Le site officiel du football européen

L'acharnement de Charleroi récompensé

Publié: Lundi, 9 mai 2005, 10.39HEC
De longues années de travail acharné ont trouvé leur aboutissement lorsque Charleroi a enfin décroché le titre suprême en Futsal.
Publié: Lundi, 9 mai 2005, 10.39HEC

L'acharnement de Charleroi récompensé

De longues années de travail acharné ont trouvé leur aboutissement lorsque Charleroi a enfin décroché le titre suprême en Futsal.

Par Paul Saffer

Tout s'est joué dans les deux dernières minutes de la finale face au MFK Dinamo Moskva, samedi dernier, mais il a fallu de longues années de travail à l'Action 21 Charleroi pour triompher en finale de la Coupe UEFA de Futsal.

Deux défaites en finale
Dès le début de la saison 2001/02, les champions de Belgique s'étaient fixés comme objectif prioritaire de remporter le nouveau tournoi européen. Ils ont d'ailleurs été tout près de remplir leur contrat, échouant en finale contre les Espagnols du Playas de Castellón FS (5-1) à Lisbonne. L'année suivante, ils retrouvaient le chemin de la finale, laquelle se disputait désormais en deux manches, mais devaient une nouvelle fois s'incliner face à Castellón vainqueur 5-3 en Espagne après avoir obtenu le match nul 1-1 en Belgique.

Nouvelle désillusion
La saison dernière, la déception a été encore plus grande puisque Charleroi a été sorti de la compétition dès le deuxième tour à Lisbonne par les hôtes du groupe, le SL Benfica. Plus que jamais dominateur sur la scène nationale, le club belge avait clairement besoin d'un supplément de motivation pour rapporter le titre continental au pays.

Entente Kickers-Action 21
La solution trouvée a pris la forme d'une collaboration avec le club rival du Kickers Charleroi et le recrutement par Action 21 des frères Almeida, Alex et Marcelo, ainsi que de Davi. Ces derniers ont joué un rôle déterminant dans le nouveau parcours sans faute des Belges lors du premier tour jusqu'au sommet du deuxième tour face au tenant du Boomerang Interviú FS. A Charleroi, dans la nouvelle enceinte du Spiroudôme et devant 6 500 spectateurs, les locaux pouvaient se contenter d'un match nul mais se retrouvaient menés 2-1 à moins de deux minutes du terme avant que Lúcio Rosa n'inscrive le précieux but égalisateur.

Une finale épique
Ce match ne devait finalement être qu'un lever de rideau avant une finale véritablement épique face au Dinamo. Au match aller à Charleroi, dans un Spiroudôme comble, les Belges menaient 4-1 à la pause avant de se faire rattraper en seconde période et de préserver la victoire d'un souffle 4-3. Au retour à Moscou, Sergei Ivanov donnait la main aux siens grâce aux buts marqués à l'extérieur avant qu'Alex n'inscrive un doublé avant le retour au vestiaire. Le Dinamo revenait par la suite au score et à huit minutes de la fin prenait les devants. Malgré un but d'Andre qui redonnait l'avantage à Charleroi, Ivanov envoyait finalement tout le monde en prolongation.

Un final d'anthologie
Les buts devaient continuer de pleuvoir. D'abord par l'intermédiaire d'Henrique pour Charleroi, puis par deux fois côté russe avec Joan et Sirilo. A deux minutes du terme, Kelson et Eder marquaient finalement pour les Belges, offrant le titre à Charleroi 10-9.

"Le plus beau jour"
Luca Cragnaz, l'un des deux seuls Belges dans une formation composée essentiellement de joueurs brésiliens, a confié à www.futsalecho.be : "Ayant participer à l'évolution du club au fil des années, je peux vous assurer que c'est le plus beau jour de ma carrière sportive."

Retour triomphant
A son retour à Charleroi, l'équipe était attendue à l'aéroport de Bruxelles par une foule enthousiaste. Alex, capitaine et héros de la finale, a pu déclarer : "C'est mon troisième titre depuis mon arrivée en Belgique mais c'est sans conteste le plus beau."

L'architecte Aktepe
L'accord qui a rendu possible la participation d'Alex à la finale est au cur du succès de Charleroi. Atabey Aktepe, le directeur sportif et financier du club, ayant par ailleurs joué pour les deux équipes de Charleroi, avait été le grand architecte de cette transformation en moins de douze mois.


Querelles interminables
"J'ai incité les élus de la ville de Charleroi, Claude Despiegeleer et Lucien Cariat, à accélérer la fusion entre les deux clubs. Jusque-là les deux équipes dépensaient leur énergie dans des querelles stériles et interminables", a reconnu Aktepe.

Le Dinamo prêt au combat
Le futur champion d'Espagne comme le Dinamo feront tout la saison prochaine pour reprendre le titre à Charleroi. Ce qu'a confirmé l'entraîneur du Dinamo Yuri Rudnev : "Nos supporteurs et nos amis ont vécu quelque chose d'incroyable, de fantastique. Tout le monde est confiant pour l'année prochaine : la victoire finale sera russe". Mais après avoir effectué un tel travail pour soulever le trophée, Charleroi ne va pas lâcher l'affaire sans se battre.

Mis à jour le: 09/02/12 4.46HEC

En relation

Équipes

http://fr.uefa.com/news/newsid=300390.html#lacharnement+charleroi+recompense

Articles UEFA.com

L’UEFA et le réseau Fare promeuvent l’inclusion, la diversité et l'accessibilité
  • L’UEFA et le réseau Fare promeuvent l’inclusion, la diversité et l'accessibilité
  • Luís Figo rejoint l’UEFA en tant que conseiller en football
  • L’UEFA lance une plateforme de reporting antidopage
  • #EqualGame comme thème du Leaders' Sport Business Summit
  • Les lauréats des Trophées du football de base UEFA dévoilés
  • #EqualGame, "le football te donne la liberté"
  • Aleksander Čeferin : "Garder un équilibre compétitif"
  • Décisions du 13e Congrès extraordinaire de l’UEFA
  • Hegerberg, Messi, Pogba, Ronaldo #EqualGame
  • Le président de l'UEFA Čeferin inaugure un terrain dans un camp de réfugiés jordanien
1 de 10