Le président de l’UEFA rejoint l’organisation Common Goal

Le président de l’UEFA, Aleksander Čeferin, a annoncé aujourd’hui qu’il versera 1 % de son salaire à Common Goal, un projet cofondé par la vedette de Manchester United Juan Mata qui finance des organisations caritatives de premier plan en relation avec le football dans le monde entier.

Juan Mata, Aleksander Čeferin et Jürgen Griesbeck
Juan Mata, Aleksander Čeferin et Jürgen Griesbeck ©UEFA

Le président de l’UEFA, Aleksander Čeferin, a annoncé aujourd’hui qu’il versera 1 % de son salaire à Common Goal, à l’occasion d’une séance organisée à la Maison du football européen, en Suisse, avec les cofondateurs de Common Goal, Juan Mata et Jürgen Griesbeck.

Juan Mata, international espagnol et milieu de terrain de Manchester United, a été le premier joueur à verser 1 % de son salaire au projet Common Goal, qui finance des organisations caritatives de premier plan en relation avec le football dans le monde entier.

S’exprimant au sujet de sa décision de soutenir Common Goal, le président de l’UEFA, Aleksander Čeferin, a déclaré : « Je crois fermement que le football a le pouvoir de changer le monde, et j’ai été inspiré par le projet de Juan Mata au point d’avoir envie d’y participer. C'est incroyable de voir un joueur prendre la tête de ce mouvement, car les footballeurs, qui bénéficient énormément du football, ont ainsi la possibilité de lui donner quelque chose en retour. J'invite tous les membres de la communauté du football – joueurs, entraîneurs, clubs et ligues – à montrer que la responsabilité sociale est importante à leurs yeux et qu’ils sont prêts à donner pour une cause en laquelle ils croient. »

Poursuivant l’idée du président de l’UEFA, Juan Mata a ajouté : « Je remercie vivement Aleksander Čeferin pour la confiance qu’il accorde à Common Goal, et je ne peux qu’applaudir son geste et saluer sa conviction profonde que le football peut contribuer à façonner un monde meilleur. Il est le premier dirigeant du football à rejoindre notre cause, et j’espère qu’ils seront nombreux à suivre son exemple. »

Jürgen Griesbeck, fondateur de streetfootballworld, a conclu : « Le football, allié à une vision positive commune, peut avoir des effets incroyables.
Si chacun se rassemble derrière Common Goal, d’une façon ou d’une autre, nous pourrons changer la vie de dizaines de millions de personnes dans le monde, grâce à notre passion commune pour le jeu. »

Le mouvement Common Goal a été lancé par streetfootballworld, une ONG qui a constitué un réseau mondial de plus de 120 organisations caritatives locales qui utilisent le football comme un outil pour aborder des questions sociales qui vont de l’égalité des sexes en Inde à la consolidation de la paix en Colombie, en passant par l’intégration des réfugiés en Allemagne. Common Goal est un mouvement de footballeurs, de managers et de supporters qui ont une mission commune : vouloir apporter une évolution positive.

Plus de trente joueuses et joueurs, dont Mats Hummels, Giorgio Chiellini, Alex Morgan, Megan Rapinoe, Vero Boquete, Serge Gnabry et Shinji Kagawa, et l’entraîneur Julian Nagelsmann ont déjà annoncé publiquement leur soutien au projet au cours des dernières semaines.

Symbole de son engagement dans la responsabilité sociale en relation avec le football, le président de l’UEFA a été élu, cette semaine, président de la Fondation UEFA pour l’enfance. Cette fondation, créée en 2015, a pour objectif d’aider les enfants et de défendre leurs droits.

 

Haut