Le site officiel du football européen

Le peuple "oranje" reprend des couleurs

Publié: Lundi, 4 avril 2005, 12.20HEC
Deux victoires successives regonflent le moral des Pays-Bas.
Publié: Lundi, 4 avril 2005, 12.20HEC

Le peuple "oranje" reprend des couleurs

Deux victoires successives regonflent le moral des Pays-Bas.

Par Berend Scholten et Mark Sylvester

Dans la plupart des pays, si l'équipe nationale remportait deux victoires consécutives en quatre jours sans concéder un seul but et conservait du même coup la première place dans son groupe des éliminatoires pour la Coupe du Monde de la FIFA, l'évènement serait accueilli dans la liesse. Mais aux Pays-Bas, les choses sont différentes.

Deux victoires successives
En s'imposant 2-0 face à la Roumanie à Bucarest samedi, les Pays-Bas ont porté un coup sévère à leur principal rival dans le Groupe 1. Et grâce à leur victoire de mercredi 2-0 à domicile contre l'Arménie, les hommes de Marco van Basten ont conservé leur avance d'un point sur leur dauphin, la République tchèque. Mais les propos continuent de tourner autour des faiblesses de l'équipe.

La presse critique
"L'équipe nationale perd trop facilement la balle quand elle en a la possession", a déploré le magazine "Voetbal International" après le match en Roumanie. "De Volkskrant", pour sa part, ne s'est pas laissé impressionner par la victoire contre l'Arménie : "Leur volonté de se battre est admirable, et c'est ce qui rend leur style, malgré de nombreuses défaillances, tout juste acceptable".

Equipe de qualité
La presse n'est pas tendre. Mais, compte tenu de la qualité de l'équipe de Van Basten, ces sentiments sont largement partagés, notamment parmi les joueurs et les entraîneurs néerlandais. A entendre le sélectionneur des Pays-Bas commenter le match contre l'Arménie, on aurait pu croire qu'il était du côté des perdants. "Il faudra que nous fassions mieux à l'avenir. Nous devons faire des progrès", a-t-il déclaré.

Courage exceptionnel
Alors que l'anxiété régnait dans l'équipe que Dick Advocaat a emmenée en demi-finales de l'UEFA EURO 2004™, le nouveau sélectionneur a insufflé un courage exceptionnel à ses joueurs. Si les Néerlandais parviennent à conjuguer style et passion, ils seront des adversaires vraiment redoutables.

Générations mélangées
Lors du match contre la Roumanie, Ryan Babel remplaçait Arjen Robben, du Chelsea FC, victime d'une grave blessure. Le prodige de l'AFC Ajax a honoré sa première sélection en marquant un but après que le vétéran Phillip Cocu a ouvert le score dès la première minute. Un signe que le sélectionneur fait au moins une chose correctement.

Bon équilibre
"Marco van Basten commence à trouver le bon équilibre entre jeunesse et expérience", a déclaré le milieu de terrain Giovanni van Bronckhorst à uefa.com. "Les anciens comme Phillip Cocu et moi savent comment cela se passe dans les grandes compétitions. En plus, vous avez des joueurs comme Dirk Kuijt et Ryan Babel, qui apportent beaucoup d'enthousiasme et de passion."

Ressemblances
"Il y a des ressemblances entre cette équipe des Pays-Bas et mon club [le FC Barcelona]", ajoute Van Bronckhorst. "Elles veulent toutes les deux attaquer et jouer un football attractif. A Barcelone, c'est clair, on a plus le temps de travailler ensemble. Mais à chaque match j'ai l'impression que les Pays-Bas se rapprochent de l'équipe que nous voulons construire."

Gagner des trophées
L'équipe que veulent construire les supporteurs, les joueurs, les entraîneurs et les journalistes néerlandais est bien évidemment une équipe qui remportera un trophée. Finaliste malchanceux lors de la Coupe du Monde 1974 et 1978, l'équipe nationale des Pays-Bas a connu sa plus grande victoire lors du Championnat d'Europe de l'UEFA 1988, alors qu'elle était emmenée par Van Basten sur le terrain.

Contre-performances
Van Bronckhorst en a vu suffisamment pour affirmer qu'il est grand temps que le football néerlandais retrouve sa splendeur. "L'équipe nationale a l'habitude depuis longtemps de jouer un bon football et de bien réussir dans les grands tournois. Mais je pense que nous reconnaîtrions tous que pendant un moment nous avons été en-dessous de notre niveau", affirme-t-il.

Enorme potentiel
"On passe par des périodes de transition quand on ne peut pas tout le temps jouer comme on veut", ajoute-t-il. Contre la Roumanie et l'Arménie, les Néerlandais considèrent qu'ils n'ont pas bien joué. Dans ce cas, la perspective de les voir marcher à plein régime a de quoi donner des sueurs froides...

Mis à jour le: 20/08/10 2.50HEC

En relation

Équipes

http://fr.uefa.com/news/newsid=291868.html#le+peuple+oranje+reprend+couleurs

Articles UEFA.com

Le daltonisme à l'honneur
  • Le daltonisme à l'honneur
  • Chivu en apprentissage
  • Jeu de tête, quels dangers ?
  • Focus sur la responsabilité sociale
  • Skomina "honoré" d'être en finale
  • Stanković heureux du développement
  • "UEFA Direct" 167 est disponible
  • Les cinq qui ont tout gagné
  • Manchester pour le grand chelem
  • Les quatre qui ont tout gagné
1 de 10