Le site officiel du football européen

L'AEK est loin d'être KO

Publié: Vendredi, 15 avril 2005, 12.20HEC
Après avoir frôlé la faillite l'été dernier, l'AEK Athènes lutte pour le titre de champion de Grèce.
Publié: Vendredi, 15 avril 2005, 12.20HEC

L'AEK est loin d'être KO

Après avoir frôlé la faillite l'été dernier, l'AEK Athènes lutte pour le titre de champion de Grèce.

Par Vassiliki Papantonopoulou

Lorsqu'il a pris ses fonctions de président de l'AEK Athens FC en juillet dernier, l'ancien joueur Themistoklis "Demis" Nikolaidis était déjà bien clair sur ses principes. "Le football est un moyen de procurer de la joie aux spectateurs, peu importe que vous soyez joueur ou dirigeant", a-t-il confié à uefa.com.

Très mauvaise passe
Depuis l'an 2000, l'AEK n'a plus remporté un seul titre et le club a également croulé sous les dettes. Au début de cette saison, le simple fait de sauver le club de la faillite aurait été déjà une grande réussite pour le jeune président de 31 ans.

Renversement de situation
Cependant, après avoir reçu le soutien des tribunaux et avoir perdu la moité de ses joueurs, l'AEK semble relever la tête. La victoire 2-0 contre le FC PAOK la semaine dernière propulse le club à la deuxième place du championnat, avec un point de retard sur le Panathinaikos FC champion de Grèce en titre. Par ailleurs, l'AEK n'a concédé qu'une seule défaite cette saison en championnnat.

"Le plus grand des défis"
Au début de la saison, Nikolaidis était bien conscient qu'il fallait commencer par régler la situation financière du club. "C'était le plus grand des défis", témoigne-t-il. En novembre dernier, les créanciers ont renoncé à leur droit de remboursement intégral et les juges ont donc autorisé une diminution du montant des dettes du club de 162,8 M€ à 23 M€.

L'ancien entraîneur
Après avoir stabilisé les finances du club pour le début de la saison, Nikolaidis a fait appel à Fernando Santos, l'entraîneur qui avait mené le club jusqu'à son dernier titre, la Coupe de Grèce 2001/02. "J'ai accepté de revenir car je crois aux projets de Demis Nikolaidis pour le club mais également car je crois en lui", affirme l'entraîneur à uefa.com. "Il était sous mes ordres lors de mon précédent passage à l'AEK et nous sommes restés très bons amis".

La reconstruction du groupe
Après leur victoire à l'UEFA EURO 2004™, Theodoros Zagorakis, Mihalis Kapsis, Vassilios Tsiartas et Vassilios Lakis ont tous quitté le club. L'entraîneur portugais n'a donc pas tardé à reconstruire une équipe autour du talentueux gardien de but Dionyssios Hiotis, de l'expérimenté défenseur Nikolaos Kostenoglou, du milieu de terrain Konstantinos Katsouranis et de l'attaquant Nikolaos Lyberopoulos.

La foi de Katsouranis
Santos a également recruté Bruno Alves et Paulo Assunção en provenance du FC Porto, et il a complété son effectif avec d'autres joueurs étrangers et des jeunes joueurs prometteurs. Cette combinaison s'est avérée très efficace. Katsouranis en est d'autant plus ravi qu'il a été le premier joueur parmi les "anciens" à décider de rester à l'AEK cet été. "Je faisais confiance à la nouvelle équipe dirigeante et je savais que la situation allait s'améliorer", affime-t-il à uefa.com. "Au final, j'ai eu raison."

Une réussite incroyable
Santos s'est donc avéré être un maître dans l'art d'inculquer la foi en ses joueurs. Les autres résultats de son travail sont tout aussi impressionnants. Dans le stade Olympique, rénové récemment, l'affluence moyenne atteint les 26 350 spectateurs. L'AEK est le club qui compte le plus de supporteurs cette saison. De plus, l'AEK est toujours en course pour un doublé Coupe-championnat. "Si l'on m'avait posé la question au début de la saison, j'aurais répondu qu'il nous serait impossible d'être dans cette situation au mois d'avril", affirme-t-il. "Cela prouve que le travail d'équipe, conjugué à l'engagement et à la volonté des joueurs, peut nous mener vers de grandes choses."

Le dicton des champions
Aujourd'hui, Nikolaidis affirme que les salaires peuvent être virés à temps. L'AEK peut désormais se consacrer aux titres et à la place qualificative pour l'UEFA Champions League qui sont à sa portée. "Notre réussite est certes inattendue mais ce n'est pas pour autant qu'il faut se relâcher tant en Coupe comme en championnat", affirme Bruno Alves à uefa.com. Une fois de plus, le dicton des champions pourrait être celui-ci : c'est dans l'adversité que l'on trouve la force.

Mis à jour le: 20/08/10 2.53HEC

En relation

Équipes

http://fr.uefa.com/news/newsid=295730.html#laek+loin+detre+ko

Articles UEFA.com

Le daltonisme à l'honneur
  • Le daltonisme à l'honneur
  • Chivu en apprentissage
  • Jeu de tête, quels dangers ?
  • Focus sur la responsabilité sociale
  • Skomina "honoré" d'être en finale
  • Stanković heureux du développement
  • "UEFA Direct" 167 est disponible
  • Les cinq qui ont tout gagné
  • Manchester pour le grand chelem
  • Les quatre qui ont tout gagné
1 de 10