Le site officiel du football européen

Les quatre glorieux de Lyon

Publié: Lundi, 16 mai 2005, 7.30HEC
Coupet, Govou, Juninho et Caçapa sont les seuls joueurs de l'OL à avoir participé aux quatre titres de champion de France.
Publié: Lundi, 16 mai 2005, 7.30HEC

Les quatre glorieux de Lyon

Coupet, Govou, Juninho et Caçapa sont les seuls joueurs de l'OL à avoir participé aux quatre titres de champion de France.

Par Christian Châtelet

Grégory Coupet, Sidney Govou, Juninho et Claudio Caçapa sont les seuls joueurs à avoir participé aux quatre titres remportés par l'Olympique Lyonnais dans le Championnat de France.

Un creuset
Champion depuis 2002, Lyon a vu filer deux entraîneurs et défiler bon nombre de joueurs qui ont contribué à sa récente gloire. De Sonny Anderson, qui envoyait du Qatar son message avant le match du sacre dimanche contre l'AC Ajaccio (2-1), à Patrick Müller, parti l'été dernier après avoir donné son premier titre à Lyon en marquant en prolongation en finale de la Coupe de la Ligue 2001, Gerland fut un creuset dont beaucoup de joueurs sortirent grandis.

Capitaines et buteurs
Quatre d'entre eux y ont pris leur quartiers depuis au moins quatre ans. Coupet, Juninho, Govou, et Caçapa sont les seuls à avoir joué lors des quatre dernières saisons et peuvent raconter les quatre titres. Les deux derniers se sont cette année partagé le brassard de capitaine avant de marquer les deux buts contre Ajaccio.

Les racines et des ailes
Coupet et Govou sont nés au Puy-en-Velay, à 135 km de Lyon. Ils personnifient l'enracinement du club dans sa région. Juninho et Caçapa viennent du Brésil, ce sont deux des plus brillants produits de la cellule recrutement de l'OL.

Le Guen a libéré Juninho
"Je reconnais avoir mis du temps pour m'adapter", déclarait Juninho récemment. Le roi du coup franc smashé (19 buts avec Lyon en quatre ans) était confiné au côté gauche lors de sa première année sous l'ère Jacques Santini. Paul Le Guen l'a replacé dans l'axe l'année suivante. C'est alors qu'il devenait "Juni" et prenait de plus en plus d'influence dans le jeu et dans le vestiaire.

La constance lyonnaise
"Jamais je n'aurai cru remporter quatre titres en venant ici", s'étonne encore l'ancienne star du CR Vasco de Gama, 30 ans, dont le contrat se termine en juin 2006. "Il faut voir aussi qu'avant la série de quatre, Lyon était deuxième ou troisième. Pour cette constance, il faut féliciter le président."

"Un truc de fous"
Coupet est là depuis bien plus longtemps que Juninho. L'ancien gardien de l'AS Saint-Etienne - rapidement "pardonné" par les fans au vu de ses arrêts et de sa motivation – est arrivé en 1996/97. Son meilleur souvenir reste le premier titre remporté lors de la dernière journée, à Gerland, en battant de RC Lens qui occupait la première place avant le match (3-1). "Un truc de fous !", estime le successeur désigné de Fabien Barthez en équipe de France. "Nous savions que nous allions être champions cette année-là."

Govou va partir
Porté par un optimisme et une confiance monstres, Coupet, 32 ans, est également convaincu que "le quatrième titre sera un tremplin pour le cinquième". Si Lyon dépassait ainsi l'Olympique de Marseille et le rival stéphanois, Sidney Govou, 25 ans, ne participera pas à la fête. L'ailier international aux quelque 40 buts pour l'OL a reçu un bon de sortie de la part du président Jean-Michel Aulas. Il quittera sans doute la France. Lyon en demanderait 10 M€.

Prêt à partir
Pour le joueur aux 14 sélections en équipe de France (3 buts), "le premier titre est toujours un peu à part. Mais on ne se lasse jamais de gagner. Surtout avec un tel groupe. Maintenant, je me sens prêt à partir."

"Lyon m'a tout donné"
Claudio Caçapa, lui, s'est engagé à rester jusqu'en juin 2007 l'accord pour deux ans de plus s'est noué le 30 octobre dans le vestiaire de Gerland entre l'ancien défenseur central du Clube Atlético Mineiro et son président. Ce soir-là Caçapa, 28 ans, avait été blessé très sérieusement au genou contre le RC Strasbourg en Championnat. Il pleurait de douleur et de déception mais avait trouvé le meilleur des réconforts en tapant dans la main d'Aulas. Après quatre mois de convalescence, il est revenu au plus haut niveau. "Lyon m'a tout donné", dit l'affable Brésilien. "Il est maintenant normal que je donne tout pour lui."

Mis à jour le: 20/08/10 2.57HEC

En relation

Équipes

http://fr.uefa.com/news/newsid=301566.html#les+quatre+glorieux+lyon

Articles UEFA.com

CHIFFRES : le football féminin en Europe
  • CHIFFRES : le football féminin en Europe
  • L'EURO féminin, une fête
  • Neid: "Je ne crois pas que le football féminin ait déjà atteint son apogée"
  • Communiqué de l'UEFA sur la tragédie au Senégal
  • Une app pour rester actif à l'EURO
  • "UEFA Direct" n°169 est sorti
  • UEFA.org et UEFA.com fusionnent
  • Frères et sœurs de foot
  • Les cinq qui ont tout gagné
  • Manchester pour le grand chelem
1 de 10