool FC et de l'équipe nationale de Pologne, au sujet de la finale de Varsovie, n'oubliant pas de rappeler l'excitation régnant au sein de la capitale polonaise lors des matches de l'UEFA EURO 2012 organisés dans ce même stade.

Enfin, Gianni Infantino a salué le succès de l'UEFA Youth League, à la fois sur le plan sportif et éducatif, alors que l'actuelle édition entre dans sa phase à élimination directe. "Le succès de la première édition de l'UEFA Youth League, notamment dû aux réactions positives données par les clubs, était tel que la décision a été prise de faire de cette compétition une compétition permanente au format modifié la saison prochaine, de manière à y inclure 32 autres champions nationaux", a-t-il expliqué. "Cela aura pour effet certain d'augmenter la qualité de la compétition et de garantir une représentation plus large au niveau des associations nationales."

"Au cours de la phase de groupes cette saison, nos jeunes joueurs, entraîneurs et arbitres ont une fois de plus eu une nouvelle occasion unique de tester leurs compétences à un niveau international très élevé", a conclu M. Infantino. "Autre point important, cette compétition a également offert aux participants la chance de recevoir une éducation spéciale sur des sujets tels que la lutte antidopage et le trucage de matchs, de manière à s'assurer que ces jeunes joueurs sont pleinement conscients des dangers que ces activités représentent."

Haut