Le site officiel du football européen

Séville cruel pour Benfica

Publié: jeudi, 15 mai 2014, 0.35HEC
Sevilla FC 0-0 SL Benfica (4-2 t.a.b.)
Au bout de la nuit turinoise, Kevin Gameiro a offert sa troisième C3 au FC Séville.
par Christian Châtelet

rate galleryrate photo
1/0
counter
  • loading...
Publié: jeudi, 15 mai 2014, 0.35HEC

Séville cruel pour Benfica

Sevilla FC 0-0 SL Benfica (4-2 t.a.b.)
Au bout de la nuit turinoise, Kevin Gameiro a offert sa troisième C3 au FC Séville.

Après 120 minutes sans but, le Sevilla FC a condamné aux tirs au but le SL Benfica à une deuxième défaite en deux ans en finale de l'UEFA Europa League.

Les deux équipes ont eu des occasions dans une partie qui est parfois devenue folle et que Benfica, qui n'a toujours pas remporté de Coupe d'Europe depuis 1962, n'est pas passé loin de remporter. Kevin Gameiro, entré en cours de prolongation, a transformé le tir au but décisif.

Avant d'en arriver là, la première période était cadenassée, verrouillée notamment par le dispositif tactique mis en place par Unai Emery pour Séville. Il fallait attendre les toutes dernières minutes avant la pause pour voir Benfica mettre le feu à la surface andalouse. Coup sur coup, Maxi Pereira et Lima forçaient Beto à des parades de très haut niveau. Quelques instants plus tard, Nicolás Gaitán s'écroulait dans la surface avant d'armer sa frappe. Le ballon mourait au ras du poteau.

Côté sévillan, on voyait surtout le virevoltant Ivan Rakitić, capitaine de cette formation espagnole. La seule occasion était le tir d'Alberto Moreno bien négocié par Jan Oblak, le jeune gardien slovène de Benfica.

Le scénario était tout autre à la reprise où la partie se débridait d'entrée, avec un immense cafouillage devant la surface de Séville, dont personne ne profitait côté portugais. Oblak était ensuite sollicité à plusieurs reprise, notamment sur une reprise de José Antonio Reyes, sur un centre de Rakitić.

Les deux équipes essayaient, surtout Benfica en fin de match, mais rien n'y faisait : prolongation. Tandis que les premières crampes se faisaient sentir, notamment chez le héros sévillan des demi-finales, Stéphane M'Bia, aucune équipe ne parvenait à se détacher. L'entrée de Gameiro à une minute de la pause ne faisait pas évoluer le score.

Pour la sixième fois dans l'histoire de la compétition, les tirs au but étaient nécessaires. Benfica cédait sur deux tirs en finesse d'Óscar Cardozo et Rodrigo. Deux tentatives déviées par Beto, gardien formé au Sporting Clube de Portugal. Il restait à Gameiro à expédier sa tentative en force par-delà Oblak. Après 2006 et 2007, déjà aux tirs au but, le club andalou dispute et remporte sa troisième finale.

Mis à jour le: 07/10/14 2.20HEC

En relation

Joueurs
Profils des entraîneurs
Équipes
Match associé

http://fr.uefa.com/uefaeuropaleague/season=2014/matches/round=2000474/match=2012680/postmatch/report/index.html#seville+cruel+pour+benfica