1877287
Christian Châtelet
par
Christian Châtelet

La crise de croissance des Dogues

Sur le long chemin ramenant le LOSC parmi les plus grands clubs de France, toutes les étapes ne ressemblent pas à un parcours de santé.
 
 
Publié: Mardi, 16 octobre 2012, 9.31HEC

La crise de croissance des Dogues

Sur le long chemin ramenant le LOSC parmi les plus grands clubs de France, toutes les étapes ne ressemblent pas à un parcours de santé.

Dans le long chemin qui ramène le LOSC Lille parmi les plus grands clubs de France, toutes les étapes ne ressemblent pas à un parcours de santé. Les joueurs de Rudi Garcia traversent une passe difficile mais c'est tout un club qui réagit avec la classe due au rang qu'il vise.

Lille possédait depuis quelques années un centre d'entraînement dernier cri, le domaine de Luchin, et évolue depuis le début de la saison dans un stade à l'avenant. Le Grand Stade de Lille, vrai successeur de Grimonprez-Jooris après un interminable intermède au Stadium Lille Métropole, n'a rien à envier aux plus belles enceintes européennes de football. C'est un écrin fantastique où tout a trouvé sa place, sauf peut-être, et c'est ennuyeux, le bijou qu'il renferme, c'est-à-dire les Dogues.

Le 6 octobre, en battant l'AC Ajaccio 2-0, Lille a enfin gagné en Ligue 1 dans son nouveau stade et l'auteur du doublé Coupe-Championnat en 2011 occupe une 10e place pas vraiment en accord avec l'un des plus gros budgets de la compétition. En Champions League, le bilan est encore pire avec deux défaites en deux matches. Si celle encaissée sur le terrain du Valencia CF ne constitue pas une sensation, le revers de la première journée, à domicile, contre le FC BATE Borisov (3-1), a suscité une grosse déception.

©AFP/Getty Images

Eden Hazard semble manquer à Lille

Bref, avec trois victoires seulement sur ses douze premiers matches avant la récente trêve internationale, le LOSC connaît des débuts compliqués. Ils sont rendus plus douloureux encore par la récente blessure du capitaine Rio Mavuba et du joueur le plus cher de l'Histoire du club, Marvin Martin, sans oublier le départ du meilleur joueur de Ligue 1 de l'année dernière, Eden Hazard.

Combien d'entraîneurs auraient perdu leur sang-froid dans de telles conditions ? Combien de dirigeants auraient rué dans les brancards en public ou ouvert la boîte à petites phrases pour ne faire qu'ajouter discorde au désordre. Rien de tout cela à Lille et c'est peut-être à cela, plus qu'au budget ou qu'aux résultats (surtout en ce moment), que l'on peut juger combien ce club a grandi. "Cette période difficile, elle sert", juge même Garcia. "On voit la qualité d'un groupe. On espère que l'équipe va monter en puissance mais je pense que cette équipe a besoin de temps."

"Lille s'est donné pour but d'être européen l'année prochaine", a rappelé le directeur général adjoint Frédéric Paquet avec la plus grande sérénité. "Aujourd'hui, nous ne sommes qu'à cinq points du troisième donc rien n'est perdu." Récupérer le titre qui est tombé en mai dans l'escarcelle du Montpellier Hérault SC, en revanche, semble déjà difficile. "Est-ce que le costume d'outsider du PSG que l'on nous a donné était justifié ? Je ne pense pas. Il y a eu une mauvaise analyse des forces en présence", dit Garcia.

Avant de se concentrer à nouveau sur la Ligue 1, Lille va tenter de marquer ses premiers points dans le Groupe F contre le FC Bayern München. Tout le travail accompli finira bien par payer un jour.

Les opinions exprimées sont celles de l'auteur, pas celles de l'UEFA.

http://fr.uefa.com/uefachampionsleague/news/blogs/blog=ucl_blog_france/postid=1877287.html#crise+croissance

Mis à jour le: 17/10/12 19.57HEC
  • © 1998-2014 UEFA. Tous droits réservés.
  • Les désignations CHAMPIONS LEAGUE et UEFA CHAMPIONS LEAGUE, le logo et le trophée de l’UEFA Champions League ainsi que les logos de la finale de l’UEFA Champions League sont protégés en tant que marques et/ou droits d’auteur de l’UEFA. Toute utilisation de ces marques déposées à des fins commerciales est interdite. L’utilisation de la plate-forme UEFA.com implique que vous acceptez les Conditions générales et les Dispositions en matière de vie privée.