Renforcement du dialogue entre l’UEFA et les institutions européennes

Le premier vice-président de l’UEFA, Karl Erik-Nilsson, s’est rendu à Bruxelles cette semaine pour s’entretenir avec des représentants des autorités politiques et des institutions européennes, ce qui a renforcé le dialogue et resserré les liens entre les deux instances.

Le premier vice-président de l'UEFA, Karl-Erik Nilsson, signe la déclaration #Cohesion Alliance, en présence du président du Comité européen des régions, Karl-Heinz Lambertz.
Le premier vice-président de l'UEFA, Karl-Erik Nilsson, signe la déclaration #Cohesion Alliance, en présence du président du Comité européen des régions, Karl-Heinz Lambertz. ©European Union

Les relations entre l’UEFA, d’une part, et les autorités politiques et les institutions européennes, d’autre part, qui constituent un élément significatif de la mission de l’UEFA – développer et protéger le football –, continuent d’évoluer résolument.

L’importance de ces relations, basées sur le dialogue, la coopération mutuelle et le soutien, a été soulignée lors d’une visite effectuée cette semaine à Bruxelles par le premier vice-président de l’UEFA, Karl Erik-Nilsson.    

Themis Christophidou et Karl-Erik Nilsson
Themis Christophidou et Karl-Erik Nilsson©UEFA

Suivi de l’accord de coopération
Karl-Erik Nilsson a rencontré Themis Christophidou, directrice générale Éducation, jeunesse, sport et culture à la Commission européenne, pour discuter en particulier de l'accord de coopération entre l’UEFA et la Commission européenne renouvelé en février. 

Ce nouvel accord assure une collaboration étroite entre l’UEFA et la Commission dans un large éventail de domaines, y compris l’UEFA EURO 2020, qui sera organisé dans 12 villes d’Europe dans deux étés.

Les relations entre l’UEFA et la Commission ont été renforcées par cet accord, les deux instances y soulignant leur engagement notamment à promouvoir les valeurs sociales du sport.

En outre, la Commission appuie les politiques de l’UEFA dans d’autres domaines, comme le fair-play financier, la bonne gouvernance dans le sport et la préservation de l’équilibre des compétitions.

La rencontre entre Karl-Erik Nilsson et Themis Christophidou a donné à l’UEFA l’occasion d’exprimer son intérêt pour les programmes de financement de l’Union européenne tels qu’Erasmus+, le programme de l'UE en faveur de l'éducation, de la formation, de la jeunesse et du sport en Europe.

« L’UEFA et les institutions de l’Union européenne partagent le désir de promouvoir les valeurs européennes par le sport, a déclaré Karl-Erik Nilsson. Le pouvoir du football doit être utilisé pour relever de nombreux défis sociaux. Nous avons hâte de travailler avec la Commission européenne dans l'esprit de l’accord de coopération signé le mois dernier. »

Déclaration #Cohesion Alliance 
L’UEFA a renforcé ses relations avec le Comité européen des régions (CdR), un organe consultatif comprenant des membres élus aux niveaux local et régional pour représenter notamment les régions, les comtés, les provinces, les municipalités et les villes. À Bruxelles, Karl Erik-Nilsson a rencontré le président du CdR, Karl-Heinz Lambertz.

Le CdR joue un rôle important, surtout au niveau local, en vue du futur renforcement des politiques de cohésion de l’UE, qui visent à réaliser la cohésion économique, sociale et territoriale entre les États membres de l’UE.

Il soutient la poursuite du développement et l’efficacité renforcée de cette cohésion au sein de l’UE au-delà de 2020 et a lancé #Cohesion Alliance, qui rassemble les promoteurs de cette campagne, qui sont encouragés à signer une déclaration confirmant leur soutien.  

En particulier, les fonds provenant de la politique de cohésion peuvent également être utilisés pour la construction d’installations et d’infrastructures sportives, et pour promouvoir l’inclusion sociale par le sport. Karl-Erik Nilsson a signé la déclaration  #Cohesion Alliance lors de sa rencontre avec Karl-Heinz Lambertz, attestant ainsi le soutien de l’UEFA à cette campagne.

« Le football peut contribuer largement au développement local et régional, a déclaré le premier vice-président de l’UEFA. Une politique de cohésion solide et une meilleure inclusion du sport et des petites infrastructures sportives dans les futurs fonds européens consacrés aux structures et aux investissements peuvent certainement jouer un rôle essentiel en permettant la croissance territoriale des régions européennes. »

Karl-Heinz Lambertz a salué le soutien de l’UEFA : « L’amitié, la collaboration et le travail d’équipe sont au cœur du football et de l’Union européenne. Grâce à l’UEFA, les fonds de l’UE sont réinvestis dans nos communautés, et en soutenant le football de base, nous promouvons les valeurs de tolérance, de fair-play et d’inclusion sociale partagées par l’ensemble de l’UE. »

Karl-Erik Nilsson, Laurent Thieule et Bogdan Wenta
Karl-Erik Nilsson, Laurent Thieule et Bogdan Wenta©UEFA

Rencontre Sport et Citoyenneté
Karl-Erik Nilsson a aussi pris part à une table ronde « Sport Corner » au Parlement européen, organisée par Sport et Citoyenneté, un think tank européen dans le domaine du sport qui analyse les politiques sportives et participe à leur élaboration et qui étudie l’impact sociétal du sport.
Aux côtés de l'eurodéputé Bogdan Wenta, le vice-président de l’UEFA a répondu à des questions du président de Sport et Citoyenneté, Laurent Thieule, qui portaient sur les domaines prioritaires de la mission de l’UEFA consistant à promouvoir et à développer le football dans toute l’Europe. 

Les thèmes abordés au cours de cette table ronde ont compris le programme HatTrick de l’UEFA, qui offre une assistance dans le domaine du sport et des infrastructures aux 55 associations membres de l’UEFA, et la volonté de développer le football féminin en Europe, en particulier dans le cadre du Programme de développement du football féminin de l’UEFA et des initiatives participatives telles qu’Ensemble #WePlayStrong.

L'UEFA rencontre le groupe du Parlement européen « Les Amis du football », à Bruxelles.
L'UEFA rencontre le groupe du Parlement européen « Les Amis du football », à Bruxelles.©UEFA

Réunion des Amis du football
En fin de journée, Karl-Erik Nilsson et le secrétaire général de l’UEFA, Theodore Theodoridis, ont rencontré des représentants du groupe du Parlement européen « Les Amis du football » pour la dernière d’une série de réunions informelles régulières organisées entre l’UEFA et les eurodéputés intéressés par la question du football depuis 2003. Des avis ont été échangés, notamment sur les politiques prioritaires de l’UEFA et sur l'avenir du football européen. 

« L’UEFA est un partenaire important du Parlement européen, a déclaré Biogdan Wenta, et il était essentiel pour mes collègues membres du Parlement européen et moi-même de discuter de l'avenir du football européen avec de hauts dirigeants de l’UEFA. Les Amis du football envisagent de renforcer leur coopération avec l’UEFA dans l’intérêt du sport européen et de l’Europe au sens large. »

S’exprimant au sujet de sa visite à Bruxelles, Karl-Erik Nilsson a déclaré que l’UEFA était désireuse d’établir des contacts plus étroits et de coopérer avec des représentants de l’Union européenne : « Le football est très important pour de nombreux Européens. Notre intention est de tisser des liens plus étroits et de renforcer notre collaboration avec l’UE. L’ouverture, l’an dernier, d’un bureau de représentation permanent ici, à Bruxelles, est un autre signe de cet engagement. » 

Haut