Le site officiel du football européen

Le sixième sens de Messi décrypté

Publié: Lundi, 6 février 2012, 18.46HEC
La vision du jeu de Lionel Messi est telle qu'on en vient à se demander s'il n'a pas des yeux dans le dos. La science peut-elle l'expliquer ? se demande Champions.
Le sixième sens de Messi décrypté
Lionel Messi possède une "durée de fixation" particulièrement développée selon les scientifiques ©Getty Images
 
 
 
Publié: Lundi, 6 février 2012, 18.46HEC

Le sixième sens de Messi décrypté

La vision du jeu de Lionel Messi est telle qu'on en vient à se demander s'il n'a pas des yeux dans le dos. La science peut-elle l'expliquer ? se demande Champions.

Quoi de plus beau aujourd'hui dans le football qu'un dribble de Lionel Messi, ou une de ses passes au micron près dans un angle impossible ? Rien. Il voit tout, plus vite et mieux que les autres. Alors, la puce atomique aurait-elle des yeux dans le dos ?

C'est la question que se sont posé des scientifiques allemands et néerlandais. "Nous nous intéressons aux mécanismes qui régissent les performances des plus grands sportifs", explique le Professeur Norbert Hagemann de l'Université de Kassel. "Les footballeurs évoluent sur une surface énorme et doivent être attentifs et voir beaucoup de monde sur le terrain. Nous sommes partis du principe que les meilleurs joueurs peuvent porter leur attention sur plus de joueurs à la fois."

En d'autres termes, les meilleurs joueurs auraient un champ visuel plus large, qui leur permettrait de mieux visualiser le terrain et la position des adversaires et des coéquipiers. Pour s'en convaincre, les scientifiques ont confronté des amateurs à certaines situations de jeu. Avec des résultats contradictoires.

"En fait, les meilleurs joueurs n'extraient par leurs informations d'un champ de vision plus large", en conclut Hagemann. "C'est une question de durée de fixation."

En résumé, les meilleurs seraient capables d'analyser une situation en moins de temps. Une conclusion qui se rapproche de la "théorie du regroupement" appliquée aux joueurs d'échec, capables de mémoriser un échiquier non pas en termes de 32 pièces, mais de groupes de cinq ou six pièces.

Les joueurs moins doués pourraient donc travailler leur "durée de fixation" ? Cela ne résoudrait pas tout selon Hagemann. "Il leur faut surtout se constituer un base de connaissances sur les schémas de jeu, les déplacements possibles, ainsi de suite. Il leur serait plus utile de focaliser leur attention sur les phases de jeu les plus courantes", conseille-t-il. "La durée de fixation est un produit dérivé, il faut déjà savoir où porter son attention."

Appelez cela base de connaissances ou "intuition de maître", cette qualité permet aux plus doués de prédire la suite d'une action avec précision. Pour simplifier, plus fournie est la base, meilleur sera le joueur.

Les équipes espèrent désormais comprendre les "mécanismes sous-jacents" qui permettent à Messi de résoudre les problèmes les plus complexes avec la facilité la plus déconcertante. Et les défenses du monde entier n'attendent plus qu'une chose : les conclusions des recherches !

L'article complet est disponible dans le nouveau numéro de Champions, le magazine officiel de l'UEFA Champions League (en anglais uniquement).

Mis à jour le: 07/02/12 13.17HEC

En relation

Joueurs
Équipes

http://fr.uefa.com/uefachampionsleague/news/newsid=1749179.html#le+sixieme+sens+messi+decrypte

  • © 1998-2014 UEFA. Tous droits réservés.
  • Les désignations CHAMPIONS LEAGUE et UEFA CHAMPIONS LEAGUE, le logo et le trophée de l’UEFA Champions League ainsi que les logos de la finale de l’UEFA Champions League sont protégés en tant que marques et/ou droits d’auteur de l’UEFA. Toute utilisation de ces marques déposées à des fins commerciales est interdite. L’utilisation de la plate-forme UEFA.com implique que vous acceptez les Conditions générales et les Dispositions en matière de vie privée.