1893190
Igor Linnyk
par
Igor Linnyk
de
Kyiv

Le retour aux sources du Dynamo

Igor Linnyk, correspondant d'UEFA.com à Kyiv, pense que le FC Dynamo Kyiv peut revenir sur les devants de la scène. Mais ce sera difficile.
 
 
Publié: Jeudi, 15 novembre 2012, 14.02HEC

Le retour aux sources du Dynamo

Igor Linnyk, correspondant d'UEFA.com à Kyiv, pense que le FC Dynamo Kyiv peut revenir sur les devants de la scène. Mais ce sera difficile.

Le FC Dynamo Kyiv, club le plus titré d'Ukraine, est dans une mauvaise passe avec des résultats en chute libre depuis le décès de son entraîneur légendaire Valeriy Lobanovskiy. Certes, le Dynamo a remporté quatre titres de champion depuis que Lobanovskiy nous a quittés en 2002, mais le club a vu passer neuf entraîneurs depuis, ce qui en dit long.

Les grandes équipes du Dynamo de l'ère soviétique étaient réputées pour leur côté athlétique et leur pressing tout-terrain. Le centre de formation du club continue à produire de jeunes talents prêts à suivre les traces d'Oleh Blokhin, Igor Belanov et Andriy Shevchenko – vainqueurs du Ballon d'Or en 1975, 1986 et 2004 respectivement. Mais il est difficile de transformer ces joyaux en des équipes gagnantes.

©Andriy Lukatskiy

Oleh Blokhin espère voir des jours meilleurs avec le Dynamo

Depuis le départ de Lobanovskiy, le style de football puissant et endurant qu'il avait aidé à perfectionner, et qui avait permis au Dynamo d'accrocher 25 trophées en 22 ans, dont deux Coupes des vainqueurs de coupe et une Super Coupe de l'UEFA Super, laisse à désirer. L'envie de réussir sur la scène européenne a encouragé le club à abandonner son style traditionnel pour mettre en place des entraîneurs privilégiant le jeu de passes.

Cette politique n'a pas franchement porté ses fruits. Depuis le dernier titre de champion et les demi-finales de la Coupe UEFA en 2008/09, le Dynamo n'a rien gagné de notable et est bien parti pour rentrer bredouille quatre ans de suite pour la première fois en 50 ans. Pendant ce temps-là, le FC Shakhtar Donetsk a imposé sa loi à la brésilienne et est aujourd'hui le grand n°1 du football ukrainien, sans contestation possible.

Mais l'espoir a été ravivé quand le Dynamo a remporté ses sept premiers matches de la saison, avant de caler à nouveau. Éliminé de la Coupe d'Ukraine, le Dynamo compte maintenant 14 points de retard sur le Shakhtar et ses espoirs de qualification pour les 8es de finale de l'UEFA Champions League sont minces.

Il n'y a pas longtemps, le Dynamo prenait la décision de retrouver ses racines en faisant appel au protégé de Lobanovskiy, Blokhin, au poste d'entraîneur. Mais les ennuis de santé du sélectionneur de l'Ukraine ont freiné la reconstruction. Le coach de 60 ans est tout juste revenu sur le banc de touche et doit déjà redonner de la saveur à une équipe qui manque de puissance et de vitesse, comparé à celles d'antan.

N'ont-ils donc aucune chance de battre le Paris Saint-Germain FC lors de la cinquième journée ? Au contraire. À domicile, le Dynamo est encore coriace. En revanche, s'il perd et ne gagne pas de trois buts, il ne pourra espérer qu'une place en UEFA Europa League. Et la reconstruction en est encore à ses balbutiements, alors une deuxième compétition de l'UEFA risquerait d'être encore trop difficile à surmonter.

Les opinions exprimées dans ce blog sont celles de l'auteur, et non pas celles de l'UEFA.

http://fr.uefa.com/uefachampionsleague/news/blogs/blog=ucl_blog_around/postid=1893190.html#lheritage+lobanovsky

Mis à jour le: 15/11/12 21.21HEC
  • © 1998-2014 UEFA. Tous droits réservés.
  • Les désignations CHAMPIONS LEAGUE et UEFA CHAMPIONS LEAGUE, le logo et le trophée de l’UEFA Champions League ainsi que les logos de la finale de l’UEFA Champions League sont protégés en tant que marques et/ou droits d’auteur de l’UEFA. Toute utilisation de ces marques déposées à des fins commerciales est interdite. L’utilisation de la plate-forme UEFA.com implique que vous acceptez les Conditions générales et les Dispositions en matière de vie privée.